Accueil Actualité Un avion de Ryanair saisi par des officiels français quelques instants avant son décollage à Bordeaux

Un avion de Ryanair saisi par des officiels français quelques instants avant son décollage à Bordeaux

0
0

Plus de 140 passagers à destination de Londres ont été obligés de descendre d'un avion de Ryanair lorsque les autorités françaises s'en sont emparés pour rembourser leurs arriérés.

Les autorités françaises ont déclaré que Ryanair leur devait 525 000 € (458 000 £) de subventions indûment versées à la compagnie aérienne.

Un huissier de justice a été escorté par la police pour saisir l'avion sur le tarmac de l'aéroport de Bordeaux alors qu'il s'apprêtait à décoller pour Londres Stansted.

Quelque 149 passagers ont dû débarquer du Boeing 737 à l'aéroport de Mérignac, dans le sud-ouest de la France, et attendre cinq heures avant de reprendre leur voyage.

Ryanair a réglé la dette en moins de 24 heures et a pu récupérer l’avion.

Le président de l'autorité aéroportuaire régionale française, Didier Villat, a déclaré que Ryanair avait tenté de négocier le prix et avait accusé le transporteur de "l'avarice".

"Ils nous devaient 525 585,05 € et ils ont payé 524 907,80 €, ce qui est la somme fixée au 15 septembre", a déclaré M. Villat.

Il a ajouté que le chiffre ne tenait pas compte des intérêts courus depuis cette date.

"Une telle avarice, mais nous n'irons pas plus loin dans cette affaire", a-t-il déclaré.

Image:
Les autorités françaises ont saisi un avion de Ryanair. Image de fichier

"Cette mesure a été prise en dernier recours par les autorités françaises après plusieurs rappels et tentatives de récupération de l'argent", a déclaré l'organe de l'aviation civile de la DGAC à propos de la saisie.

En 2014, la Commission européenne a décidé que les subventions que Ryanair avait reçues d'une autorité régionale il y a dix ans devaient être remboursées.

La DGAC a déclaré que la compagnie aérienne low-cost irlandaise ne s'était pas conformée à ses obligations malgré les avertissements répétés, notamment un dernier avertissement en mai.

Il est "regrettable" que les passagers à bord de l'avion aient été retardés, a ajouté l'organisme de l'aviation civile.

Ryanair n'a pas commenté publiquement cette affaire.

Ryanair a connu une série de problèmes au cours des derniers mois, notamment le fait qu’ils utilisent exclusivement la législation irlandaise dans les contrats de travail.

En juillet, des grèves de membres du personnel navigant et du poste de pilotage ont perturbé 600 vols en Belgique, en Irlande, en Italie, au Portugal et en Espagne, touchant 100 000 voyageurs.

Ryanair lutte également contre un ordre de suspendre les frais pour les bagages à main en Italie.

Aux Pays-Bas, il est également impliqué dans la fermeture de sa base d’Eindhoven pour l’hiver.

Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

Les bijoux de Marie Antoinette vont aux enchères

Des bijoux appartenant jadis à la reine française infortunée Marie-Antoinette – y co…