Accueil Actualité Poutine reproche aux Etats-Unis d'avoir violé le traité sur les armes nucléaires | Nouvelles du monde

Poutine reproche aux Etats-Unis d'avoir violé le traité sur les armes nucléaires | Nouvelles du monde

0
0

Le président russe Vladimir Poutine a annoncé qu'il se retirerait d'un pacte nucléaire dans les six mois suivant le retrait des États-Unis du traité de l'ère de la guerre froide.

M. Poutine a accusé les États-Unis d'avoir violé le pacte après la suspension du traité de l'ère de la guerre froide par Washington et a déclaré que la Russie ferait de même, menaçant de commencer à travailler sur de nouveaux missiles.

Image:
Vladimir Poutine rencontre le ministre de la Défense, Sergei Shoigu et le ministre des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov

Secrétaire d'État des États-Unis Mike Pompeo a annoncé hier qu'il suspend le respect du traité, avec une menace de se retirer complètement dans six mois.

Dans son annonce, il a donné à la Russie une dernière chance de sauver l'accord, ajoutant: "Les pays doivent être tenus pour responsables de leurs actions".

Mais lors d'une réunion avec les ministres des Affaires étrangères et de la Défense ce matin, M. Poutine a répliqué, affirmant que la Russie suspendait le Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire et commencerait à travailler sur de nouveaux missiles, notamment des supersoniques.

Il a également dit à ses ministres de ne pas entamer de pourparlers de désarmement avec la Maison-Blanche.

M. Poutine a déclaré: "Nos partenaires américains ont annoncé qu'ils suspendaient leur participation à la transaction et nous suspendons également notre participation.

"Nous attendrons que nos partenaires soient suffisamment mûrs pour mener un dialogue égal et constructif avec nous sur cet important sujet.

"Ils ont annoncé qu'ils effectueraient de la recherche et du développement et nous agirons en conséquence".



Secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo



Pompeo: la Russie met des millions de personnes en danger

Il a ajouté que la Russie ne déploierait pas de missiles à portée intermédiaire si les Etats-Unis ne le faisaient pas et ne serait pas entraînée dans une nouvelle course aux armements coûteuse.

"Nous avons à plusieurs reprises, au cours de plusieurs années, soulevé une question concernant des discussions de fond sur la question du désarmement, notamment sur tous les aspects, at-il ajouté.

"Nous constatons qu'au cours des dernières années, les partenaires n'ont pas soutenu nos initiatives."

De son côté, le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a déclaré que la Maison-Blanche avait ignoré la proposition de la Russie d'inspecter le missile de croisière que les Etats-Unis avaient déclaré violer le pacte.

Il a également accusé les États-Unis de violer le pacte en déployant des intercepteurs de missiles en Roumanie utilisant des lanceurs pouvant contenir des missiles de croisière terrestres.

Le président Ronald Reagan (à droite) et le président soviétique Mikhaïl Gorbatchev signent le traité à la Maison-Blanche le 8 décembre 1987.
Image:
Ronald Reagan (à droite) et le président soviétique Mikhaïl Gorbatchev signent le traité en 1987

M. Lavrov a déclaré qu'un autre pacte sur les armes, le New Start, qui doit expirer en 2021, pourrait également être suspendu.

L’OTAN a déjà déclaré "soutenir pleinement" les Etats-Unis, ajoutant: "Les Alliés regrettent que la Russie, dans le cadre de son comportement plus large, continue de nier sa violation du traité INF, refuse de donner une réponse crédible et n’a pris aucune mesure démontrable vers le retour à une conformité totale et vérifiable ".

Le gouvernement chinois a appelé les deux pays à maintenir le traité.

Le ministère des Affaires étrangères du pays a averti qu'il pourrait y avoir des "conséquences néfastes" après le retrait du gouvernement Trump.

"La Chine s'oppose au retrait des Etats-Unis et appelle les Etats-Unis et la Russie à résoudre correctement leurs différends par le biais d'un dialogue constructif", a déclaré un ministère.

Le traité a été signé vers la fin de la guerre froide entre les présidents de l'époque Mikhaïl Gorbatchev et Ronald Reagan. Il interdit les missiles lancés au sol dont la portée est comprise entre 500 et 5 500 km.

Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

Le vice-président américain Mike Pence déclare que l'EI est "décimé" jusqu'au dernier kilomètre Nouvelles du monde

Le califat de l'Etat islamique a été "décimé" et le dernier kilomètre du ter…