Accueil Actualité Princesse Latifa: «Je suis un otage» – Des vidéos secrètes de la royauté de Dubaï disparue publiées sur Sky News Nouvelles du monde

Princesse Latifa: «Je suis un otage» – Des vidéos secrètes de la royauté de Dubaï disparue publiées sur Sky News Nouvelles du monde

0
0
  • Olympique Lyonnais Mug Personnalisable Saint Valentin - Je t'aime comme un coup franc de Juni OL - Foot Lyon
    Personnalise ton MUG saint valentin avec le Prénom de ton choix Champ : 10 caractères max Les  produits personnalisables nécessitent une préparation particulière. Merci de compter 2 jours supplémentaires pour la livraison. Hauteur: 96mm / Diamètre: 80mm.  Volume 375ml Lavable au lave vaisselle
    14,99 €
  • Beauty Secrets Beauté des mains ou des pieds express et pose de vernis semi-permanent à l'institut Beauty Secrets
    Une beauté des mains ou des pieds avec une pose de vernis semi-permanent dans un institut situé dans le 15e
    19,90 €

Une princesse de Dubaï disparue dit qu’elle est une «otage» dans des vidéos secrètes publiées sur Sky News.

Depuis trois ans, le monde n’a rien entendu de la princesse Latifa, fille de l’un des hommes les plus riches du monde, le dirigeant milliardaire de Dubaï, Mohammed bin Rashid al Maktoum.

Elle a tenté d’échapper à sa famille en mars 2018, mais a été ramené à Dubaï dans ce que la famille royale dit être une mission de sauvetage.

Image:
Sheikha Latifa Al Maktoum est portée disparue. Crédit: Détenu à Dubaï

Des amis de la princesse ont réussi à lui faire passer un téléphone en contrebande et Sky News a pu lui poser des questions au printemps et à l’été 2019.

Dans les vidéos, elle raconte son histoire dans ses propres mots pour la première fois, y compris une affirmation selon laquelle elle a été sous sédation lors de son retour forcé: « Ce type est venu avec une petite pochette, comme une pochette de camouflage, et il a sorti une aiguille et il m’a injecté dans mon bras. « 

Sky News peut révéler que la princesse Latifa dit:

• Elle a été battue, droguée et emprisonnée dans une prison

• Elle a été enfermée dans une villa royale et placée sous garde armée et barreaux aux fenêtres

• Elle est otage, veut son passeport et être libre de quitter les EAU

Le fondateur de Godolphin Sheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum au cours de la cinquième journée de Royal Ascot à l'hippodrome d'Ascot.  ASSOCIATION DE PRESSE Photo.  Date de la photo: samedi 22 juin 2019. Voir l'histoire PA RACING Ascot.  Crédit photo doit se lire: Mike Egerton / PA Wire.  RESTRICTIONS: Utilisation sous réserve de restrictions.  Usage éditorial uniquement, pas d'utilisation commerciale ou promotionnelle.  Pas de vente privée.
Image:
Cheikh Mohammed bin Rashid al Maktoum

Quelle est la version du cheikh de l’histoire?

Son père voit les événements différemment.

Le cheikh dit que Latifa a été amenée à s’échapper par des criminels qui voulaient de l’argent et que la ramener à Dubaï était une mission de sauvetage.

Il dit que la princesse est en sécurité et en bonne santé et qu’ils veulent préserver sa vie privée.

Le père de Latifa, qui est également Premier ministre des Émirats arabes unis, est un homme puissant et influent, possédant des courses de chevaux et des actifs immobiliers au Royaume-Uni. Le cheikh est régulièrement vu aux côtés de chefs d’État, dont la reine.

La reine britannique Elizabeth II (à droite) accueille le cheikh Mohammed et la princesse Haya en 2016
Image:
La reine accueille le cheikh Mohammed et la princesse Haya en 2016

Cependant, il a également fait l’objet d’allégations émanant de plusieurs membres de sa famille. Deux ex-épouses affirment qu’il les a abusées. Tout comme Latifa et une de ses sœurs.

Le cheikh nie tout cela.

Latifa: Dans ses propres mots

La princesse n’a pas été vue ni entendu depuis qu’elle a tenté de fuir Dubaï en 2018 – à part une poignée de photographies officielles en décembre de la même année.

Mais maintenant, Sky News peut partager le côté de Latifa de cette histoire étonnante.

