Accueil auto Le rythme d’entraînement d’Imola F1 de Ferrari n’est pas un choc pour Lando Norris

Le rythme d’entraînement d’Imola F1 de Ferrari n’est pas un choc pour Lando Norris

0
0

McLaren a pu conserver sa position de leader du milieu de terrain à partir de 2020 lors du week-end d’ouverture de la course à Bahreïn le mois dernier, alors que Norris a terminé quatrième, derrière seulement les voitures Mercedes et Red Bull.

Mais l’entraînement de vendredi à Imola a vu Ferrari faire un grand pas en avant par rapport à sa performance à Bahreïn alors que Charles Leclerc et Carlos Sainz terminaient les deux séances dans le top six.

Sainz a terminé FP2 en tant que Ferrari de tête à la quatrième place derrière les voitures Mercedes et l’AlphaTauri de Pierre Gasly, avec son coéquipier Leclerc juste derrière en cinquième position malgré un accident tardif. En comparaison, Norris n’a pu terminer que la huitième journée pour McLaren, avec un tour de six dixièmes plus lent que l’ancien coéquipier Sainz.

Le bond en avant de Ferrari n’a cependant pas surpris Norris, qui a déclaré que les signes de son véritable rythme étaient déjà apparents à Bahreïn.

« A Bahreïn, ils ont été définitivement plus rapides que nous dans la majorité des virages – pas tous – mais ici, ils ont l’air très rapides », a déclaré Norris à Sky Sports. « Je ne pense pas que ce soit quelque chose à quoi nous ne nous attendions pas. Peut-être qu’ils sont un peu plus rapides que ce à quoi nous nous attendions, mais nous savions que certaines courses seraient en avance et certaines courses nous deviendrons.

«C’est Ferrari, s’il y a une équipe en ce moment qui va faire une grande amélioration quelque part, c’est elle.

« Ce n’est donc pas une surprise. Peut-être que c’est un peu plus rapide que prévu, mais pas un choc. »

Lisez aussi:

Norris a mené les efforts de McLaren lors de la deuxième pratique à Imola alors que son coéquipier Daniel Ricciardo a terminé 18e au classement FP2.

Norris a estimé que la McLaren MCL35M ne s’adaptait pas aux exigences de la piste d’Imola aussi rapidement qu’elle l’a fait à Bahreïn il y a trois semaines, affirmant que l’équipe « n’a pas encore mis la voiture dans un bon endroit ».

« Ce n’est pas réglé sur cette piste aussi facilement que sur Bahreïn », a expliqué Norris. « C’est un peu plus difficile, mais c’est un peu ce que nous attendions de ce que nous savions de l’année dernière. Nous avons lutté un peu plus ici par rapport à Bahreïn aussi, mais juste quelques pistes sur lesquelles la voiture roule mieux.

« C’est l’un de ceux dont nous savions qu’il allait être un peu plus difficile pour nous. Mais nous avons fait de bonnes améliorations du FP1 au FP2 donc j’espère que demain nous pourrons faire un autre petit pas. »

Charger plus d'articles connexes
Charger plus dans auto