Accueil Actualité Sept Palestiniens, dont le commandant du Hamas, et un soldat israélien tués dans des violences à la frontière entre Israël et Gaza

Sept Palestiniens, dont le commandant du Hamas, et un soldat israélien tués dans des violences à la frontière entre Israël et Gaza

0
0
  • Room 514
    Anna, enquêtrice dans l'armée israélienne, est une jeune femme idéaliste. Quand elle confronte un officier supérieur à des accusations de violence gratuite à l'encontre d'un Palestinien, sa propre intégrité et sa détermination sont mises à l'épreuve. Malgré la complexité politique de l'affaire et les mises en

Au moins sept Palestiniens, dont un commandant du Hamas, ont été tués par les forces israéliennes dans un contexte de nouvelles violences à la frontière entre Israël et Gaza.

Dans une déclaration, la branche armée du Hamas, les brigades Qassam, a déclaré que des forces d'infiltration israéliennes à bord d'un véhicule civil se sont infiltrées dans la bande de Gaza et ont abattu l'un de ses commandants – Nour Baraka.

Des activistes ont découvert la voiture et l'ont poursuivie, provoquant des frappes aériennes israéliennes qui ont tué "un certain nombre de personnes".

L'armée israélienne a annoncé qu'un "échange de tirs" avait eu lieu au cours de ses activités opérationnelles à Gaza et a déclaré qu'un officier avait été tué et un autre blessé.

Il a ajouté que l'opération était maintenant terminée.

Image:
La mère de Nour Baraka, commandant de la branche armée du Hamas, les brigades Qassam

Le ministère palestinien de la Santé a déclaré que sept personnes, dont au moins cinq militants, avaient été tuées et sept autres blessées.

En Israël, l'armée a déclaré avoir intercepté deux roquettes tirées depuis Gaza.

Le Premier ministre israélien, en visite officielle en France, a annoncé qu'il se précipitait de retour en Israël pour faire face à la crise.

La soudaine explosion de violence survenue tard dans la nuit intervient alors qu'Israël et le Hamas semblaient progresser dans la réduction des mois de violence aux frontières.

On ne sait pas encore ce qui a déclenché les affrontements à l'est de Khan Younis, dans le sud du territoire, mais il est entendu qu'ils se poursuivent.

Le Hamas mène des manifestations depuis le 30 mars dans le but de lever le blocus israélo-égyptien imposé en 2007 afin d'affaiblir le groupe militant.

Le blocus a entraîné plus de 50% de chômage, de coupures de courant et a empêché de nombreux habitants de Gaza de quitter ce petit territoire.

Israël a déclaré défendre sa frontière, mais son armée a fait l'objet de critiques internationales en raison du grand nombre de manifestants non armés qui ont été abattus.

Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

Explosion de Beyrouth: l’angoisse des parents alors que leur fille nouveau-née est blessée dans les explosions de Beyrouth | Nouvelles du monde

Il faut une sorte d’individu très endurci pour ne pas ressentir et ne pas comprendre…