Accueil Actualité Voici à quoi ressemble la fin du soi-disant califat IS | Nouvelles du monde

Voici à quoi ressemble la fin du soi-disant califat IS | Nouvelles du monde

0
0

Selon des combattants syriens soutenus par les Etats-Unis, un "grand nombre" d'activistes de l'Etat islamique et leurs familles se rendent un jour après les violents combats dans la seule région encore détenue par les extrémistes dans l'est de la Syrie. Le correspondant de Sky News au Moyen-Orient, Alex Rossi, a observé comment ils se retiraient:

Ils s'échappent par centaines, chacun luttant pour gravir une crête au bord de Baghouz.

Ils sont brisés, affamés et inconsolables.

Voilà à quoi ressemble ce qu'on appelle le califat de l'État islamique.

Les formes minces, leurs vêtements en lambeaux, portent ce qu'ils peuvent.

Certains sont tellement épuisés qu'ils ont du mal à marcher.

D'autres, gravement blessés, sont mis dans des couvertures et emmenés sur une colline surplombant une ville de fortune aménagée sous une tente, qu'ils avaient appelée leur chez-soi il y a quelques heures à peine.

Les jeunes semblent choqués. Une jeune fille vient de s'arrêter. Elle est complètement hébétée.

Pendant des semaines, ils ont été soumis à un bombardement intensif dans des tranchées et des tunnels.

Certains des enfants en sortent seuls – leurs parents sont présumés morts.

Et comme cette masse de gens monte jusqu'à la sécurité, ce sont les tout-petits que vous remarquez le plus.

Un garçon est monté sur la crête par des proches.

Il semble apathique, avec un drain thoracique primitif utilisé pour soulager les saignements internes qui se balancent sous lui.

Les fanatiques qui ont survécu ont eu des semaines pour se rendre, mais ils ont plutôt choisi de sacrifier leurs enfants à la brutalité de la guerre.

Image:
Certains militants hardcore ont continué à se battre plutôt que de partir

La plupart des hommes que nous voyons sont blessés – et presque certainement des combattants – leurs membres sont mal bandés.

Nous demandons à un groupe combien il en reste à l'intérieur?

"Beaucoup" revient la réponse.

Depuis cinq ans, l'EI a semé la peur sur ces terres, mais elle en est à ses derniers jours.

Mais même dans les affres de l'organisation, l'organisation résiste toujours à l'inévitable.

La retraite a suivi une journée de bombardement intensif
Image:
La retraite a suivi une journée de bombardement intensif

La ligne d'horizon fracturée de Baghouz tremble toujours au son de la guerre.

Mais jusqu'à présent, les Forces démocratiques syriennes (SDF) et les avions de la coalition n'ont pas été en mesure de porter le coup décisif.

Daesh (État islamique) a juste un petit morceau de terre dans cet endroit nul et ils sont encerclés mais ils refusent d'abandonner.



Des milliers de personnes ont quitté Baghouz, en Syrie



Des familles désespérées de l'Etat islamique fuient Baghouz

Pendant des jours, les forces kurdes et arabes, soutenues par la puissance aérienne de la coalition, ont battu Baghouz mais n’ont pas pu déclarer leur victoire.

Mais les combattants SDF savent que cette bataille est terminée, sauf leur nom. Un groupe de combattants blottis à l'arrière d'une camionnette sont joyeux. Nous leur demandons si Daesh est fini.

"C'est fini", crient-ils en retour. "Ils sont finis."

Dans les jours à venir, de plus en plus de combattants de l'EI seront forcés d'abandonner et de rejoindre ceux qui se sont déjà rendus.

Pour une organisation qui projetait le pouvoir par le biais de la propagande vidéo, ses militants ont maintenant l’air affaiblis et certains peuvent à peine tenir.

Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

Garuda Indonesia met fin à la commande de 49 Boeing 737 MAX 8 après un crash | Nouvelles du monde

La compagnie nationale indonésienne Garuda a annulé une commande de 49 milliards de Boeing…