Accueil Actualité Plus de 60 personnes tuées lors de la deuxième vague de manifestations anti-gouvernementales en Irak | Nouvelles du monde

Plus de 60 personnes tuées lors de la deuxième vague de manifestations anti-gouvernementales en Irak | Nouvelles du monde

0
0
  • YouTube
    Browse by interest - Discover videos you’ll love in categories like music, entertainment, news, gaming, and more. All from the comfort of your couch. Supports multiple accounts - Everyone at home can sign into YouTube with a Google account to see recommendations, subscriptions, and playlists. Play YouTube videos from your phone on the TV - It’s easy to enjoy videos with friends and family. Simply find the videos you want to watch on your phone, then send them to your TV with a single tap. Search by voice - Quickly and easily find what you want to watch using voice search. Watch movies and shows - Stay entertained with thousands of movies and TV episodes available to own, rent, or watch for free. Enjoy music on the big screen - Find music videos featuring your favorite artists, songs, live performances and more. Discover new music based on your tastes and what’s trending around you. Watch videos in 4K - YouTube is home to the world’s largest library of online 4K content. Enjoy high-definition videos on the biggest screen in the house – from scenic nature videos to movie and video game trailers and more. (Requires a 4K-capable device.)
  • Alarme de chantier sans-fil autonome alerte appel/SMS - UltraPIR 3G + clavier + télécommande (gamme BT)

Au moins 67 personnes ont été tuées au cours de deux jours de manifestations en Irak, à la suite d’affrontements entre manifestants, forces de sécurité et groupes de milices.

Des centaines de personnes supplémentaires ont été blessées lors de la deuxième vague de manifestations en octobre.

Les manifestants, principalement des jeunes hommes sans emploi, demandent du travail, de meilleurs services publics et la fin de la corruption dans leur pays.

Image:
Les forces de sécurité irakiennes ont tiré des gaz lacrymogènes dans des villes, notamment dans la capitale Bagdad

Ils accusent le gouvernement du Premier ministre Adel Abdul Mahdi et les milices chiites soutenues par l'Iran de perpétuer des années de pauvreté.

Samedi, M. Abdul Mahdi a déployé des membres du service antiterroriste du pays afin de contenir la violence dans la capitale Bagdad et dans la ville de Nassiriya, dans le sud du pays.

L'agence de presse Reuters a indiqué qu'ils devaient "utiliser toutes les mesures nécessaires" pour mettre fin aux manifestations.

La CTS a pris le contrôle des postes de contrôle autour de la place Tahrir, au centre de Bagdad, après que les forces de sécurité eurent tiré des gaz lacrymogènes, qui ne parvenaient pas à dégager la zone des manifestants.

Quatre personnes sont mortes après avoir été frappées à la tête par des bombes lacrymogènes.

À Nassiriya, des agents de la lutte contre le terrorisme ont attaqué et arrêté des dizaines de manifestants, selon des sources de la police et de la sécurité. Quatre manifestants ont été abattus après avoir tenté de mettre le feu à un bureau d'un responsable de la sécurité, a annoncé la police.

Des manifestants irakiens se rassemblent sur le pont Al-Jumhuriyah de la capitale Bagdad le 26 octobre 2019, lors d'une manifestation anti-gouvernementale
Image:
En plus des morts, des centaines ont été blessés

Sept autres personnes sont mortes après que la milice de l'organisation Badr ait tiré sur des manifestants près de leur bureau. Le groupe est soutenu par l'Iran, qui entretient des liens avec de nombreux partis politiques irakiens.

Le manifestant Silwan Ali, 33 ans, a déclaré: "Nos manifestations sont pacifiques, nous ne disposons que de drapeaux et de bouteilles d'eau, mais ils continuent de nous tirer des bombes et des gaz lacrymogènes.

"Qu'avons-nous fait pour mériter cela? Qu'avons-nous fait? Les jeunes hommes qui sont morts, qu'est-ce qu'ils ont fait?"

Un autre manifestant, qui n’a pas donné son nom, a déclaré: "Le gouvernement nous vole depuis 15 ans.

"Saddam est parti et 1 000 Saddam se sont cachés dans la Zone verte", a-t-il ajouté, ce qui signifie l'ancien dictateur irakien.

"Je veux du changement", a déclaré Fares Mukhaled, 19 ans. "Je souhaite éliminer ces personnes corrompues qui dorment dans la Zone verte et qui ont tiré des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc sur nous."

La zone verte fortement fortifiée abrite des ambassades et des bureaux gouvernementaux.

Une discussion parlementaire sur les manifestations, prévue samedi, a été annulée après avoir échoué à atteindre le quorum. De nombreux hommes politiques sont restés à la maison pour éviter les violences.

L'Irak était occupé par les forces occidentales après l'invasion américaine de 2003 à 2017. Il a également souffert de l'insurrection d'un État islamique, mais les deux dernières années ont été relativement stables.

M. Abdul Mahdi a pris ses fonctions il y a un an, promettant des réformes, mais les manifestants affirment que leur vie ne s'est pas améliorée.

Lors de la première vague de manifestations au début du mois, 157 personnes ont été tuées et plus de 6 000 blessées.

  • Se le dire enfin
  • Étagère de Rangement Enfant pour Jouets et Livres, 9 Boîtes Amovibles Tissu Non-tissé, pour Chambre d'Enfant, Salle de Jeux, Garderie, École, 62,5 x 29,5 x 60 cm, Motif Espace, Blanc GKR33WT
Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

Coronavirus: ‘Pharma Bro’ qui a augmenté le prix des médicaments de 5 000% demande la libération de la prison pour rechercher un traitement au COVID-19 | UK News

Un ancien dirigeant d’une société pharmaceutique veut sortir de prison pour pouvoir …