Accueil Actualité Un ancien candidat à la présidentielle biélorusse accuse l’UE de « silence lâche » sur des élections « frauduleuses » | Nouvelles du monde

Un ancien candidat à la présidentielle biélorusse accuse l’UE de « silence lâche » sur des élections « frauduleuses » | Nouvelles du monde

0
0
  • Samsung ue32n4005awxxc - PRIX A NÉGOCIER SUR LE SITE
    TV HD 32'', 100 PQI Samsung UE32N4005AWXXC Résolution HD. Technologie LED. Wide Color Enhancer. Mega Contrast. Clean view. Connect share movie. Des images nettes et lumineuses. Clean View Clean View analyse les images des sources numériques pour filtrer et réduire le bruit à l'écran. Profitez d'une qualité
  • Twitch: Livestream Multiplayer Games & Esports
    + Live and recorded video of top video games, esports events, art, cooking, music, and more + Interactive live shows by Xbox, Sony, Riot Games, Blizzard + Completely unique programming like Bob Ross marathons and exclusive video game events + Full-featured live chat with one of the largest gaming communities in the world + Dark mode quality for late-night viewing + Simple, intuitive navigation that makes it easy to discover the content you care about most + Mobile broadcasting, putting the ability to go live right in your hand at the touch of a button

Un ancien candidat à la présidence bélarussienne a appelé la communauté internationale à condamner les résultats officiels des élections au Bélarus.

Andrei Sannikov, ancien vice-ministre des Affaires étrangères de Biélorussie, a déclaré que le résultat n’était pas le résultat d’une « élection libre et juste » et a accusé l’Union européenne de « silence lâche ».

Ses commentaires sont intervenus après que le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki ait appelé à un sommet européen d’urgence sur la situation, affirmant que la communauté devait « soutenir le peuple biélorusse dans sa quête de liberté ».

Image:
Andrei Sannikov a accusé M. Loukachenko de «  haute trahison  »

Les responsables électoraux ont déclaré qu’Alexandre Loukachenko – qui a dirigé l’ex-nation soviétique pendant 26 ans – a gagné avec plus de 80% des voix, tandis que la challenger de l’opposition Sviatlana Tsikhanouskaya a obtenu 9,9% dans les résultats préliminaires.

Mais l’opposition a déclaré que le vote avait été truqué après que beaucoup aient semblé soutenir Mme Tsikhanouskaya et que des manifestations avaient éclaté dans les grandes villes biélorusses.

M. Sannikov a déclaré que le dirigeant autoritaire est désormais « plus effrayé que jamais » parce qu’il a vu que « d’autres personnes se sont soulevées contre lui » et « le méprisent ».

« Je demanderais gentiment de ne pas utiliser les mots selon lesquels Loukachenko a été élu », a-t-il déclaré. « Loukachenko a commis un autre crime appelé haute trahison.

« Il n’y a jamais eu d’élections libres et équitables après 1994, quand il a vraiment été élu. »

M. Sannikov, ancien leader de l’opposition, a été emprisonné pendant cinq ans en 2011 pour avoir organisé des manifestations de masse après s’être présenté contre M. Loukachenko en 2010. Les observateurs occidentaux de l’époque avaient qualifié le scrutin de « défectueux ».

Le président Alexander Loukachenko dépose son bulletin de vote à Minsk
Image:
Le président Alexander Loukachenko dépose son bulletin de vote à Minsk
La candidate de l'opposition Sviatlana Tsikhanouskaya réagit lors d'une conférence de presse
Image:
La candidate de l’opposition Sviatlana Tsikhanouskaya réagit lors d’une conférence de presse

M. Sannikov déclare maintenant que Mme Tsikhanouskaya est « la présidente élue légalement et légitime du Bélarus » et qu’elle devrait être soutenue par la communauté internationale.

Mais il a reproché à l’Union européenne de ne pas s’exprimer plus tôt sur ce qui se passait en Biélorussie.

« Je ne suis pas vraiment optimiste et optimiste à propos du mécanisme de l’UE parce qu’ils sont restés très silencieux, je dirais d’un silence lâche parce que la dépression a commencé il y a des mois », a-t-il déclaré.

«Des gens sont torturés en prison et l’Union européenne n’a rien fait. Même les condamnations étaient très faibles.

« C’est pourquoi nous avons besoin de pays extérieurs à l’UE pour montrer la voie comme le Royaume-Uni, comme la Norvège, comme les États-Unis, comme le Canada ».

Le président du Conseil de l’UE, Charles Michel, a condamné la violence policière en Biélorussie, écrivant sur Twitter: « La violence contre les manifestants n’est pas la réponse #Belarus. La liberté d’expression, la liberté de réunion et les droits humains fondamentaux doivent être respectés. »



Police à Minsk, Biélorussie



La violence s’intensifie lors des manifestations au Bélarus

Le ministre britannique des Affaires étrangères, James Duddridge, a également appelé le gouvernement biélorusse à mettre fin à la violence, à la suite de ce qu’il a appelé une élection « gravement imparfaite ».

« Il y a eu un manque de transparence tout au long du processus électoral en plus de l’emprisonnement de candidats de l’opposition, de journalistes et de manifestants pacifiques », a-t-il déclaré.

Le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas a déclaré que l’UE devrait discuter de la réimposition de sanctions contre la Biélorussie.

Il a déclaré que le pays avait précédemment pris des mesures dans la bonne direction, y compris la libération de prisonniers politiques, mais « nous devons maintenant discuter … si cela s’applique toujours à la lumière de la semaine dernière et des jours passés ».

Le ministère de M. Maas a déclaré plus tôt qu’il y avait de nombreux indices de fraude lors de l’élection.

Des milliers de personnes ont manifesté dans les grandes villes biélorusses
Image:
Des milliers de personnes ont manifesté dans les grandes villes biélorusses

M. Loukachenko a accusé des groupes en Pologne, en République tchèque, en Ukraine et en Russie d’avoir dirigé les manifestations de l’opposition.

«Ils dirigent nos moutons, qui ne comprennent pas ce qu’ils font», dit-il.

Il a mis en garde contre une répression sévère des manifestations, au cours de laquelle des dizaines de personnes ont été blessées et des milliers de personnes arrêtées alors que les manifestants et la police se sont affrontés.

Des militants des droits de l’homme ont déclaré qu’une personne était décédée après avoir été écrasée par un véhicule de police, mais les autorités l’ont nié.

  • Sophie M Sucette à l'ancienne en boite fer décorée - Boite 100g
    Lorsqu'un bonbon délicieusement régressif comme la sucette à l'ancienne, se dote d'un écrin so vintage, cela ne peut faire que des étincelles !Sur votre table des fêtes, au pied du sapin, sous la cheminée, ou pour vos amis, cette boite au design travaillé pourra ensuite vous servir de pot à crayons, de
  • Jouissance Club: Une cartographie du plaisir
Charger plus d'articles connexes
Charger plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *