Accueil Actualité Ali Issa Ahmad: un Britannique incarcéré aux EAU pour avoir "porté le maillot de football du Qatar" | Nouvelles du Royaume-Uni

Ali Issa Ahmad: un Britannique incarcéré aux EAU pour avoir "porté le maillot de football du Qatar" | Nouvelles du Royaume-Uni

0
0

Le Foreign Office a annoncé qu'il assistait un homme britannique détenu aux Émirats arabes unis après avoir été informé de l'arrestation d'un homme pour avoir porté une réplique du maillot de football du Qatar.

Ali Issa Ahmad, âgé de 26 ans, originaire de Wolverhampton, s'est rendu aux EAU en congé le mois dernier et aurait été arrêté pour avoir porté un maillot du Qatar lors de la cravate de la Coupe d'Asie opposant le Qatar à l'Irak le 22 janvier, a rapporté le Guardian.

Autorisé à passer un appel le 31 janvier, M. Ahmad a appelé son ami Amer Lokie, qui a déclaré au journal qu'il avait été "battu" par des hommes de la sécurité après avoir été accusé de promotion du Qatar.

"Il s'est rendu au poste de police pour signaler l'agression et a été accusé de mentir au sujet de l'incident", a ajouté M. Lokie.

Radha Stirling, directeur général de spécialistes de la justice émiriens détenus à Dubaï, a déclaré dans un communiqué: "Il est scandaleux que les Emirats arabes unis politisent le football au point qu'un supporter étranger sans allégeance politique ou idéologique dans le différend régional en cours soit arrêté pour littéralement rien de plus que de porter une chemise pour la "mauvaise" équipe ".

Le Foreign Office met en garde, dans son conseil aux visiteurs des EAU, quiconque "manifestant de la sympathie pour le Qatar sur les médias sociaux ou par tout autre moyen de communication pourrait être emprisonné ou condamné à une" amende substantielle ".

Les lois ont été introduites après l'adhésion des Émirats arabes unis à l'Arabie saoudite, à Bahreïn et à l'Égypte pour couper les liens avec le Qatar en 2017 à la suite d'allégations selon lesquelles le minuscule État riche en pétrole soutiendrait les extrémistes islamiques.

Plus de Emirats Arabes Unis

Un porte-parole de l'ambassade des Emirats Arabes Unis à Londres a déclaré: "Nous ne sommes pas en mesure de commenter les allégations pour le moment.

"Comme le savent les 1,5 million de citoyens britanniques qui visitent les EAU chaque année, nous sommes un pays fondé sur la règle de droit et le respect des individus.

"Les allégations de violation des droits de l'homme sont prises très au sérieux et feront l'objet d'une enquête approfondie."

Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

Le vice-président américain Mike Pence déclare que l'EI est "décimé" jusqu'au dernier kilomètre Nouvelles du monde

Le califat de l'Etat islamique a été "décimé" et le dernier kilomètre du ter…