Accueil Actualité Des restes humains sur les lieux du Vatican pourraient révéler un mystère de 1983

Des restes humains sur les lieux du Vatican pourraient révéler un mystère de 1983

0
0

Des ossements humains découverts lors de la rénovation d'un bâtiment du Vatican ont été associés à une adolescente disparue en 1983.

Des fragments d'os ont été retrouvés à environ 7 km au nord de la Cité du Vatican à son ambassade en Italie dans le quartier résidentiel huppé de Parioli, selon un communiqué du Vatican.

Ils ont été découverts au cours de travaux de restructuration d'une annexe de l'imposante enceinte de l'ambassade du Saint-Siège, à proximité du célèbre musée de la Villa Borghèse à Rome.

Le procureur général de Rome a été appelé et des enquêteurs spécialistes des sciences médico-légales s'emploient à déterminer s'il s'agit d'un homme ou d'une femme, de leur âge et de la date du décès.

Les médias italiens ont immédiatement lié la découverte à la disparition d'Emanuela Orlandi, dont le père était un employé laïc du Saint-Siège, en 1983.

Le destin de Mme Orlandi est l'un des plus grands mystères de l'histoire italienne moderne.

Sa disparition était initialement liée à une éventuelle tentative de personnes inconnues de gagner la liberté de Mehmet Ali Agca, l'homme armé turc qui a tiré sur le pape Jean-Paul II en 1981 et purgeait alors une peine à perpétuité dans une prison italienne.

Image:
Le frère de Mme Orland, Pietro, et d'autres parents lors d'une manifestation au Vatican en 2013

Mme Orlandi, 15 ans, a disparu après avoir quitté l'appartement de sa famille à la Cité du Vatican pour assister à une leçon de musique à Rome.

Son frère Pietro milite depuis des décennies pour découvrir ce qui lui est arrivé, accusant le Vatican de rester silencieux dans cette affaire.

En 2012, la police scientifique a exhumé le corps d'un mafieux réputé de la crypte d'une basilique romaine dans l'espoir de retrouver la dépouille de Mme Orlandi également, mais les policiers n'ont trouvé aucun lien.

L'année dernière, un important journaliste d'investigation italien a publié un document de cinq pages, volé à un cabinet du Vatican verrouillé, suggérant que le Saint-Siège avait été impliqué dans la disparition de Mme Orlandi.

Manifestants au Vatican marquant le 30e anniversaire de la disparition d'Emanuela Orlandi en 2013
Image:
Manifestants au Vatican marquant le 30e anniversaire de la disparition d'Emanuela Orlandi en 2013

Le Vatican a dit que c'était un faux, mais n'a pas expliqué ce qu'il faisait dans le cabinet du Vatican.

Le document aurait été écrit par un cardinal et énumérerait les dépenses supposées utilisées pour l'entretien de Mme Orlandi après sa disparition.

La déclaration du Vatican ne faisait aucune mention de Mme Orlandi lors de la découverte de la dépouille mortelle.

Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

Le président Trump rend visite aux victimes des incendies de forêt en Californie

Donald Trump doit se rendre en Californie samedi où il rencontrera des personnes touchées …