Accueil Actualité Les prêtres continuent d'abuser sexuellement des nonnes, admet le pape François | Nouvelles du monde

Les prêtres continuent d'abuser sexuellement des nonnes, admet le pape François | Nouvelles du monde

0
0

Pour la première fois, le pape a publiquement admis que des évêques et des prêtres avaient abusé sexuellement de religieuses et avait affirmé qu'il pensait que cela se poursuivait.

Lors d'une conférence de presse à bord de son avion alors qu'il revenait des Emirats arabes unis à Rome, le pape François a déclaré aux journalistes: "Ce n'est pas tout le monde qui le fait, mais il y a des prêtres et des évêques qui l'ont fait.

"Et je pense que ça continue parce que ce n'est pas comme si on réalisait que ça s'arrête. Ça continue. Et depuis quelque temps on y travaille.

"Devrions-nous faire quelque chose de plus? Oui. Y a-t-il une volonté? Oui. Mais c'est un chemin que nous avons déjà commencé."

Cependant, lorsqu'on lui a demandé si une approche universelle était formulée pour traiter les abus des femmes dans l'église par des prêtres, il a laissé entendre que les incidents étaient actuellement traités au cas par cas.

"Il y a des cas, généralement dans de nouvelles congrégations et dans certaines régions plus que d'autres", a-t-il déclaré. "Nous y travaillons."

En novembre dernier, l'Union internationale des supérieures hiérarchiques, l'organisation représentant tous les ordres religieux féminins du monde, a dénoncé publiquement la "culture du silence et du secret" qui empêchait les religieuses de s'exprimer et a appelé les sœurs à signaler les abus à leurs supérieurs et à la police.

Et la semaine dernière, le magazine féminin du journal vatican L'Osservatore Romano a identifié la culture cléricale du tout puissant clergé comme étant la cause.

La question a été mise en évidence alors que l'Église catholique luttait pour faire face à l'ampleur du scandale impliquant des abus sexuels sur des mineurs par des prêtres et par le mouvement #MeToo et la reconnaissance du fait que des adultes peuvent être victimes d'abus chaque fois qu'il y a un déséquilibre de pouvoir dans une relation.

Dans quinze jours, des évêques de haut rang rencontreront le pontife pour tenter de mettre en place un cadre réglementaire permettant de traiter les prêtres abusifs et leurs supérieurs qui dissimulent leurs crimes.

En août dernier, le pape François a demandé pardon après avoir admis que l’Église catholique avait laissé tomber des enfants et n'avait «montré aucun souci» envers les victimes d’abus sexuels.

L’appel a été présenté sous la forme d’une lettre du monde entier envoyée par le Vatican, dans laquelle il demandait plus de responsabilité face à de nouvelles révélations au cours de décennies de conduite répréhensible de la part de l’église américaine.

Cela fait suite à un rapport du Grand Jury en Pennsylvanie selon lequel les abus commis par des centaines de prêtres en Pennsylvanie sur plus de 1 000 jeunes étaient systématiquement dissimulés par des responsables de l'église pendant des années.

Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

Le Nigeria reporte l'élection présidentielle à la dernière minute | Nouvelles du monde

L'élection présidentielle au Nigeria a été reportée quelques heures à peine avant l…