Accueil Actualité Trump dit qu’une tentative de destitution a provoqué une «colère énorme» mais il ne veut «pas de violence» | Nouvelles américaines

Trump dit qu’une tentative de destitution a provoqué une «colère énorme» mais il ne veut «pas de violence» | Nouvelles américaines

0
0
  • Haut Ségala Haut-Ségala Amidon de Maïs Bio 100g
    Haut-Ségala Amidon de Maïs Bio 100g est idéale pour vos préparations maisons : matifie, absorbe, atténue le toucher gras des baumes. Utilisé par les romaines pour matifier et donner à leur peau un effet “porcelaine”. Il a en effet, un côté “matifiant “, c'est-a-dire qu'il dépose un film légèrement poudreux,
    7,99 €
  • Tout à fait thierry ! Ce qu'il n'a jamais dit à la télé - Thierry Roland - Livre
    Football - Occasion - Etat Acceptable - Pliures Couv très abîmée Annotations intérieures L - Albin Michel GF - Grand Format - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.
    3,97 €

Donald Trump a averti que les efforts pour le destituer provoquaient « une énorme colère » mais a déclaré qu’il ne voulait « pas de violence » à l’approche de l’investiture de Joe Biden.

S’adressant aux journalistes pour la première fois depuis la semaine dernière Émeutes meurtrières au Capitole américain, M. Trump a refusé de répondre aux questions sur sa démission.

Ses remarques sont survenues alors qu’il partait pour un voyage vers le mur frontalier au Texas.

« Nous ne voulons absolument aucune violence », a déclaré le président.

«Sur la mise en accusation, c’est vraiment la suite de la plus grande chasse aux sorcières de l’histoire de la politique, c’est ridicule – c’est absolument ridicule.

« La destitution provoque une énorme colère … et c’est vraiment une chose terrible qu’ils font », a déclaré M. Trump.

« Pour que Nancy Pelosi et Chuck Schumer continuent sur cette voie, je pense que cela cause un énorme danger pour notre pays et cela provoque une colère énorme. »

Avant de monter sur l’hélicoptère Marine One, il a répété: «Je ne veux pas de violence».

L’Amérique est toujours sous le choc depuis mercredi dernier, lorsque les partisans de Trump ont pénétré de force dans le bâtiment du Capitole américain à Washington et se sont déchaînés.

Cinq personnes sont mortes dans les violences, le président étant largement accusé d’avoir déclenché le désordre par ses commentaires à la foule plus tôt dans la journée.

Efforts pour le destituer une deuxième fois a commencé lundi, lorsque les démocrates ont déposé un article à la Chambre des représentants.

Elle accuse le président d’incitation à l’insurrection et affirme avoir fait des déclarations qui « ont encouragé et ont vraisemblablement abouti » à l’émeute au Capitole.

Les démocrates tentent de convaincre le vice-président Mike Pence d’utiliser le 25e amendement de la Constitution américaine pour expulser M. Trump en tant que leader «inapte».

On pense qu’il est extrêmement improbable que M. Pence accepte l’idée, de sorte qu’un vote sur la destitution pourrait avoir lieu mercredi et nécessite une majorité simple pour être adopté.

S’il est voté, il passerait à le Sénat pour le procès avec des sénateurs agissant en tant que jurés et votant sur l’opportunité d’acquitter ou de condamner M. Trump.

Cependant, les républicains contrôlent le Sénat et ne prendraient en charge les charges que le 19 janvier au plus tôt – le dernier jour de M. Trump avant l’investiture de Joe Biden.

  • Mais qu'est-ce qu'il a dans la tête ? - Rica Ifergan - Livre
    Occasion - Bon Etat - France Loisirs GF - Grand Format - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.
    4,50 €
  • Spirou n°3720 : Mais qu'y a-t-il dans ce sac ? - Collectif - Livre
    Jeunesse - Occasion - Bon Etat - Spirou - Revue - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.
    3,79 €
Charger plus d'articles connexes
Charger plus dans Actualité