Accueil auto Oliveira minimise les espoirs sur les chances de victoire à domicile en MotoGP

Oliveira minimise les espoirs sur les chances de victoire à domicile en MotoGP

0
0

Oliveira a pris d’assaut une première pole en MotoGP samedi sur le circuit international de l’Algarve, battant Franco Morbidelli de 0,044 seconde.

Le pilote Tech3 admet qu’il aura des «adversaires très forts» à affronter au départ de la course, et en plus de cela l’usure des pneus reste une inconnue majeure pour le peloton, conduisant Oliveira à faire preuve de prudence dans ses pronostics pour la course de dimanche.

« Je pense que c’est très difficile à dire parce que nous n’avons jamais eu de course ici et pour vous en sortir, il vous faut beaucoup de choses pour aller en votre faveur », at-il dit lorsqu’on lui a demandé s’il pensait pouvoir dominer depuis la pole. «C’est sûr que c’est une belle façon de gagner, plus détendue. Comme je l’ai déjà dit, au début, je pense que nous avons des adversaires très forts.

«Après 15 tours, je ne sais pas ce qui va se passer avec les pneus. Nous devons être optimistes et confiants, mais pas trop. »

Lisez aussi:

Lorsqu’on lui a demandé si courir à domicile même sans fans présents en raison de la pression supplémentaire du COVID-19, Oliveira a déclaré: «Non, je ne vois pas cela comme une pression supplémentaire. Pour moi, c’est un privilège de pouvoir courir ici, c’est tout. Je veux faire du bien, je veux m’amuser.

«Le fait que nous courions ici au Portugal fait sa particularité pour moi. Je dois juste en profiter, c’est comme ça que je le vois.

Le rythme de course du vainqueur du Grand Prix de Styrie lors de la séance FP4 de samedi n’était pas exceptionnel, mais ses courses en FP2 étaient prometteuses et il pense qu’il peut être constant dimanche.

«Oui, je me sens fort bien sûr et mon rythme semble très prometteur pour demain», a-t-il ajouté. «Il est vrai que nous avons quatre composés de pneus à tester en même temps que nous devions régler la configuration de la moto.

«Donc, ce n’est pas facile. Et je pense que nous allons tous à la course sans savoir ce qui va se passer après 15 tours. Mais je suis détendu. En plus de la moto, je me sens très bien, donc je pense que je peux être constant tout au long de la course.

Charger plus d'articles connexes
Charger plus dans auto