Accueil auto Ronnie Quintarelli insensible au déficit de Nissan Fuji

Ronnie Quintarelli insensible au déficit de Nissan Fuji

0
0

Quintarelli a qualifié la NISMO GT-R n ° 23 qu’il partage avec Tsugio Matsuda sixième pour le titre de champion de dimanche, un peu plus de sept dixièmes de la cadence fixée par Kenta Yamashita, le Toyota de TOM.

L’équipage n ° 23 Nissan est arrivé à Fuji à deux points de la tête du classement, et fait désormais face à un déficit de trois points face au pilote de TOM, Ryo Hirakawa, après les qualifications, mais peut toujours se garantir le titre avec ce qui serait une troisième victoire de 2020.

Lisez aussi:

Quintarelli a admis que battre Toyota, qui a bloqué les quatre premières places de la grille, à un rythme brutal serait difficile, mais reste optimiste sur le fait qu’une chance pourrait encore se présenter.

« Après les essais, je n’étais pas aussi confiant pour les qualifications, mais la piste s’est améliorée », a-t-il déclaré à Motorsport.com. «La Q1 a été meilleure que ce à quoi nous nous attendions et nous nous sommes beaucoup améliorés grâce à la pratique.

« J’ai fait deux tours volants, et je ne pouvais pas tout mettre en place parfaitement. Si tout s’était parfaitement déroulé, j’aurais peut-être été un ou deux dixièmes plus rapide. Donc je pense que le maximum était P4.

« P6, ce n’est pas mal. Pourtant, les chronos des meilleures Supras sont très impressionnants, s’ils auront ce rythme en course, ce sera très difficile de concourir. De toute façon, nous ne sommes pas loin, P6 est toujours une bonne position et nous pourrions confirmer notre amélioration tout au long de la saison sans handicap.

« Et la course n’est pas qu’une question de rythme, beaucoup de choses peuvent arriver, nous devons donc nous concentrer sur la gestion de la situation et être prêts à réagir à n’importe quelle situation de la course. »

Quintarelli a souligné que les températures de dimanche seront probablement encore plus basses que celles perçues lors des qualifications comme un motif d’optimisme quant au fait que l’ordre hiérarchique de la course pourrait s’avérer différent de celui observé lors des qualifications.

« La température sera très basse, donc ce ne sera pas facile », a-t-il déclaré. « Historiquement, nous [Michelin runners] préfèrent les températures élevées, mais nous avons essayé de travailler et nous nous sommes améliorés par rapport au passé, car nous n’étions pas forts dans les basses températures.

« L’usure des pneus semble bonne. Voyons voir. Personne n’a vraiment fait un long parcours lors des essais, mais je pense que ce sera une course difficile pour gérer la dégradation et le grain.

« Mais je suis positif. La course pourrait être une autre histoire. Je ne veux pas trop penser à l’écart en qualifications, gardez simplement notre concentration pour la course et voyons voir. »

Ronnie Quintarelli (# 23 MOTUL AUTECH GT-R)

Photo par: Masahide Kamio

Charger plus d'articles connexes
Charger plus dans auto