Accueil Actualité Oxfam suspend ses travaux sur le virus Ebola en raison de la contestation des retards de vote en République démocratique du Congo

Oxfam suspend ses travaux sur le virus Ebola en raison de la contestation des retards de vote en République démocratique du Congo

0
0

Oxfam a déclaré suspendre ses activités de lutte contre l'épidémie d'Ebola en République démocratique du Congo (RDC) en raison de violentes manifestations de personnes empêchées de voter à l'élection présidentielle.

Cette déclaration intervient après que la commission électorale de la RDC ait reporté le vote dans les villes de Beni et Butembo, à l'est du pays, touchées par le virus Ebola, bien avant l'investiture du prochain président, en janvier.

Tous les habitants du pays pourront voter dimanche, une semaine après les élections.

En contradiction avec ses propres responsables de la santé, le président Joseph Kabila a affirmé que ce serait un "désastre" si les personnes utilisant les bureaux de vote pour voter pouvaient en infecter d'autres.

Mais l'Organisation mondiale de la santé a averti qu'une "insécurité prolongée" dans le pays pourrait effacer les progrès réalisés dans la lutte contre Ebola.

La police a déclaré que 22 personnes avaient été arrêtées lors de manifestations contre le mouvement du président qui a débuté jeudi.

Le chef de la police de Beni, Blaise Safari, a déclaré à des officiers de l'AP nettoyer les rues de barricades au son des coups de feu après que la police et l'armée eurent utilisé des munitions réelles et des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants.

Image:
Un officier de police dirige la circulation près de l'université de Goma au milieu des manifestations

Des experts de l'Organisation mondiale de la santé ont déclaré que des mesures avaient été prises pour que les gens puissent voter, notamment des tonnes de désinfectant pour les mains et un filtrage de tous les électeurs entrant dans les bureaux de vote.

Dans ses commentaires de jeudi soir, M. Kabila a affirmé que le virus Ebola pouvait se propager car les personnes participant aux élections devaient utiliser des machines à voter, ce qui nécessitait de toucher l'écran tactile pour sélectionner les candidats.

Un bureau de vote pourrait avoir de 500 à 600 électeurs et "cela suppose que beaucoup de personnes seront contaminées", a-t-il déclaré.

Un officier de police se met à l'abri après le lancement d'une cartouche de gaz lacrymogène
Image:
Un officier de police se met à l'abri après le lancement d'une cartouche de gaz lacrymogène

Cependant, les responsables de la santé ont déclaré que les électeurs se désinfecteraient les mains avant et après le vote.

Jusqu'à cette semaine, l'épidémie d'Ebola, déclarée le 1er août, avait constitué un défi, mais non un obstacle à l'élection.

Le vote est maintenant retardé dans les villes de Beni et Butembo, mais pas dans les autres communautés où les cas d'Ebola sont confirmés.

L'opposition en RDC a déclaré que la décision de reporter le vote empêchait environ un million de personnes de prendre part à l'élection présidentielle,

Raphael Mbuyi, directeur par intérim du pays d'Oxfam, a déclaré que la situation était "extrêmement préoccupante", car toute suspension antérieure des efforts visant à contenir le virus mortel d'Ebola avait entraîné une flambée du nombre de nouveaux cas.

M. Mbuyi a ajouté: "Il n'est pas étonnant que les personnes qui se sont vu retirer leur vote à la dernière minute soient frustrées et descendent dans la rue. Elles méritent également de s'exprimer."



une image de marque 6X4HQ La qualité de la vie 365DML 992px, 100vw



4:03

Vidéo:
Les reportages de John Sparks de Sky en provenance du Congo, qui ont du mal à faire face à l'épidémie en raison de la suspicion d'un vaccin.

Le ministère de la Santé de la RDC a déclaré que le tumulte provoqué par le retard de l'élection présidentielle dans les deux villes touchées par une épidémie mortelle d'Ebola avait "sérieusement perturbé" les travaux visant à contenir le virus.

Le virus Ebola cible généralement les adultes et les chances de survie sont faibles, avec plus de 190 morts au cours de la dernière épidémie à Beni.

Cependant, le personnel de l'association caritative ALIMA a déclaré qu'il pouvait prévenir les décès si les victimes bénéficiaient rapidement de soins professionnels.

Plus de République démocratique du Congo

On pense qu'Ebola ne se transmet que par contact direct avec le sang ou d'autres liquides organiques d'une personne qui en a développé les symptômes, notamment la salive et la sueur.

L'épidémie d'Ebola en 2013-2015 en Afrique de l'Ouest a entraîné au moins 28 616 cas suspectés et 11 310 décès confirmés.

Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

Des gorilles posent pour un selfie époustouflant avec un garde-parc en République démocratique du Congo | Nouvelles du monde

Un garde forestier a publié un selfie remarquable sur les médias sociaux, montrant deux go…