Accueil Actualité Un condamné à mort chrétien Asia Bibi autorisé à quitter le Pakistan après le prononcé de l'acquittement du blasphème | Nouvelles du monde

Un condamné à mort chrétien Asia Bibi autorisé à quitter le Pakistan après le prononcé de l'acquittement du blasphème | Nouvelles du monde

0
0
  • YouTube
    Browse by interest - Discover videos you’ll love in categories like music, entertainment, news, gaming, and more. All from the comfort of your couch. Supports multiple accounts - Everyone at home can sign into YouTube with a Google account to see recommendations, subscriptions, and playlists. Play YouTube videos from your phone on the TV - It’s easy to enjoy videos with friends and family. Simply find the videos you want to watch on your phone, then send them to your TV with a single tap. Search by voice - Quickly and easily find what you want to watch using voice search. Watch movies and shows - Stay entertained with thousands of movies and TV episodes available to own, rent, or watch for free. Enjoy music on the big screen - Find music videos featuring your favorite artists, songs, live performances and more. Discover new music based on your tastes and what’s trending around you. Watch videos in 4K - YouTube is home to the world’s largest library of online 4K content. Enjoy high-definition videos on the biggest screen in the house – from scenic nature videos to movie and video game trailers and more. (Requires a 4K-capable device.)
  • VASAGLE Meuble TV Vintage, Table Basse, Table de Salon, Armature métallique, Texture Bois, pour Chambre, Salon par SONGMICS LTV40BX

Allée des condamnés à mort Christian Asia Bibi est autorisée à quitter le Pakistan après que la plus haute cour du pays ait confirmé son acquittement pour blasphème.

Mme Bibi, qui a passé huit ans dans le quartier des condamnés à mort, sera désormais libre de rejoindre ses filles qui ont fui au Canada et ont obtenu l'asile dans ce pays.

Le 54 ans était acquitté en octobre – huit ans après sa condamnation pour avoir soi-disant insulté le prophète Mahomet dans un conflit avec ses voisins.

Mais elle est restée secrète dans un lieu secret depuis son acquittement après que le gouvernement du Premier ministre Imran Khan eut tenté de dissiper la colère suscitée par son exonération par les islamistes radicaux, qui ont organisé des manifestations à l'échelle nationale et ont presque paralysé la capitale, Islamabad.

Plus de 3 000 membres du groupe radical Tehreek-i-Labbaik Pakistan (TLP) ont été arrêtés pour terrorisme après la manifestation, alors que son chef et des membres de haut rang étaient toujours en prison.

Image:
Des militants pakistanais du parti Jamiat-e-Ittihad ul Ulema du Jamiat islamique scandent des slogans lors d'une manifestation après l'acquittement de Mme Bibi

Cet après-midi, trois membres de la Cour suprême du Pakistan ont rejeté leur appel contre l'acquittement de Mme Bibi.

Le verdict était attendu et les forces de sécurité paramétrées et des unités d'intervention rapide déployées dans les zones sensibles de la capitale.

Les dirigeants du TLP avaient rejeté le siège du tribunal et menacé de manifester si Mme Bibi était libérée. Ils ont exigé un plus grand tribunal avec des juges de tribunaux de la charia pour examiner l'affaire.

"Je suis vraiment reconnaissante envers tout le monde. Après neuf ans, il est confirmé que je suis libre et que je vais embrasser mes filles", a déclaré une amie, citée par Bibi, après avoir visionné le verdict à la télévision.

Saiful Malook, l'avocat de Mme Bibi, qui est rentré à Islamabad après avoir fui le pays sous le coup de menaces de mort, a déclaré que cette décision était une victoire pour la constitution et l'état de droit du Pakistan.

L'avocat pakistanais Saiful Mulook (C), escorté par la police, arrive à La Haye après avoir fui le Pakistan
Image:
Saiful Mulook (C), avocat pakistanais, a fui le Pakistan lors d'une manifestation

Le jury a "insisté sur des preuves très strictes du blasphème" et n'en a trouvé aucun, a-t-il déclaré.

Mme Bibi a été accusée par trois femmes qui se sont disputées pour aller chercher de l'eau à la ferme dans laquelle elles travaillaient en juin 2009, refusant de boire dans un seau qu'elle avait touché parce qu'elle n'était pas musulmane.

Ils se sont rendus au tribunal local et l'ont accusée de blasphème, pour lequel elle a été accusée et reconnue coupable.

L'affaire a attiré l'attention du monde entier, le Vatican ayant réclamé sa libération après que le pape François eut rencontré son mari, Ashiq Masih, et sa fille l'an dernier.

M. Masih a demandé aux dirigeants britanniques, américains et canadiens de donner l'asile à sa famille. Le Premier ministre canadien Justin Trudeau l'a accordé à la fin de l'année dernière.

  • Se le dire enfin
  • MEULEUSE D'ANGLE M18 FLAG230XPDB-121C MILWAUKEE
Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

Coronavirus: des craintes pour les tribus indigènes après qu’un médecin d’Amazon se soit montré positif | Nouvelles du monde

Il y a des craintes que les communautés autochtones éloignées ne soient décimées par le co…