Accueil Actualité Syrie: la Turquie menace l’offensive militaire d’Idlib alors que les pourparlers avec la Russie échouent | Nouvelles du monde

Syrie: la Turquie menace l’offensive militaire d’Idlib alors que les pourparlers avec la Russie échouent | Nouvelles du monde

0
0
  • YouTube
    Browse by interest - Discover videos you’ll love in categories like music, entertainment, news, gaming, and more. All from the comfort of your couch. Supports multiple accounts - Everyone at home can sign into YouTube with a Google account to see recommendations, subscriptions, and playlists. Play YouTube videos from your phone on the TV - It’s easy to enjoy videos with friends and family. Simply find the videos you want to watch on your phone, then send them to your TV with a single tap. Search by voice - Quickly and easily find what you want to watch using voice search. Watch movies and shows - Stay entertained with thousands of movies and TV episodes available to own, rent, or watch for free. Enjoy music on the big screen - Find music videos featuring your favorite artists, songs, live performances and more. Discover new music based on your tastes and what’s trending around you. Watch videos in 4K - YouTube is home to the world’s largest library of online 4K content. Enjoy high-definition videos on the biggest screen in the house – from scenic nature videos to movie and video game trailers and more. (Requires a 4K-capable device.)
  • Adaptateur Monde vers Europe + USB - Skross

Les pourparlers entre la Turquie et la Russie sur le conflit dans la province syrienne d’Idlib se sont rompus, Ankara ayant déclaré que ce n’était qu’une « question de temps » avant de lancer une offensive militaire.

Les deux pays soutiennent les parties opposées au cours des neuf années à venir Syrie mais avait promis d’essayer de trouver une solution politique pour y mettre fin.

Cependant, 13 soldats turcs ont été tués lors d’une offensive du gouvernement syrien dans le dernier bastion rebelle d’Idlib, qui borde la Turquie, renversant l’équilibre fragile.







Comment un père a appris à sa fille à faire face aux explosions à Idlib

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a déclaré qu’aucun accord n’avait été conclu mercredi, mais le gouvernement syrien, que Moscou soutient, maintient les accords précédents et réagit également aux provocations.

Il a déclaré que les attaques militantes contre les forces syriennes et russes se poursuivaient à Idlib, où près d’un million de civils ont été chassés de leurs maisons depuis décembre dans le plus grand déplacement de la Syrie dans le conflit.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré à son parti AKP au pouvoir que les discussions n’étaient pas satisfaisantes et que « l’offensive d’Idlib n’est qu’une question de temps ».

Il a déclaré que la Turquie, qui soutient plusieurs groupes d’opposition syriens, était déterminée à faire d’Idlib une zone sécurisée « peu importe le coût ».

« Nous entrons dans les derniers jours pour que le régime (syrien) mette fin à son hostilité à Idlib. Nous faisons nos derniers avertissements », a déclaré M. Erdogan.

« Nous n’avons pas atteint les résultats escomptés dans nos pourparlers. Les pourparlers se poursuivront, mais il est vrai que nous sommes loin de répondre à nos demandes.

« La Turquie a fait tous les préparatifs pour mener à bien ses propres plans opérationnels. Je dis que nous pouvons venir à tout moment. En d’autres termes, l’offensive d’Idlib n’est qu’une question de temps. »

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré qu'une offensive contre Idlib n'était qu'une question de temps.
Image:
Le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré qu’une offensive contre Idlib « n’est qu’une question de temps »

Ankara et Moscou ont signé un accord en 2018 pour établir un zone de désescalade à Idlib qui a permis aux deux parties de mettre en place des postes d’observation militaire.

Depuis l’escalade de la violence dans la région, les deux parties se sont livrées à une dispute pour savoir qui ne respecte pas l’accord.

Plusieurs séries de pourparlers ont eu lieu mais n’ont pas permis de trouver de solution.

M. Erdogan a déclaré que la Turquie avait donné aux forces syriennes soutenues par la Russie jusqu’à fin février pour se retirer d’Idlib.

Des millions de personnes ont été déplacées en Syrie, où les hivers peuvent être rudes
Image:
Des millions de personnes ont été déplacées en Syrie, où les hivers peuvent être rudes

« Nous ne laisserons pas Idlib au régime (syrien), qui ne comprend pas la détermination de notre pays, et à ceux qui l’encouragent », a-t-il déclaré.

L’ONU a déclaré qu’une bataille à grande échelle pour Idlib pourrait entraîner un « bain de sang ».

Un soldat turc patrouille dans la campagne de la province d'Alep en Syrie
Image:
Un soldat turc patrouille dans la campagne de la province d’Alep en Syrie

Au cours des dernières années, la population de la province a doublé pour atteindre environ trois millions, dont un million d’enfants.

Plusieurs factions rebelles belligérantes contrôlent Idlib, avec la force dominante de l’alliance jihadiste liée à al-Qaïda, Hayat Tahrir al Sham.

Le groupe comptait entre 12 000 et 15 000 combattants à Idlib et dans les environs en janvier, a estimé l’ONU.

  • Se le dire enfin
  • Adaptateur de voyage S728171
Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

Coronavirus: Trump prévient que les États-Unis sont confrontés à ses deux semaines les plus difficiles et à «beaucoup de morts» | US News

Les Américains ont été avertis qu’ils se dirigent vers ce qui pourrait être leurs se…