Accueil Actualité Des journalistes libérés de prison au Myanmar | Nouvelles du monde

Des journalistes libérés de prison au Myanmar | Nouvelles du monde

0
0
  • Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon - Prix Goncourt 2019
  • Nouveau rafraichisseur d'air Symphony Diet 8i, technologie i-pure.

Deux journalistes emprisonnés au Myanmar pour avoir enfreint une loi sur le secret d'État tout en enquêtant sur un massacre Rohingya ont été libérés.

Wa Lone, 33 ans, et Kyaw Soe Oo, 29 ans, ont passé plus de 500 jours derrière les barreaux après leur arrestation en décembre 2017.

Reconnu coupable de briser un Loi sur les secrets officiels de l'époque coloniale, le couple a été condamné à sept ans de prison en septembre.

Les hommes ont fait signe de la main et ont souri en sortant de la prison d'Insein, après avoir bénéficié d'une grâce présidentielle surprise avec 6 520 autres condamnés.

Le président Win Myint a gracié des milliers d'autres prisonniers lors d'amnisties collectives depuis le mois dernier. Au Myanmar, il est de coutume que les autorités libèrent des prisonniers dans tout le pays à l’heure de la traditionnelle nouvelle année, qui a débuté le 17 avril.

Image:
Pan Ei Mon (à gauche) et Chit Su Win, les épouses des deux journalistes se sont battues pour leurs maris

Quelques minutes après sa libération, Wa Lone a déclaré: "Je suis vraiment heureux et excité de voir ma famille et mes collègues. J'ai hâte d'aller à ma salle de rédaction."

Avant leur arrestation, les reporters avaient rassemblé des preuves sur l'exécution de 10 hommes dans le village d'Inn Din, dans le nord de l'État de Rakhine au Myanmar.

Les morts ont eu lieu au cours d'une vaste campagne de violence qui a débuté en août 2017 et qui a vu plus de 700 000 Rohingyas s'enfuir au Bangladesh voisin.

La répression militaire a suivi les attaques contre les postes de police par les insurgés Rohingya.

Leur condamnation a suscité une condamnation généralisée et a été critiquée comme "préjudiciable" à la liberté de la presse dans le pays.

Stephen J Adler, rédacteur en chef de Reuters, a déclaré aujourd'hui: "Nous sommes extrêmement heureux que le Myanmar ait publié ses journalistes courageux, Wa Lone et Kyaw Soe Oo.

"Depuis leur arrestation il y a 511 jours, ils sont devenus des symboles de l'importance de la liberté de la presse dans le monde. Nous nous réjouissons de leur retour."

Les partisans des journalistes du Myanmar détenus, Wa Lone et Kyaw Soe Oo, défilent lors d'un rassemblement réclamant leur libération
Image:
Les partisans des journalistes du Myanmar détenus, Wa Lone et Kyaw Soe Oo, défilent lors d'un rassemblement réclamant leur libération

Pendant leur séjour en prison, Wa Lone et Kyaw Soe Oo ont reçu un certain nombre d’éloges pour le rapport qu’ils avaient rédigé, y compris le prestigieux prix Pulitzer pour le journalisme international.

Dans une déclaration, Amal Clooney, membre de l'équipe juridique représentant les journalistes, a félicité Reuters pour sa détermination à lutter pour la justice: "Il est inspirant de voir un organe de presse aussi engagé dans la protection des innocents et de la profession du journalisme.

"Ce fut un honneur de représenter Reuters et les deux journalistes dans cette affaire et j'espère que leur publication témoigne d'un engagement renouvelé en faveur de la liberté de la presse au Myanmar."

L'annonce d'aujourd'hui intervient après le rejet en avril d'un dernier recours devant la Cour suprême du Myanmar.

  • Le Roi Lion [4K Ultra HD + Blu-Ray]
  • Lève plaque EDMA Nouvelle Génération - EDMAPLAC 450
Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

Anthony Joshua: le boxeur britannique bat Andy Ruiz Jr pour récupérer les titres mondiaux des poids lourds | Nouvelles du monde

Nouvelle Souffleur de batterie 40V + Batterie 2Ah + Chargeur -GREENCUT 327,00 € -54% 149,9…