Accueil Actualité Tirs dans une mosquée en Nouvelle-Zélande: des témoins racontent l'horreur alors que des dizaines de personnes sont tuées | Nouvelles du monde

Tirs dans une mosquée en Nouvelle-Zélande: des témoins racontent l'horreur alors que des dizaines de personnes sont tuées | Nouvelles du monde

0
0

Des témoins ont parlé de leur horreur et de leur choc alors que des dizaines de personnes ont été abattues dans deux mosquées de Christchurch, alors que des images de la suite des attentats ont été tirées.

La vidéo montre l'intérieur des mosquées de Linwood peu après l'attaque. Dans celui-ci, les gens pleurent, certains crient et certains semblent être blessés. Des étuis à coquilles jonchent le sol.

:: Les attaques de mosquées en Nouvelle-Zélande: mises à jour en direct

La Premier ministre Jacinda Ardern a déclaré que c'était "l'un des jours les plus sombres de la Nouvelle-Zélande".

Voici quelques-uns des témoignages donnés par des témoins à Linwood et à la mosquée Al Noor.







'Je ne sais pas où est ma femme'

:: Un survivant identifié uniquement lorsque Nour a raconté au New Zealand Herald que le tireur a tiré sur plusieurs fidèles devant l'une des mosquées avant de poursuivre son saccage à l'intérieur, où il a tiré sur des personnes sans distinction.

"J'ai vu des gens tomber morts devant moi", a-t-il déclaré. "Je rampais pour m'échapper. Il frappait les murs."

Personnes à l'extérieur de la mosquée Al Noor à Christchurch
Image:
Les personnes à l'extérieur de la mosquée Al Noor, qui a connu le plus grand nombre de morts

:: Radio New Zealand a cité un témoin dans l'une des mosquées qui aurait déclaré avoir entendu des coups de feu. Il y avait au moins quatre personnes gisant sur le sol et "il y avait du sang partout".

:: Un survivant de la mosquée de Linwood a déclaré qu'un de ses amis avait sauté sur un homme armé.

Syed Mazharuddin a déclaré que son ami "a saisi une occasion et a sauté sur [the gunman] et a pris son arme ". Il y avait des gens qui attendaient le tireur dans une voiture et il s'est enfui.

:: Ramzan Ali, qui se trouvait à la mosquée Al Noor, a déclaré au New Zealand Herald que les tirs ont cessé et ont repris sept fois, le tireur continuant de recharger ses munitions.

"J'ai vu des gens courir pour toutes les portes", a-t-il déclaré. "Il n’était pas facile de faire sortir 300 personnes des portes, deux portes, car il est entré par la porte principale et il y avait deux autres portes sur les côtés.

"Il a juste commencé à tirer – 'bang, bang, bang'. Mon cousin était assis à côté de moi et il a été touché à la jambe."

M. Ali a ajouté qu'il était "la dernière personne à sortir de la mosquée vivant".

La police armée est en force à Christchurch après la fusillade qui a fait au moins 40 morts
Image:
La police armée en patrouille après la fusillade

:: Noor Hamzah se trouvait également à la mosquée Al Noor, et a déclaré que les tirs semblaient durer depuis au moins 15 minutes.

Après que la police armée ait pris d'assaut le bâtiment, il a dit qu'il pouvait voir des cadavres gisant à l'entrée.

Quand il a regardé à travers les fenêtres de la mosquée, il a vu "des tas de corps".

:: Nour Tavis a déclaré qu'il y avait beaucoup de coups de feu, ajoutant: "Les gens couraient et tout à coup, vous les avez vus tomber.

"Il y avait des gens qui saignaient à mort. C'était terrible", a-t-il déclaré au New Zealand Herald.

:: Mohan Ibrahim a déclaré qu'il faisait partie des 200 personnes de la mosquée Al Noor de l'avenue Deans lorsqu'il a entendu des coups de feu.

Il a déclaré au New Zealand Herald: "Au début, nous pensions que c'était un choc électrique, mais tous ces gens ont commencé à courir."

Il a ajouté: "J'ai encore des amis à l'intérieur. J'appelle mes amis mais il y en a beaucoup dont je n'ai pas entendu parler. J'ai peur pour la vie de mes amis."







PM: "L'un des jours les plus sombres de la Nouvelle-Zélande"

:: Len Peneha dit avoir vu un homme vêtu de noir entrer dans la mosquée Al Noor puis avoir entendu des dizaines de coups de feu, suivis de personnes fuyant la mosquée terrorisées.

Il a également vu le tireur s'enfuir avant l'arrivée des secours.

M. Peneha a déclaré être entré dans la mosquée pour essayer d’aider: "Il y en avait trois dans le couloir, à la porte menant à la mosquée et des personnes à l’intérieur de celle-ci.

"Je ne comprends pas comment quiconque pourrait faire cela à ces gens – à n'importe qui. C'est ridicule."

Il a déclaré avoir aidé environ cinq personnes à se rétablir chez lui, dont une légèrement blessée.

"Je vis à côté de cette mosquée depuis environ cinq ans et les gens sont formidables, ils sont très sympathiques", a-t-il déclaré. "Je ne comprends tout simplement pas."

:: L'équipe de cricket du Bangladesh en visite était en train d'arriver pour la prière dans l'une des mosquées lorsque la fusillade a commencé. Ils étaient tous en sécurité.

Tamim Iqbal a tweeté: "Toute l'équipe a été sauvée des tireurs actifs !!!

"Expérience effrayante et s'il vous plaît gardez-nous dans vos prières."

Mushfiqur Rahim a déclaré: "Alhamdulillah Allah nous a sauvés aujourd’hui lorsqu’il a tourné à Christchurch dans la mosquée … nous sommes extrêmement chanceux … ne voulons plus jamais que cela se reproduise … priez pour nous".

Mosquée Masjid Al Noor, Christchurch

:: Mark Nichols a déclaré au New Zealand Herald qu'il avait entendu parler de cinq coups de feu et qu'un spectateur de la prière du vendredi avait riposté au fusil ou à la carabine.

M. Nichols a déclaré avoir vu deux personnes blessées être transportées sur des civières devant son entreprise automobile et que les deux personnes semblaient être en vie.

Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

Donald Trump dit qu'un accord sur le nucléaire iranien est possible | Nouvelles du monde

Donald Trump a déclaré qu'un accord avec l'Iran sur le programme nucléaire du pays…