Accueil Actualité Vladimir Poutine surveille le lancement du test de missile nucléaire Avangard

Vladimir Poutine surveille le lancement du test de missile nucléaire Avangard

0
0

Vladimir Poutine a supervisé le lancement du nouveau système de missiles à capacité nucléaire de la Russie, le comparant à "une boule de feu".

Le président russe a observé depuis la salle de contrôle du ministère de la Défense le feu d'essai d'un missile Avangard par l'armée du pays.

Il a dit "ça va cibler comme une météorite, comme une boule de feu".

Image:
La fin du missile pouvait être vue à travers la fumée

L’arme a été lancée depuis le sud-ouest de la Russie et a réussi à toucher et à détruire une cible située à 3 900 km de l’est du pays, a déclaré M. Poutine.

Le lancement du missile a commencé avec des jets de flammes jaillissant du sol
Image:
Le lancement du missile a commencé avec des jets de flammes jaillissant du sol

Il a annoncé que la Russie disposait d'une panoplie de nouvelles armes, dont l'Avangard, dans un discours agressif de mars, affirmant qu'elles pourraient frapper presque n'importe quel point du monde et échapper à un bouclier antimissile construit par les États-Unis.

Après le lancement de mercredi, M. Poutine a déclaré que la Russie déploierait les missiles hypersoniques à capacité nucléaire l'année prochaine.

Vladimir Poutine a qualifié l'avangard de "nouveau type d'arme stratégique".
Image:
Vladimir Poutine a qualifié l'Avangard de "nouveau type d'arme stratégique".

"Le nouveau système de missiles Avangard est invincible pour les systèmes de défense aérienne et les systèmes de défense antimissile actuels et futurs. C'est un grand succès et une grande victoire", a-t-il déclaré.

M. Poutine a déclaré que l'Avangard avait une portée intercontinentale et pouvait voler dans l'atmosphère à une vitesse vingt fois supérieure à celle du son.

Le missile Avangard a atteint une cible à 3700 km, a annoncé la Russie
Image:
Le missile Avangard a atteint une cible à 3700 km, a annoncé la Russie

Le lancement du test a lieu le jour même où M. Poutine a condamné les frappes aériennes israéliennes sur son allié, la Syrie, en le qualifiant de "provocateur".

Trois soldats ont été blessés dans l'attaque d'un dépôt d'armes à Qatifah, à environ 40 km au nord-est de Damas.

Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

Pound volatil alors que les députés votent à la Chambre des communes sur l'accord de mai sur le Brexit

La livre sterling touchée par le Brexit est encore plus instable alors que les députés se …