Accueil auto Piste de F1 « super glissante » pas agréable à conduire

Piste de F1 « super glissante » pas agréable à conduire

0
0

La course de l’année dernière à Portimao a vu les pilotes se débattre avec des conditions de faible adhérence tout au long du week-end de course, notamment dimanche lorsqu’une pluie torrentielle et des températures basses ont frappé la piste juste avant le départ de la course.

Le déroulement de la course de cette année au printemps a donné l’espoir d’une amélioration des conditions de piste et de températures plus élevées, seulement pour les pilotes qui ont de nouveau du mal lors des deux premières séances d’essais de vendredi.

Verstappen a terminé la journée deuxième plus rapidement pour Red Bull, avec un tour de 0,143 s plus lent que le lanceur de rythme et premier rival au titre Lewis Hamilton, mais a été frustré par les conditions de piste.

« [It’s] juste très difficile ici avec le tarmac à nouveau, qui est super glissant « , a déclaré Verstappen. » Je sais que c’est la même chose pour tout le monde mais ce n’est pas très agréable à conduire. La voiture se sentait bien, mais il reste encore du travail à faire pour demain, c’est sûr, mais dans l’ensemble, ça va. « 

Lisez aussi:

Verstappen a déclaré que les conditions étaient « très similaires » à celles de l’an dernier, et que les réductions de l’appui et les modifications apportées à la construction des pneus n’expliquaient pas pourquoi il y avait tant de perte d’adhérence.

« Bien sûr, les pneus ont changé, et bien sûr, nous avons perdu un peu d’adhérence des voitures par rapport à l’année dernière, mais c’est très difficile là-bas », a déclaré Verstappen.

« C’est dommage parce que tout est question de préparation des pneus, de température des pneus et ça ne devrait pas être comme ça. Mais comme je l’ai déjà dit, c’est la même chose pour tout le monde. »

Les frustrations de Verstappen ont été partagées par Hamilton, qui a estimé que Pirelli avait été trop conservateur avec ses choix de pneus pour Portimao.

Les équipes peuvent utiliser les pneus composés C1, C2 et C3 ce week-end, les trois choix les plus difficiles de la gamme F1 de Pirelli.

« En général, on a l’impression que nous sommes venus ici l’année dernière et que le pneu était trop dur, et nous revenons ici cette année avec à peu près le même pneu », a déclaré Hamilton. « Donc, j’ai l’impression que nous sommes arrivés avec un composé trop dur, à mon avis. Je pense que cela aurait dû être de milieu de gamme, C2, C3, C4. Mais tout le monde est sur le même point donc nous allons y arriver. d’une manière ou d’une autre. »

Sergio Perez a terminé la journée 10e pour Red Bull, passant une demi-seconde au large de Verstappen dans la voiture sœur, et a estimé que l’attention de la nuit entourerait les pneus étant donné les conditions difficiles.

« Essentiellement [it’s] très similaire à ce que nous étions l’an dernier, sur le tarmac « , a déclaré Perez. » C’est assez difficile de faire fonctionner les pneus dans ces conditions, ce n’est pas facile. Je pense donc que l’objectif principal sera de comprendre ce qui se passe avec les pneus.

« Je pense que le rythme sur le médium était bon. Mais ensuite, quand nous sommes passés au soft, nous n’avons trouvé aucun temps au tour.

« Nous devons analyser ce qui n’a pas fonctionné sur ce plateau et, espérons-le, régler le problème pour les qualifications. »

Charger plus d'articles connexes
Charger plus dans auto