Accueil Actualité Quinze hommes accusés d'avoir décapité des randonneuses au Maroc

Quinze hommes accusés d'avoir décapité des randonneuses au Maroc

0
0

Quinze personnes ont été inculpées pour le meurtre de deux étudiants universitaires scandinaves au Maroc.

Les procureurs ont déclaré qu'ils avaient déposé des accusations de terrorisme préliminaire contre les hommes dimanche.

Il s’agit notamment de former un gang pour préparer et commettre des actes terroristes et des meurtres avec préméditation.

Trois des suspects font également face à des accusations pour avoir exhorté les autres à commettre des actes de terrorisme.

Image:
Trois des premières arrestations. Le dernier, un Suisse, n'a pas été nommé

Les accusations ont eu lieu après que les corps de la norvégienne Maren Ueland, âgée de 28 ans, et de la danoise Louisa Vesterager Jespersen, âgée de 24 ans, aient été retrouvés. trouvé par d'autres touristes dans une région isolée du Haut Atlas marocain le 17 décembre.

Les autorités disent qu'ils ont tous les deux été décapités.

Des policiers travaillent à côté d'une tente où les corps de deux femmes scandinaves ont été retrouvés
Image:
Les femmes seraient restées près de la base du mont Toubkal

Vingt personnes ont déjà été arrêtées dans cette affaire. La dernière en date est un Suisse qui vit au Maroc, qui est accusé d'avoir entraîné les meurtriers.

Les 15 suspects qui ont été inculpés ont été confiés à un juge d’instruction chargé des affaires de terrorisme.

Davantage de suspects devraient être inculpés cette semaine.

Au moins quatre des suspects appartenaient à un groupe inspiré par l'État islamique, mais aucun d'entre eux n'a eu de contact avec ses membres en Syrie ou en Irak, a déclaré le chef de la lutte contre le terrorisme au Maroc, Abdelhak Khiam, ce week-end.

Les enquêteurs soupçonnent le chef du groupe marocain d’être Abdessamad Ejjoud, un vendeur ambulant âgé de 25 ans, qui a été vu dans une vidéo tournée une semaine avant les meurtres dans laquelle les quatre principaux suspects ont prêté allégeance à un dirigeant de l’EI.

Une photo prise le 20 décembre 2018 montre des policiers marocains en attente devant une morgue de la capitale Marrakech, avant le transport des corps des deux randonneurs scandinaves assassinés à l'aéroport.
Image:
Les corps des femmes ont été renvoyés dans leur pays d'origine

Les deux victimes vivaient dans le sud de la Norvège, où elles avaient fréquenté l'université.

Leurs corps ont été ramenés dans leur pays avant Noël.

Les dirigeants danois et norvégiens ont tous deux condamné les meurtres et le Premier ministre marocain Saad Eddine El Othmani les a qualifiés de "coup de couteau dans le dos du Maroc et des Marocains".

Le tourisme représente 10% du revenu national du Maroc et le pays est généralement à l'abri des attaques djihadistes depuis qu'un attentat à la bombe à Marrakech en 2011 a tué 17 personnes, pour la plupart des touristes européens.

Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

Des gorilles posent pour un selfie époustouflant avec un garde-parc en République démocratique du Congo | Nouvelles du monde

Un garde forestier a publié un selfie remarquable sur les médias sociaux, montrant deux go…