Connectez-vous avec nous

High-Tech

Le prequel des sopranos The Many Saints of Newark est mafieux bon sur HBO Max

Les Many Saints of Newark se retrouvent avec Ray Liotta et ses hommes faits.

Warner Bros.

The Many Saints of Newark, en streaming maintenant sur HBO Max, ressemble vraiment à un film. Des décennies s’écoulent alors que de méchants hommes en costume de peau de requin et des voitures à nageoires de requin sillonnent une ville en feu. C’est l’histoire américaine en grand écran, et c’est tout à fait cinématographique. Cela mérite d’être mentionné car Many Saints est une préquelle d’une émission télévisée : Les Sopranos.

La saga désormais légendaire de la mafia de HBO était le précurseur et le saint patron de l’ère de la télévision de prestige, inaugurant une ère de la télévision avec des valeurs de production et des visuels qui rivalisaient avec ceux du grand écran. Mais même si Les Sopranos ressemblaient souvent à un film, ce prequel tardif gagne sa place sur grand écran avec quelques scènes épiques.

Il est donc peut-être ironique qu’en plus de la première dans les salles le 1er octobre, The Many Saints of Newark soit également disponible pour regarder à la maison sur le service de streaming HBO Max. C’est le dernier grand titre de Warner Bros à diffuser sur HBO Max, après Tenet, Godzilla vs Kong et The Suicide Squad, avec Dune et The Matrix 4 à venir. Mais même si vous regardez dans le confort de votre canapé, rassurez-vous, Many Saints est bien plus qu’un épisode extra-long de Sopranos.

Divertissez votre cerveau avec les nouvelles les plus cool, du streaming aux super-héros, des mèmes aux jeux vidéo.

Diffusée pendant 6 saisons de 1999 à 2007, l’émission télévisée a suivi l’homme de famille Tony Soprano luttant pour équilibrer être un bon père (mais un mari terrible) et être un chef de la mafia dans la mafia actuelle en déclin. À travers des allusions au dialogue et des flashbacks parfois alléchants, le spectacle a esquissé la trame de fond de l’arbre généalogique incestueux de Tony: pas seulement Sopranos, mais DiMeos, Blundettos, Moltisantis et plus encore.

The Many Saints of Newark est une révélation pleine de couleurs et de sang de cette histoire alors qu’un jeune Anthony Soprano arrive à maturité à la fin des années 1960 et au début des années 1970. Le plus gros argument de vente du film est peut-être que le jeune Tony est joué par Michael Gandolfini, le vrai fils de la star des Sopranos James Gandolfini, décédé en 2013. C’est un casting qui donne le vertige alors que le jeune acteur incarne la performance de son père : le sourire de Tony Soprano , sa voix, sa sensibilité frémissante et frustrée qui bouillonne jusqu’à la violence. C’est quelque chose à voir et donne un frisson au thème du film des pères et des fils et des générations liés à des cycles d’émotion. Passé hante présent.

Tout est dans la famille pour Michael Gandolfini dans The Many Saints of Newark.

Warner Bros

Mais ce n’est pas l’histoire de Tony : c’est un observateur, prenant conscience de la vérité derrière ces oncles en costume sombre qui se rencontrent dans les coulisses des nombreuses funérailles auxquelles il assiste. Parmi les personnages que les fans de Sopranos reconnaîtront, le véritable personnage principal est quelqu’un qui n’a jamais été vu dans l’émission télévisée : Dickie Moltisanti, un meneur d’hommes fumant qui agit comme un mentor réticent pour le jeune Tony. Troubled Dickie est joué avec une intensité qui remplit l’écran par Alessandro Nivola, un pilier de l’indie (et le frère nébuleux de Nicolas Cage dans Face/Off). Sa performance intense et séduisante fait allusion au jeune Christopher Walken à la fois dans son accent et sa capacité à la brutalité émouvante.

L’autre nouveau visage majeur est Leslie Odom Jr. dans le rôle de Harold MacBrayer, un fantassin noir d’acier qui canalise un éveil politique vers une ambition criminelle. C’est une histoire fascinante, et ce serait formidable si une plus grande partie de cette histoire parvenait à l’écran. Le personnage bouillonnant d’Odom a un début puissant et étoffé qui s’épuise au fur et à mesure que le reste des multiples volets du film dépassent. Il en va de même pour l’épouse trophée de Michela De Rossi, un personnage initialement intéressant dont l’interaction avec Odom finit par être un artifice narratif.

Les fans de Sopranos apprécieront également de reconnaître les acteurs de soutien, dont Vera Farmigia en tant que Livia cassante et à la langue acérée, la mère méchante et persécutée de Tony. C’est amusant de regarder ces versions plus jeunes de personnages que nous connaissons, bien que le faux nez de Billy Magnussen en tant que Paulie et l’agression de John Magaro en tant que jupe de Silvio se rapprochent dangereusement du pastiche. En toute honnêteté, ils n’ont pas grand-chose à faire car le casting bondé ne peut pas passer autant de temps avec eux qu’une émission de télévision pourrait le faire. Un personnage majeur des Sopranos apparaît juste assez longtemps pour que vous soyez excité avant de disparaître après une seule scène.

