Accueil auto Toyota veut que les LMP2 ralentissent davantage après le test du Prologue du WEC

Toyota veut que les LMP2 ralentissent davantage après le test du Prologue du WEC

0
0

L’équilibre entre les voitures en compétition dans la catégorie Hypercar nouvelle pour 2021 et LMP2 doit être « revu », selon le directeur technique de Toyota Gazoo Racing Europe, Pascal Vasselon.

Interrogé à la suite du test de deux jours au cours duquel le meilleur des Toyota GR010 Hybrides a fini par une demi-seconde de retard s’il cherchait des changements, Vasselon a répondu: « Je pense qu’il n’y a pas le choix. Je ne le fais pas. pense que c’était l’objectif d’avoir ce type de stratification. « 

Lisez aussi:

Il s’agit d’une référence à l’objectif de performance réduite pour les voitures LMH par rapport aux machines LMP1 sortantes.

La classe a été conçue pour augmenter les temps au tour sur un circuit WEC régulier de cinq secondes, ce qui signifiait que les LMP2 devaient être ralenties pour les placer derrière les nouvelles voitures évoluant dans la classe supérieure de la série.

Le rythme des Toyotas au cours du prologue était conforme à ces projections, a déclaré Vasselon.

Il a insisté sur le fait que l’équilibre entre Hypercar et LMP2 restait un travail en cours après l’annonce de nouveaux changements pour la division des prototypes secondaires début avril.

Le plan initial pour ralentir les LMP2 impliquait de réduire la puissance de 30 kW ou 40 ch et de rouler sur des pneus plus durs de Goodyear, le fournisseur monotype de la classe.

Les LMP2 ont par la suite reçu une nouvelle réduction de puissance de 20 kW ou 25 ch et une augmentation du poids minimum de 930 à 950 kg, alors qu’il était également obligatoire que les voitures devraient rouler dans les spécifications des 24 Heures du Mans à faible appui sur toutes les courses du WEC.

« Ce n’était clairement pas l’objectif de faire tourner la LMP2 plus vite que la catégorie Hypercar », a expliqué Vasselon. « J’essaie de faire valoir qu’il y avait une volonté claire de corriger cela; c’est juste que la correction doit être revue. »

# 26 G-Drive Racing Aurus 02 – Gibson: Roman Rusinov, Franco Colapinto, Nyck de Vries

Photo par: JEP / Motorsport Images

Vasselon n’a pas proposé de suggestions quant à ce qui pourrait être fait pour ralentir les LMP2, ni s’il était temps de faire quoi que ce soit avant la course de ce week-end en Belgique.

« C’est typiquement une question pour l’Automobile de l’Ouest et la FIA [who set the rules for the WEC]; Je ne peux pas répondre à cette question », a-t-il déclaré.

Il a cependant déclaré qu’il serait difficile d’améliorer les performances des GR010. Il ne serait pas possible de donner plus de puissance à Toyota dans le cadre du règlement sur l’équilibre des performances ce week-end, a-t-il déclaré.

« Il y a peut-être la possibilité de courir avec plus de puissance, mais nous n’avons pas validé ce niveau de puissance », a-t-il expliqué. « Nous pourrions probablement faire plus mais alors nous serions en territoire inconnu: ce n’est pas quelque chose que nous appliquerions à très court terme. »

Vasselon a cependant admis que les caractéristiques du circuit de Spa pourraient en faire une « valeur aberrante » en termes d’impact de l’introduction de l’aéro à faible appui en LMP2.

« On s’attendait à ce que ce passage au paquet à faible appui augmente l’écart; il est possible qu’à Spa, cela ne fasse pas autant que prévu », a-t-il déclaré.

Nyck de Vries, qui est le pilote de réserve de Toyota, a dominé les temps du Prologue dans l’un des Oreca 07 badgés Aurus alignés par G-Drive Racing.

Ses 2m04.168s comparés aux 2m04.669 de Sébastien Buemi dans la Toyota n ° 8, qui a terminé quatrième au classement général derrière trois LMP2 en tant que meilleure Hypercar dans les temps combinés.

Les voitures LMP2 ont été les plus rapides dans trois des quatre séances du Prologue avant que Buemi marque sa marque sur une course à faible consommation de carburant à la fin de la séance finale.

L’Alpine A480 LMP1, acquise cette année dans la catégorie Hypercar, s’est soldée par un meilleur temps de 2m05.230s réalisé par Matthieu Vaxiviere.

C’est la seule voiture à concourir contre les Toyotas dans la classe supérieure du WEC à Spa en l’absence de l’équipe Glickenhaus.

# 36 Alpine Elf Matmut Alpine 480 Gibson: Andre Negrao, Nicolas Lapierre, Matthieu Vaxiviere

# 36 Alpine Elf Matmut Alpine 480 Gibson: Andre Negrao, Nicolas Lapierre, Matthieu Vaxiviere

Photo par: JEP / Motorsport Images

Charger plus d'articles connexes
Charger plus dans auto