Accueil Actualité Que savons-nous d'Abou Bakr al Baghdadi? | Nouvelles du monde

Que savons-nous d'Abou Bakr al Baghdadi? | Nouvelles du monde

0
0
  • La panthère des neiges - Prix Renaudot 2019
  • Chaussure de sécurité Jallatte Jalspring sas S3 CI SRC

La chasse à l'homme internationale pour le chef de l'Etat islamique semble enfin avoir pris fin.

Abu Bakr al Baghdadi aurait été tué dans une opération américaine en Syrie, selon les médias américains.

Il n’ya pas encore de confirmation officielle – mais le président Donald Trump devrait faire une "déclaration majeure" plus tard dans la journée.

Image:
Abu Bakr al Baghdadi en 2014 et 2019

Alors, qui est le chef notoire et quel impact a-t-il eu?

D'où est-il?

Al Baghdadi est né en 1971 à Samarra, en Irak, d'Ibrahim Awad Ibrahim Ali al Badri al Samarrai.

Il a été arrêté par les forces américaines en Irak en février 2004 et envoyé dans la prison de Bucca pour activités militantes anti-américaines.

Cependant, il a été libéré 10 mois plus tard après avoir été considéré comme une menace de faible niveau.

Al Baghdadi a ensuite rejoint la branche irakienne du groupe terroriste Al-Qaïda, qui est devenu plus tard l'État islamique d'Irak, et al Baghdadi a assumé le contrôle.

Sous la surveillance d'Al Baghdadi, l'État islamique d'Irak a fusionné avec un autre groupe, le Front Nusra.

Al Baghdadi est à la tête de l'État islamique depuis cinq ans et a supervisé son ascension vers un soi-disant califat en Irak et en Syrie, puis sa chute.

Le «calife» autoproclamé a été vu pour la dernière fois en 2014 dans la chaire de la mosquée Nouri à Mossoul, appelant les musulmans du monde entier à prêter allégeance au califat.

Rapports précédents de sa mort

La mort d'al Baghdadi a été maintes fois rapportée et s'est révélée être fausse.

Il aurait été grièvement blessé lors d'une frappe aérienne en Irak en 2015.

En 2017, l'armée russe a affirmé qu'elle avait tué le dirigeant de l'État islamique lors d'une frappe aérienne.

Mais le secrétaire général américain à la Défense, Jamis Mattis, a déclaré par la suite qu’il pensait que Al Baghdadi était toujours en vie.

L'ascension et la chute de l'Etat islamique

L’État islamique est originaire d’Iraq à la suite de l’invasion américaine de 2003.

Suite au retrait du régime de Saddam Hussein, un certain nombre de groupes ont émergé dans le but de prendre le contrôle du territoire.

TOPSHOT - Un membre des forces irakiennes passe devant une peinture murale portant le logo du groupe État islamique (EI) dans un tunnel qui aurait été utilisé comme centre de formation par les djihadistes, le 1er mars 2017, dans le village d'Albu Sayf , dans la banlieue sud de Mossoul.
Les forces irakiennes ont lancé le 19 février une importante campagne visant à reprendre le groupe djihadiste de l'État islamique à l'ouest de Mossoul, en reprenant l'aéroport puis en se dirigeant vers le nord. / AFP PHOTO / AHMAD AL-RUBAYE (Le crédit photo devrait correspondre à AHMAD AL-RUBAYE / AFP / Getty Images)
Image:
Al Baghdadi a fait grandir l'État islamique d'un groupe basé en Irak

L’un d’eux était l’État islamique d’Iraq, alors dirigé par Abou Omar al Baghdadi.

Après que l’ancien dirigeant ait été tué dans une opération dirigée par les États-Unis, Abu Bakr al Baghdadi lui a succédé.

Al Baghdadi a recruté plusieurs anciens membres du corps des officiers de Saddam Hussein et a également envoyé des combattants de l'autre côté de la frontière syrienne pour former des alliances avec les divers groupes qui s'étaient formés pour se rebeller contre le président Bashar al Assad pendant le printemps arabe.

Le dirigeant a ensuite capturé Mossoul et Falloujah en Irak, et Raqqa en Syrie, et a déclaré en juin 2014 qu'il avait établi un califat.

À ce stade, le groupe est devenu simplement connu sous le nom d’État islamique.

Etat islamique est tombé en Syrie
Image:
Des milliers de recrues sont venues de pays étrangers

Le groupe terroriste a continué d'élargir son territoire en capturant des champs de gaz et de pétrole, des raffineries de pétrole et en asservissant des centaines de femmes.

Il a également capturé plus de territoire en Syrie, poussant vers l'ouest à partir de Raqqa.

Le président américain Barack Obama a ordonné des frappes aériennes contre le groupe en Irak, tandis que la Grande-Bretagne et la France ont aidé à fournir une aide aux civils.

Selon les États-Unis, 79 pays ont pris part à la lutte pour la chute de l'État islamique.

Le groupe terroriste a subi des défaites sur le champ de bataille en 2016 et 2017, perdant le contrôle de Mossoul en juillet 2017.

Raqqa a été libéré de l'emprise de l'EI
Image:
Raqqa a été libéré de l'emprise de l'EI

Le président des États-Unis, Donald Trump, a annoncé en décembre 2018 que l'État islamique avait été vaincu et avait, au début de ce mois, retiré ses troupes du nord-est de la Syrie.

Maintenant, des dizaines de milliers de combattants de l'État islamique et leurs familles restent dans des prisons de fortune dans le nord-est de la Syrie.

Comment al Baghdadi a façonné le groupe terroriste

Al Baghdadi est passé d'un groupe basé en Irak à un simple califat autoproclamé en Irak et en Syrie.



Deborah Haynes, rédactrice en charge des affaires étrangères, à propos de l'expansion de l'État islamique et du nombre de djihadistes britanniques encore dans la région



La propagation de l'Etat islamique

Au cours de ses cinq années à la tête du groupe, le groupe terroriste a attiré des centaines de milliers d'adeptes et a inspiré des attaques terroristes à travers l'Europe et les États-Unis.

Des milliers de recrues sont venues de pays étrangers, dont la Russie, l'Arabie saoudite, la Tunisie, la France et le Royaume-Uni.

Selon une étude réalisée par le Centre international d'études de la radicalisation (ICSR) en 2014, près de 41 500 personnes en provenance de 80 pays se sont rendues en Iraq et en Syrie.

Le groupe terroriste a acquis la réputation de décapiter les otages occidentaux, notamment les journalistes James Foley et Steven Sotloff.

David Haines, Steve Sotloff, Alan Henning et James Foley, victimes de l'EI
Image:
David Haines, Steve Sotloff, Alan Henning et James Foley, victimes de l'EI

Il a également appelé à des attaques dans les pays occidentaux, faisant souvent appel à des vidéos de propagande ayant une grande valeur de production.

L'État islamique a prétendu être à l'origine d'une série d'attaques à travers les États-Unis et en Europe, notamment des attentats suicides à la bombe et des attentats à la bombe à Paris, qui ont coûté la vie à plus de 130 personnes, et une fusillade dans une discothèque à Orlando, en Floride, qui a fait 49 morts en 2016.

  • Le Roi Lion [4K Ultra HD + Blu-Ray]
  • Baskets de sécurité montantes Puma Fulltwist S3 HRO SRC Noir
Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

Le Népal souhaite que l'accord sur l'armée soit réexaminé avant que le Royaume-Uni puisse recruter des femmes Gurkhas | UK News

Star of the North 11,21 € Chaussures de sécurité femme S3 SRC Puma Velocity noires 92,34 €…