Les nombreux saints de Newark élargit la portée du film de foule pour explorer les tensions raciales qui se poursuivent aujourd’hui, bien que le personnage de Leslie Odom Jr. soit à la recherche d’une résolution.

Warner Bros.

Mais Many Saints est plus qu’un voyage nostalgique de nouveauté, même entre les mains des personnes les plus connues pour la télévision. Il est co-écrit par le créateur original de la série Sopranos David Chase et dirigé par le réalisateur de télévision établi Alan Taylor (dont les efforts sur grand écran incluent Thor: The Dark World et Terminator: Genisys, et moins on en parle, mieux c’est). Les nombreux saints de Newark ressemblent en effet à un film – et ce film est Goodfellas. Les sages du quartier en costumes d’épingle se chamaillent avec leurs femmes en ruche et transforment de petits griefs en vendettas meurtrières, le tout au son des pop bops d’époque. Si vous n’avez jamais vu The Sopranos, Many Saints pourrait bien ressembler à une collection de scènes supprimées du classique de 1990 de Martin Scorsese. Il y a même Ray Liotta dedans.

Ce n’est pas une plainte. Le film sur la mafia de Martin Scorsese est un classique très apprécié pour une raison. Goodfellas est un plaisir par procuration, riche de détails séduisants : les vêtements, la musique, la langue, le frisson de la violence. Il y a un moment dans le tout premier épisode des Sopranos où Tony Soprano dit : « Dernièrement, j’ai l’impression que je suis arrivé à la fin. Le meilleur est passé. » Goodfellas rappelle ces meilleurs jours, l’époque où Frank et Dino se plaisaient avec des wiseguys, les jours avant que les statuts de RICO ne déshonorent le crime organisé, les jours où les gars debout enfilaient un costume et non un survêtement pour briser le visage de quelqu’un. Beaucoup de saints sont une continuation de ce riche détail d’époque. Quiconque a vu Goodfellas un millier de fois le fera probablement.

Cependant, de nombreux saints élargissent la portée d’un film de foule. L’écran est également rempli d’une recréation flamboyante du soulèvement tumultueux du New Jersey contre la violence raciste lors du Long Hot Summer de 1967. The Many Saints of Newark marche sur un terrain similaire à celui des Sopranos dans ses portraits intimes de familles toxiques empoisonnant les générations futures, mais raconte également une histoire plus large de ce refus convulsif d’apprendre du passé, un cycle effrayant de colère et de dégoût de soi dans les foyers et dans la nation. Si vous vous demandez pourquoi une préquelle des Sopranos est pertinente en 2021, ne cherchez pas plus loin que la scène dans laquelle des flics blancs brutalisent un homme noir et déclenchent une vague de protestation. Le film montre des troupes balayant les rues, établissant explicitement un parallèle avec la guerre du Vietnam qui faisait rage à l’époque, et implicitement avec la violence d’aujourd’hui.

Mais bien qu’il soit visuellement cinématographique et qu’il appartienne à une riche tradition cinématographique, The Many Saints of Newark fait inévitablement partie d’une histoire plus vaste. Un long métrage est par définition une histoire à part entière qui se déroule en quelques heures. Sauf que de nos jours, ce n’est pas le cas, grâce à vos franchises et à vos univers cinématographiques Marvel et à vos Dune Part Ones, qui mettent tous en place des suites pour remplir les services de streaming pour toujours. Many Saints est loin d’être une entrée de franchise mousseuse, mais elle s’étend au-delà des limites de sa durée d’exécution de deux heures. Et pas seulement à cause de ses liens avec l’émission télévisée que nous connaissons – alors qu’elle est à l’échelle d’un film, Many Saints refuse obstinément la netteté du début, du milieu et de la fin d’un film. Quiconque se souvient du point culminant notoirement abrupt des Sopranos peut deviner la résolution que Many Saints est prêt à offrir – ou du moins vous fait travailler pour cela, offrant une résonance thématique plutôt que quelque chose d’aussi grossier qu’une fin.

Cette remise en cause volontaire du concept même de fins fait de ce film des Sopranos un épisode pilote d’une nouvelle série. Du côté positif, je regarderais à 100% cette émission. En revanche, une fois que les plaisirs superficiels des vêtements, de la musique et de la perruque de Silvio s’estompent, The Many Saints of Newark laisse autant de questions que de plaisirs.

Films à venir en 2021 et 2022 de Netflix, Marvel, HBO et plus

Voir toutes les photos

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Sport13 heures ago

WWE 2022 : Carmella s’en prend à la fausse sex tape, à Corey Graves et à Instagram.

High-Tech13 heures ago

Une vidéo d’un grand requin blanc montre l’approche frontale d’utilisateurs de SUP

Voyages2 jours ago

Etihad annule des vols à 336 $ de Sydney à Berlin au grand dam des clients

Sport4 jours ago

Actualités du cricket 2022 : Laura Harris réalise le siècle le plus rapide de l’histoire de la WNCL, Queensland vs ACT Meteors.

