Accueil High-Tech Warren lance une fausse publicité sur Facebook pour protester contre les fausses publicités sur Facebook

Warren lance une fausse publicité sur Facebook pour protester contre les fausses publicités sur Facebook

0
0

Angela Lang / Camaraderielimited

Elizabeth Warren a décidé d'attaquer la récente annonce de Facebook selon laquelle celle-ci ne vérifierait pas les publications des politiciens. Elle diffuse sur le réseau social une annonce qui contient délibérément un mensonge.

"Dernières nouvelles: Mark Zuckerberg et Facebook ont ​​récemment approuvé la réélection de Donald Trump", lit-on dans l'annonce, que Warren a également tweetée samedi. La publicité se corrige immédiatement, mais indique qu'elle fait valoir un point. "Ce que Zuckerberg * a fait" donne la possibilité à Trump de mentir sur sa plate-forme ", indique-t-il," et de payer ensuite beaucoup d'argent à Facebook pour pousser ses mensonges aux électeurs américains ".

Ni Facebook ni la Maison Blanche n'ont immédiatement répondu à une demande de commentaire.

À la fin du mois dernier, Facebook a déclaré qu'il exonérait les politiciens de son processus de vérification des faits par une tierce partie, ce qui était la politique suivie depuis plus d'un an. Selon Nick Clegg, le vice-président de Facebook chargé des affaires internationales et de la communication de Facebook, le discours des politiciens "est un contenu digne d'intérêt qui doit, en règle générale, être vu et entendu".

"Nous ne croyons pas (…) que nous devons arbitrer les débats politiques et empêcher le discours d'un homme politique de toucher son public et de le soumettre à un débat public et à un examen minutieux", a ajouté Clegg.

Plus tôt cette semaine, Facebook a déclaré à la campagne présidentielle de Joe Biden qu'il ne supprimerait pas une annonce de la campagne de réélection de Trump, en dépit des affirmations selon lesquelles elle contiendrait des informations erronées sur Biden. La vidéo de 30 secondes indiquait que Biden avait menacé de retenir un milliard de dollars de l’Ukraine, à moins que des responsables américains ne limogent le procureur chargé d’enquêter sur une entreprise qui employait le fils de Biden.

A l'époque, Tim Murtaugh, un porte-parole de la campagne de Trump, a déclaré que les annonces étaient exactes. Mais Factcheck.org a noté que bien que Biden ait menacé de retenir de l’argent américain en provenance d’Ukraine, rien n’indique qu’il ait agi de la sorte pour aider son fils, ce que l’annonce de Facebook faisait apparaître. Factcheck.org a également déclaré qu'il n'y avait aucune preuve que le fils de Biden avait fait l'objet d'une enquête et que Biden et les États-Unis n'étaient pas les seuls à faire pression sur l'Ukraine pour qu'elle limoge le procureur, qui était généralement considéré comme corrompu.

Répondant au refus de Facebook de retirer l'annonce, le porte-parole de Biden, T.J. Ducklo avait déclaré à l'époque que "la diffusion d'informations objectivement fausses pour influencer l'opinion publique empoisonne le discours public et détruit notre démocratie. Il est inacceptable pour toute entreprise de médias sociaux d'autoriser sciemment des documents délibérément trompeurs à corrompre sa plate-forme".

Et Warren a alors tweeté que Facebook "permettait délibérément à un candidat de mentir intentionnellement au peuple américain".

Warren a appelé à la dissolution de Facebook et d'autres grandes entreprises de technologie, affirmant en partie qu'elles exercent trop d'influence. D'autres législateurs ont demandé que Facebook et les plates-formes rivales soient réglementés afin, entre autres, de résoudre les problèmes liés à la propagation de fausses informations.

  • Maisons du Monde Coussin imitation fourrure noire 45x45
    Envie d'une décoration envoûtante au salon ? Jetez votre dévolu sur le coussin imitation fourrure noire 45x45 SOHO , qui…
Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans High-Tech

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

Emilia Clarke parle de la fin de Game of Thrones

Emilia Clarke joue la reine des dragons Daenerys Targaryen. HBO Game of Thrones a disparu …