Elle dit: « Je suis donc dans une villa. Je suis otage. Cette villa a été transformée en prison. Toutes les fenêtres sont barrées, je ne peux ouvrir aucune fenêtre.

« Il y a cinq policiers à l’extérieur et deux policières à l’intérieur de la maison et je ne peux même pas sortir pour prendre l’air. »

Latifa, à gauche, photographiée avec Mary Robinson.  Pic: Ministère des affaires étrangères et de la coopération internationale des Émirats arabes unis
Image:
Latifa photographiée avec l’ancienne présidente irlandaise Mary Robinson. Pic: Ministère des affaires étrangères et de la coopération internationale des Émirats arabes unis

Elle poursuit: «Je fais cette vidéo depuis une salle de bain car c’est la seule pièce avec une porte que je peux verrouiller.

«La porte de ma chambre, je mets, parce que je ne peux pas verrouiller la porte de ma chambre, il n’y a pas de clé, je mets une bouteille et des boîtes en dessous, donc si quelqu’un ouvre la poignée, il émettra un son fort et il le fera être comme une alarme alors j’arrête de parler. Alors oui, c’est ma situation maintenant. « 

Sky News a envoyé des questions à Sheikha Latifa au printemps et à l’été 2019. Nous avions accepté de publier les vidéos avec la permission de la princesse maintenant âgée de 35 ans, mais à l’été 2020, le contact a été perdu.

On ne sait pas où elle se trouve actuellement.

Que s’est-il passé sur le bateau?

La décision de publier intervient maintenant alors que certaines des vidéos sont transmises à l’ONU, qui enquête sur le sort de Sheikha Latifa.

L’évasion de la princesse Latifa en 2018 a pris fin brutalement lorsque des commandos indiens armés sont montés à bord du yacht sur lequel elle naviguait au large de Goa.

Dans ses messages vidéo, Latifa raconte qu’elle s’est accrochée au côté du bateau, avant d’être traînée sur un bateau plus petit, puis déplacée vers un hélicoptère.

« Je me battais aussi fort que je pouvais. Je portais des tongs et mes tongs sont tombées alors j’étais pieds nus. Je n’avais pas d’armes. J’étais attaché. J’étais contre beaucoup de gens avec des armes. Il n’était pas facile », dit-elle.

Princesse Latifa pratiquant son évasion
Image:
Princesse Latifa pratiquant son évasion

Une fois sur le petit bateau, elle décrit comment elle a été physiquement contenue et droguée: « Celui qui était assis sur mon ventre, il attrape ma poitrine et il me dit: ‘tais-toi, tais-toi’ alors je me suis vraiment, vraiment fâché et Je le frappais avec mes mains et lui criais de descendre de moi et j’étais tellement en colère et j’ai juste continué à me battre avec lui très fort.

«Personne ne s’en souciait, mais finalement parce que je me débattais vraiment, vraiment, vraiment beaucoup, l’autre émérati lui a dit de la quitter et il s’est assis sur moi et il a aidé l’autre gars à me ligoter les jambes mais je me battais. Ce gars est venu avec une petite poche, comme une poche de camouflage et il a sorti une aiguille et il m’a injecté dans mon bras. « 

Retour à Dubai

Finalement, elle a été déplacée sur un hélicoptère et ramenée à Dubaï.

Elle dit: « Alors quand je me suis réveillée, le jet privé avait déjà atterri à Dubaï et l’une des policières, elle était comme, je me suis réveillée et elle me tressait les cheveux pendant que je dormais. Et j’ai remarqué que mes mains étaient comme vraiment contusionnée et enflée, surtout ma main gauche, car les attaches de fermeture éclair étaient toujours sur moi et j’étais toujours sur la civière, toujours attachée à la civière. « 

Elle dit avoir été interrogée et emmenée dans une cellule de la prison d’Al Alwir à la périphérie de Dubaï avant d’être transférée dans la villa gardée.

« Donc, la cellule se trouvait dans la section 13 de la prison d’Al Awir et à l’extérieur, il était indiqué 291 et j’étais là depuis le jour de mon enlèvement jusqu’au 27 mai 2018. Donc, environ trois mois, j’étais dans notre cellule de la prison d’Al Awir », dit-elle, ajoutant:  » Pendant un certain temps, j’ai été privé de sommeil, je ne dormais pas vraiment correctement, je m’évanouissais parfois d’épuisement. Ce n’était pas une bonne situation. La salle de bain n’avait pas de porte. Je pense que c’était juste une autre façon de vous humilier, vous connaissez. »

Latifa et Tiina le jour de l'évasion.  Pic: Détenu à Dubaï
Image:
Latifa et Tiina le jour de l’évasion. Pic: Détenu à Dubaï

Ses amis n’ont pas eu de nouvelles de Latifa après l’évasion, jusqu’à environ un an plus tard, un message a atteint Tiina Jauhiainen, qui était à bord avec la princesse.

