Accueil Actualité Un homme poignarde un collègue à la base antarctique après une "dépression émotionnelle"

Un homme poignarde un collègue à la base antarctique après une "dépression émotionnelle"

0
0

Un homme a poignardé et blessé un collègue dans une station de recherche en Antarctique après avoir ressenti un effondrement émotionnel.

L'agence de presse russe Interfax a déclaré que l'incident survenu le 9 octobre à la station de Bellingshausen sur l'île King George résultait de "tensions dans un espace confiné".

La victime, une chercheuse, a été transportée dans un hôpital au Chili, le pays le plus proche de la base éloignée.

Selon Interfax, l'assaillant, également chercheur, s'est volontairement rendu au chef de la station et a été placé en résidence surveillée.

L'agence de presse Pravda a désigné l'attaquant comme étant Sergei Savitsky et la victime, Oleg Beloguzov.

Il a rapporté que Savitsky avait poignardé son collègue dans la poitrine de la salle à manger de la base.

Savitsky a ensuite été conduit à Saint-Pétersbourg, où il a été arrêté à l'aéroport et accusé de tentative de meurtre.

Aucun motif pour l'attaque n'a été confirmé.

Alexander Klepikov, le chef de l'expédition russe en Antarctique, a déclaré à la Pravda qu'il restait 12 personnes à la station.

La gare de Bellingshausen a été fondée par l'Union soviétique en 1968 et porte le nom de Fabian Gottlieb von Bellingshausen, explorateur russe de l'Antarctique au XIXe siècle.

Les transports vers Bellingshausen fonctionnent toute l'année, contrairement à d'autres stations situées plus près du pôle Sud.

La Pravda a déclaré que les explorateurs polaires le considéraient presque comme une "station", car les températures descendent rarement en dessous de zéro.

Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

La CIA "dit que le prince héritier saoudien Mohammed bin Salman a ordonné l'assassinat de Khashoggi"

La CIA a conclu que le prince héritier saoudien Mohammed bin Salman avait ordonné l'as…