Accueil Actualité Une adolescente saoudienne qui a fui sa famille espère que son expérience inspirera les autres

Une adolescente saoudienne qui a fui sa famille espère que son expérience inspirera les autres

0
0
  • Prise Wifi, Prise De Controle Sans Fil, 2Pcs
  • COSTWAY Pistolets Laser pour 2 Joueurs Jaune/Rouge Laser Game Infrarouge sans Fil avec Ballon Volant,2 Interphones,4 Modes de Pistolet 3 Ans

Une adolescente saoudienne qui a fui sa famille pour vivre en tant que réfugiée au Canada a déclaré qu'elle s'attendait à ce que son expérience inspire les autres.

Rahaf Mohammed Alqunun, 18 ans, a pris un vol pour Bangkok alors qu'il se rendait au Koweït.

Quand elle est arrivée, elle s'est barricadée dans un hôtel pour éviter la déportation, utilisez les médias sociaux pour inciter une armée de partisans à appuyer sa demande d'asile.

Dans l’espoir de partir pour l’Australie, elle a été acceptée par le Canada vendredi et arrivé là pour commencer sa nouvelle vie Pendant le week-end.

Dans son premier entretien depuis lors, elle a déclaré à la Australian Broadcasting Corp: "Je pense que le nombre de femmes fuyant l'administration saoudienne et les violences vont augmenter, d'autant plus qu'il n'y a pas de système pour les arrêter.

"Je suis sûr qu'il y aura beaucoup plus de femmes qui fuguent. J'espère que mon histoire encourage d'autres femmes à être courageuses et libres."

"J'espère que mon histoire incitera à une modification de la loi, en particulier parce qu'elle a été exposée au monde entier.

"Cela pourrait être l'agent du changement", a-t-elle ajouté.

Image:
L'adolescente saoudienne a été accueillie par les autorités de l'immigration thaïlandaises à son arrivée à Bangkok

Rahaf n'est pas la première femme saoudienne à avoir fui l'Arabie saoudite, où les femmes doivent avoir la permission d'un parent de sexe masculin pour voyager, obtenir un passeport ou se marier.

Elle a raconté à Human Rights Watch qu'elle avait fui les mauvais traitements infligés par sa famille, affirmant qu'elle avait été battue et menacée de mort par des parents de sexe masculin qui l'avaient obligée à rester dans sa chambre pendant six mois après qu'elle s'était coupé les cheveux.

De Toronto, elle a déclaré qu'elle se sentait "comme si j'étais née de nouveau" lorsqu'elle est arrivée au Canada samedi pour rencontrer la ministre des Affaires étrangères canadienne, Chrystia Freeland.

"C'était quelque chose d'incroyable", a-t-elle dit.

"Il y avait beaucoup d'amour et d'hospitalité, surtout quand le ministre m'a accueilli et m'a dit que j'étais dans un pays sûr et que j'avais tous mes droits."

& # 39; Je suis heureux & # 39; - Rahaf Alqunun tweete cette photo après avoir obtenu le statut de réfugiée
Image:
'Je suis heureuse' – Rahaf Alqunun a tweeté cette photo après avoir obtenu le statut de réfugiée

Cependant, elle a été bouleversée par l'annonce que sa famille l'avait désavouée, en disant: "Comment ma famille pourrait-elle me désavouer simplement parce que je voulais être indépendante et échapper à leurs abus?"

Lorsqu'on lui a demandé pourquoi elle avait fui sa patrie, elle a répondu: "Je voulais éviter les abus et la dépression.

"Je voulais être indépendant.

"Je ne pourrais pas épouser la personne que je voulais [in Saudi Arabia].

"Je ne pouvais pas obtenir un travail sans permission."

  • Imola - Canapé d'angle panoramique XXL - 7 places - Convertible avec coffres de rangement - Accoudoirs réglables - Droit
  • Kangui - Trampoline JUMPI POP + Filet + Échelle + Bâche de protection + Kit d'ancrage
Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

Coronavirus: son mari rend hommage à la mère «incroyable» des quadruplés | UK News

Le mari d’une mère de cinq enfants décédée après avoir contracté un coronavirus a ra…