Accueil Actualité Réclamation d'un complot de kidnapping: Julian Assange a nié le délai d'extradition | Nouvelles du monde

Réclamation d'un complot de kidnapping: Julian Assange a nié le délai d'extradition | Nouvelles du monde

0
0
  • Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon - Prix Goncourt 2019
  • Cayenne Radiateur sèche-serviette + soufflerie - Tubes ronds - plusieurs puissances disponibles

L'avocat de Julian Assange a accusé les États-Unis de vouloir "kidnapper et nuire" au fondateur de WikiLeaks, son extradition ayant été refusée.

Mark Summers QC a affirmé que les Etats-Unis s'étaient "ingérés" dans les conversations entre Assange et ses avocats alors qu'il se trouvait à l'ambassade d'Équateur et que ces intrusions incluaient des "hommes cagoulés s'infiltrant dans des bureaux".

Le fondateur de WikiLeaks a comparu devant un tribunal de Londres pour demander s'il devait être extradé aux États-Unis pour faire face à des accusations d'espionnage.

Plus tôt cette année, il aurait déclaré à une audience avoir craint d'être kidnappé par les États-Unis.

M. Summers a déclaré aujourd'hui que ces craintes figuraient parmi les problèmes "multiples" qui impliquaient de retarder le procès de trois mois.

Il a dit que l'affaire avait de nombreuses facettes et nécessiterait une planification "gigantesque".

Mais la juge Vanessa Baraitser a rejeté la demande de retarder la procédure, ce qui signifie que la totalité de l'audience sera fixée à cinq jours en février.

Assange a comparu devant le tribunal aujourd'hui. Assange était bien rasé et a hésité lorsqu'il lui a été demandé de confirmer son nom et sa date de naissance.

Il leva le poing dans un geste de défi pour remercier ses partisans dans la tribune du public, dont l'ancien maire de Londres, Ken Livingstone.

Image:
Des partisans de Julian Assange devant le tribunal de première instance de Westminster

En dehors du tribunal, de plus en plus de supporters portaient des pancartes appelant à la libération d'Assange.

Le joueur américain âgé de 48 ans est accusé par les États-Unis de conspiration pour pirater un ordinateur gouvernemental classifié.

Il affirme être un journaliste ayant droit à la protection du premier amendement.

En juin, l'ancien secrétaire d'Etat à l'Intérieur, Sajid Javid, avait signé une ordonnance autorisant l'extradition d'Assange aux États-Unis.

Il a été incarcéré à la prison de Belmarsh, dans la banlieue de Londres, pendant que l'affaire d'extradition était en cours de préparation.

Le fondateur de WikiLeaks devait être libéré le 22 septembre, mais a été maintenu en détention plus longtemps pour "des raisons sérieuses" de croire qu'il s'évaderait.

Le fourgon aurait transporté Julian Assange devant le tribunal
Image:
Le fourgon aurait transporté Julian Assange devant le tribunal

Assange a été condamné à 50 semaines d'emprisonnement au Royaume-Uni en mai après s'être libéré de son cautionnement en demandant l'asile à l'ambassade d'Équateur à Londres afin d'éviter son extradition vers la Suède, où il était recherché pour des infractions sexuelles.

La police l'a traîné hors de l'ambassade en avril, après que l'Équateur eut révoqué son asile politique.

:: Sky News diffuse une chaîne sans Brexit les jours de semaine de 17h à 22h sur Sky 523

  • Game Of Thrones (Le Trône de Fer) - Saison 8
  • Grohe Nouveau Pack Bati WC Grohe RIMLESS (39186rimless)
Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

SpaceX fait exploser une fusée pour tester le système d’évacuation d’un astronaute | Nouvelles du monde

SpaceX a fait exploser une fusée pour tester un système d’évacuation d’astrona…