Accueil auto Le leader du WRC Sardaigne Tanak « assez chanceux » après une alerte aux pneus

Le leader du WRC Sardaigne Tanak « assez chanceux » après une alerte aux pneus

0
0

Le pilote Hyundai avait été impérieux pendant la majeure partie de la journée de vendredi, remportant cinq des huit spéciales pour se construire une avance de 19,4 secondes sur son coéquipier Dani Sordo, avec Sebastian Ogier de Toyota 36,2 secondes en troisième.

Cependant, l’Estonien a subi un délaminage des pneus Pirelli vers la fin de la deuxième manche de l’étape Erula-Tula de 14,97 km. Tanak a terminé à 5,6 secondes de ses coéquipiers Sordo et Thierry Neuville, qui ont signé des temps identiques pour prendre la tête de l’étape.

L’Estonien a admis qu’il avait eu de la chance que le drame des pneus s’est produit dans une section lente de la spéciale, révélant que ces problèmes sont toujours « un peu effrayants » à gérer.

« À part la dernière étape avec les problèmes de pneus, je dirais que le reste a été assez bon », a déclaré Tanak. « En gros, je savais ce qui s’était passé, nous l’avons eu récemment. C’est un peu une loterie avec ce délaminage. chanceux que la fin de l’étape ait été si lente pour que je puisse la porter jusqu’à l’arrivée, mais c’est sûr que c’est toujours un peu effrayant quand ces choses se produisent.

Lire aussi :

Mis à part la peur des pneus, Tanak a produit une conduite sans faute qui mérite les éloges du patron de Hyundai, Andrea Adamo.

« De toute évidence, la journée a été difficile, mais nous savons très bien que la Sardaigne est un rallye difficile », a déclaré Adamo. « Ce matin a été difficile, mais nous avons vu quelques améliorations dans l’après-midi.

« Ott a fait quelque chose d’assez incroyable ; il a été dans son propre monde. Il a trouvé un bon compromis entre être rapide et ne pas abuser de la vitesse de la voiture.

« Dani s’est amélioré au cours de la journée, tandis que Thierry – au minimum – on peut dire qu’il a eu une journée mouvementée. Nous espérons que demain il pourra rattraper son retard.

Thierry Neuville, Martijn Wydaeghe, Hyundai Motorsport Hyundai i20 Coupé WRC

Photo par : Romain Thuillier / Hyundai Motorsport

Tanak n’était pas le seul pilote Hyundai à souffrir de problèmes de pneus puisque Neuville a subi deux crevaisons dans ce qui s’est avéré être une journée difficile pour le Belge.

Le prétendant au championnat manquait de confiance dans les spéciales matinales laissant un temps considérable à ses coéquipiers et au duo Toyota composé d’Ogier et Elfyn Evans.

Cependant, il a terminé la journée en force avec une victoire d’étape qui le place en cinquième position, à 1,2 seconde d’Evans.

« Ce fut une journée difficile pour nous. J’ai eu du mal avec confiance dans les premières étapes », a déclaré Neuville. « Je n’avais pas un bon feeling, alors nous avons décidé d’aller progressivement tout au long de la journée pour gagner de la vitesse. Nous avons beaucoup changé sur la voiture, nous sommes allés dans le bon sens avec les réglages.

« La voiture était un peu raide ce matin et nous n’avons pas pu obtenir la traction, mais les choses ont mieux fonctionné cet après-midi. Malheureusement, deux crevaisons nous ont coûté énormément de temps. Je pense que nous aurions pu réduire l’écart avec Sébastien sans eux.

« En conséquence, nous avons perdu une position sur la commande de route pour samedi, mais ce rallye n’est pas terminé et peut-être que demain sera un tournant positif et nous pourrions être sans problème. »

Le Rallye de Sardaigne se poursuivra samedi avec huit autres spéciales qui débuteront à 07h08 BST.

Charger plus d'articles connexes
Charger plus dans auto