Accueil auto Pas un seul côté à blâmer dans le dernier affrontement Mazepin-Schumacher F1

Pas un seul côté à blâmer dans le dernier affrontement Mazepin-Schumacher F1

0
0

Suite à un incident entre les pilotes sur l’étiquette de qualification samedi, Mazepin et Schumacher ont failli rater lors du Grand Prix des Pays-Bas dimanche dans les premières étapes.

Alors que Schumacher cherchait à dépasser Mazepin sur le côté droit au début du deuxième tour, Mazepin s’est déplacé tard, forçant Schumacher à reculer. Schumacher a également subi quelques dommages à l’aile avant après avoir touché la roue de Mazepin, l’obligeant à s’arrêter tôt au stand.

Ce n’était pas la première fois que Mazepin faisait un mouvement tardif dans la ligne droite principale contre Schumacher, après avoir fait de même lors du Grand Prix d’Azerbaïdjan en juin.

Schumacher a déclaré après la course qu’il se sentait « très en colère » à propos de la décision de Mazepin lorsque cela s’est produit, mais a choisi de ne pas exprimer ses pensées à la radio de l’équipe.

« C’est juste dommage », a déclaré Schumacher. « Au final, il m’a gâché la course parce que mon aileron avant s’est cassé et nous avons dû rentrer. Ensuite, avec tous les drapeaux bleus, vous n’avez plus de course.

Schumacher a également déclaré à ServusTV : « Je pense que nous sommes juste des personnes très différentes, également dans la manière dont nous gérons les choses. Mais c’est aussi bien. Alors il devrait faire son truc, je ferai le mien.

« C’est juste dommage que de telles choses se produisent sur la piste et que des choses dangereuses se produisent là où je ne suis pas complètement derrière. »

Mais le directeur de l’équipe Haas F1 Steiner a déclaré qu’il n’y avait « pas un seul [person] à blâmer pour cela », révélant qu’il avait déjà parlé avec Schumacher et Mazepin de ce qui s’était passé.

« Nous devons y travailler, pour être constructifs », a déclaré Steiner. « Nous avons eu une réunion après notre débriefing technique à ce sujet. Nous ne sommes pas parvenus à une conclusion.

« Le plan est de se rencontrer avant Monza et de voir ce que nous devons faire pour éviter cela à l’avenir, car cela n’aide personne. J’ai essayé d’expliquer celui-là. Et nous allons y travailler. Et nous y travaillerons jusqu’à ce que nous le réglions.

Lorsqu’on lui a demandé s’il était d’accord avec la conviction de Schumacher selon laquelle le mouvement était dangereux, Steiner a déclaré: «Je pense que vous pouvez toujours dire que c’est dangereux.

« Vous pouvez éviter le danger. Je ne pense pas que ce soit une mauvaise décision, pour être honnête. J’ai regardé ce scénario et il en faut toujours deux pour danser le tango.

Lire aussi :

Schumacher a déclaré qu’il y avait « place à amélioration » dans sa relation avec Mazepin, mais que les suggestions que le pilote russe avait suivi les règles de l’équipe concernant le dépassement étaient incorrectes.

« Cela dépend des règles pour lui, je pense que mes règles sont probablement un peu différentes », a déclaré Schumacher.

« Lorsque vous êtes poussé dans le mur, ou dans ce cas le mur des stands, vous êtes très réticent à y aller.

«Je pense que nous devons juste en reparler avec l’équipe. Je ne pense pas que ce soit bon pour nous en tant qu’équipe.

Reportage supplémentaire de Stefan Ehlen

Charger plus d'articles connexes
Charger plus dans auto