«Quand j’ai reçu le premier message de Latifa, je ne pouvais pas croire que cela se produisait. J’étais tellement ému. Je n’ai pas pu dormir pendant deux nuits parce qu’il y avait un laps de temps où je n’étais pas sûr de ce qui se passait, si ce message qui m’a été transmis par cette personne se produisait il y a longtemps.

«J’avais du mal à la contacter mais finalement des semaines plus tard, quand j’ai entendu la voix de Latifa pour la première fois, j’ai éclaté en sanglots, ce fut l’un des moments les plus émouvants que j’ai jamais eu et dont je me souviens jusqu’à aujourd’hui. C’était très , très spécial. »

Pourquoi les publier maintenant?

Sky News avait accepté de diffuser ces vidéos alors que Latifa elle-même voulait qu’elles soient rendues publiques, mais elle n’a pas pu être contactée depuis neuf mois.

Ses messages vidéo ont maintenant été transmis – par ses amis – aux Nations Unies, c’est pourquoi nous avons pris la décision de les diffuser.

Un autre ami de Latifa, le militant des droits de l’homme David Haigh, qui est lui-même impliqué dans une bataille judiciaire contre les Émirats arabes unis, espère que les vidéos encourageront l’ONU et d’autres à agir.

Il a déclaré à Sky News: « Nous voulons que les politiciens et anciens politiciens, dirigeants mondiaux et célébrités et soi-disant influenceurs, les personnes qui se rendent à Dubaï aux EAU qui font la promotion de ce pays, se réveillent et voient quelle est la réalité.

« C’est un pays qui est littéralement, je veux dire, les gens seront sur ces plages de Dubaï à quelques 100 mètres de l’endroit où Latifa est essentiellement en isolement cellulaire, un otage. »

Ce qui est arrivé à Latifa a été examiné lors d’un Bataille de la Haute Cour entre le cheikh et son ancienne épouse, la princesse Haya bint al Hussein.

La princesse Haya, à droite, à l'extérieur du tribunal, avec son avocate Fiona Shackleton
Image:
La princesse Haya, à droite, à l’extérieur du tribunal, avec son avocate Fiona Shackleton

Dans des conclusions rendues publiques en mars 2020, Sir Andrew McFarlane, présidant l’affaire, a admis que le cheikh était responsable de l’enlèvement et de la détention de Latifa.

Le juge britannique principal a également accepté le récit de la princesse selon lequel elle avait été droguée, battue et détenue à la suite d’une évasion précédente en 2002.

Le témoignage oculaire de la princesse Haya a également été accepté. Elle a déclaré au tribunal qu’elle s’était rendue à Latifa en décembre 2018 et avait constaté qu’elle « était détenue contre sa volonté. Elle était enfermée dans une maison, gardée de l’extérieur et de l’intérieur ».

Le cheikh a rejeté le jugement, l’accusant de partialité.

Dans une déclaration publiée à l’époque, il a déclaré: << En tant que chef du gouvernement, je n'ai pas pu participer au processus d'enquête de la Cour, ce qui a abouti à la publication d'un arrêt << rapide >> qui ne dit inévitablement que un côté de l’histoire. « 

Les représentants du cheikh n’ont pas répondu aux demandes de commentaires.

  • PC-CLEANER Un forfait dépannage de PC bureau et portable, option sauvegarde des données chez PC Cleaner
    Un forfait dépannage de PC avec option sauvegarde des données afin d’augmenter la durée de vie de son ordinateur
    29,00 €
  • Wonderbox Coffret cadeau - Séjour 3* à proximité de la frontière Suisse - Séjour & week-end
    Coffret cadeau Wonderbox - C'est dans un écrin de verdure, sur les rives du lac Saint-Point que vous découvrirez l'Hôtel Le Lac***, au cur du Doubs. Cet hôtel de caractère de style colonial vous offre des chambres au charme cossu, avec une vue imprenable sur le lac. Dans un style Louis XV, le restaurant
    159,90 €
Charger plus d'articles connexes
Charger plus dans Actualité