Accueil Actualité Le président turc Erdogan rencontrera la délégation américaine à Ankara | Nouvelles du monde

Le président turc Erdogan rencontrera la délégation américaine à Ankara | Nouvelles du monde

0
0
  • YouTube
    Browse by interest - Discover videos you’ll love in categories like music, entertainment, news, gaming, and more. All from the comfort of your couch. Supports multiple accounts - Everyone at home can sign into YouTube with a Google account to see recommendations, subscriptions, and playlists. Play YouTube videos from your phone on the TV - It’s easy to enjoy videos with friends and family. Simply find the videos you want to watch on your phone, then send them to your TV with a single tap. Search by voice - Quickly and easily find what you want to watch using voice search. Watch movies and shows - Stay entertained with thousands of movies and TV episodes available to own, rent, or watch for free. Enjoy music on the big screen - Find music videos featuring your favorite artists, songs, live performances and more. Discover new music based on your tastes and what’s trending around you. Watch videos in 4K - YouTube is home to the world’s largest library of online 4K content. Enjoy high-definition videos on the biggest screen in the house – from scenic nature videos to movie and video game trailers and more. (Requires a 4K-capable device.)
  • Adaptateur de voyage Brennenstuhl 1508510

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé son intention de rencontrer une délégation américaine qui se rend à Ankara dans l'espoir de le convaincre de mettre fin à une offensive militaire dans le nord-est de la Syrie.

Plus tôt, M. Erdogan avait déclaré à Sky News qu'il ne recevrait pas de responsables américains dirigés par le vice-président américain Mike Pence et ne parlerait qu'avec le président Donald Trump.

M. Pence et le secrétaire d’État Mike Pompeo figurent parmi les hauts responsables américains qui devraient s’entretenir avec M. Erdogan, alors que son invasion militaire du nord-est de la Syrie fait l’objet d’une condamnation internationale grandissante.

Dans un précédent discours devant le parlement turc, M. Erdogan a également déclaré qu'il était prêt à mettre fin à l'offensive militaire, mais uniquement si les forces kurdes syriennes se retiraient plus profondément en Syrie.

Il a ajouté que les Kurdes devraient se retirer d'au moins 35 km de la frontière turque jusqu'en Syrie et libérer le tronçon de 900 km qui sépare la frontière irakienne de la ville irakienne à Manbij, que les forces américaines ont abandonnée mardi.

Image:
Le président Erdogan accueille les membres de son parti AKP au pouvoir à Ankara

Les commentaires de M. Erdogan faisaient partie d'un discours provocant dans lequel il a déclaré qu'il n'était pas question que la Turquie se rétracte.

Par la suite, il a déclaré à Sky News: "Je suis fort" lorsqu'il a été interrogé sur la possibilité d'un cessez-le-feu immédiat et de négociations avec des combattants kurdes, considérés comme des terroristes par Ankara en raison de leurs liens avec des militants menant une insurrection en Turquie.

L'invasion du nord-est de la Syrie par le pays a entraîné un nouvel équilibre des forces dans la région.

Dimanche, le président Trump a ordonné le retrait complet des troupes américaines au fur et à mesure que l'offensive turque progressait, ce qui était perçu comme une trahison par les Kurdes, qui étaient de puissants alliés des États-Unis dans la bataille contre les militants de l'État islamique.

L'offensive n'a laissé d'autre choix aux Kurdes que de rechercher la protection de la Russie et des forces du président Bashar al Assad, qui ont rapidement pénétré dans la région laissée vacante par les forces américaines.

Les Nations Unies et plusieurs alliés de la Turquie dans l'OTAN, dont l'Allemagne et la France, ont appelé M. Erdogan à mettre un terme à l'offensive, alors que des informations faisant état de liens de causalité avec des civils et d'allégations de crimes de guerre ont commencé à émerger.

Le président Trump a également annoncé lundi une série de sanctions pour punir Ankara.

M. Erdogan devrait rencontrer M. Trump à Washington le 13 novembre.

  • Se le dire enfin
  • Adaptateur de voyage Ansmann All in One 3 1809-0000 All in One 3 1 pc(s)
Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

Nazanin Zaghari-Ratcliffe «envisagé pour la clémence» en Iran avec prolongation de son congé de prison | Nouvelles du monde

Nazanin Zaghari-Ratcliffe a vu son congé d’une prison iranienne prolongé de deux sem…