High-Tech4 jours ago

Elon Musk : Tesla dévoile le robot humanoïde Optimus à la Journée de l’intelligence artificielle 2022

Voyages6 jours ago

L’utilisation d’une smartwatch au volant peut entraîner une amende pour les conducteurs

Sport7 jours ago

Prix Dally M de la LNR : Les chocs de l’équipe de l’année, le coup de gueule de Todd Payten, le classement final

High-Tech7 jours ago

Cyberattaque d’Optus : Des milliers de numéros d’assurance-maladie accessibles par des pirates informatiques

Sport1 semaine ago

Actualités du cricket 2022 : réponse de Charlie Dean à la vidéo controversée de « Mankad », troisième ODI Angleterre – Inde.

Voyages1 semaine ago

Qantas : Les problèmes de repas et les hausses de prix ne dissuaderont pas les Australiens de prendre l’avion.

High-Tech1 semaine ago

Mise à jour sur la guerre en Russie et en Ukraine : Le plan de mobilisation de Vladimir Poutine est un échec retentissant et les analystes pointent du doigt ses failles

Sport2 semaines ago

Opals Australie – France Coupe du monde de basket-ball féminin : Lauren Jackson revient et marque son premier panier, équipes, flux, TV, FIBA

High-Tech2 semaines ago

Tremblement de terre en Nouvelle-Zélande : un séisme de magnitude 5,8 ressenti au large de l’île du Sud

Voyages2 semaines ago

Un touriste australien survit de justesse à un accident de scooter à Bali après avoir été attaqué par des chiens errants.

Beauté - Santé2 semaines ago

Comment acheter une montre de marque sans se ruiner ?

Sport2 semaines ago

Actualités AFL 2022 : Andrew Gaze condamne la consommation excessive d’alcool lors de la Brownlow Medal, Patrick Cripps

High-Tech2 semaines ago

Le VW T-Roc R est-il rapide ?

Voyages3 semaines ago

Nomade numérique : Les Australiens peuvent désormais vivre sans impôts à Bali

Sport3 semaines ago

Finales de l’AFL 2022 : Matthew Richardson laisse Tom Hawkins en plan, Geelong vs Brisbane

High-Tech3 semaines ago

Un camion de godemichés et de lubrifiants se renverse sur une autoroute de l’Oklahoma.

Voyages4 semaines ago

Un « avion fantôme » privé autrichien s’écrase au large de la Lettonie.

Voyages4 semaines ago

Décès de la Reine Elizabeth : Message lu dans les avions du monde entier

High-Tech4 semaines ago

MG ZS EV : la voiture électrique la moins chère du marché

Voyages3 semaines ago

Disney Cruise Line annonce que le Disney Wonder naviguera vers l’Australie

High-Tech4 semaines ago

Pourquoi Google est-il gris ? Le Google Doodle rend hommage à la reine Elizabeth II

High-Tech3 semaines ago

Les troupes azerbaïdjanaises tentent d’avancer en Arménie.

High-Tech3 semaines ago

Un camion de godemichés et de lubrifiants se renverse sur une autoroute de l’Oklahoma.

Sport3 semaines ago

Finales de l’AFL 2022 : Matthew Richardson laisse Tom Hawkins en plan, Geelong vs Brisbane

Sport4 semaines ago

EPL 2022 : Thomas Tuchel limogé par Chelsea, réaction, Ligue des champions, qui sera le nouvel entraîneur ?

Voyages3 semaines ago

Nomade numérique : Les Australiens peuvent désormais vivre sans impôts à Bali

High-Tech2 semaines ago

Le VW T-Roc R est-il rapide ?

Sport4 semaines ago

NRL 2022 : défaite du Melbourne Storm, décisions controversées du Bunker, knock-on de Cameron Munster, pénalité de Harry Grant, victoire des Canberra Raiders.

Sport2 semaines ago

Actualités AFL 2022 : Andrew Gaze condamne la consommation excessive d’alcool lors de la Brownlow Medal, Patrick Cripps

Sport3 semaines ago

Golf 2022 : photo de Sergio Garcia, championnat BMW PGA, actualités, amende DP World Tour

Beauté - Santé2 semaines ago

Comment acheter une montre de marque sans se ruiner ?

Voyages2 semaines ago

Un touriste australien survit de justesse à un accident de scooter à Bali après avoir été attaqué par des chiens errants.

High-Tech2 semaines ago

Tremblement de terre en Nouvelle-Zélande : un séisme de magnitude 5,8 ressenti au large de l’île du Sud

Sport2 semaines ago

Opals Australie – France Coupe du monde de basket-ball féminin : Lauren Jackson revient et marque son premier panier, équipes, flux, TV, FIBA

Sport1 semaine ago

Actualités du cricket 2022 : réponse de Charlie Dean à la vidéo controversée de « Mankad », troisième ODI Angleterre – Inde.

High-Tech1 semaine ago

Mise à jour sur la guerre en Russie et en Ukraine : Le plan de mobilisation de Vladimir Poutine est un échec retentissant et les analystes pointent du doigt ses failles