Accueil Actualité "Nous avons fait des erreurs" sur le scandale de Cambridge Analytica

"Nous avons fait des erreurs" sur le scandale de Cambridge Analytica

0
0
  • Nous Avons Fait Chanter Les Rita Mitsouko - Promo
    Achetez ce produit et cumulez des SuperPoints à dépenser sur PriceMinister! Retrouvez tout l'univers musique_cd au meilleur prix sur PriceMinister.…
  • Nous Avons Tous Fait Ça
    Achetez ce produit et cumulez des SuperPoints à dépenser sur PriceMinister! Retrouvez tout l'univers musique_partitions-song-books au meilleur prix sur PriceMinister.…

Le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, a admis que son entreprise avait "fait des erreurs" sur le prétendu abus des données des utilisateurs.

Le PDG du géant des médias sociaux a publié une longue déclaration sur sa page Facebook expliquant continuer à prendre, pour protéger les utilisateurs.

Facebook a vu $ 37bn (£ 26bn) effacé sa valeur parmi des inquiétudes au sujet de la récolte présumée des données d'utilisateur par la société de conseil politique britannique Cambridge Analytica.

M. Zuckerberg avait été critiqué pour son Le manque de réponse au scandale, mais il a brisé son silence mercredi soir.

"J'ai commencé Facebook, et à la fin de la journée, je suis responsable de ce qui se passe sur notre plate-forme. Il a dit que l'entreprise a la responsabilité de protéger les données, "et si nous ne pouvons pas alors nous ne méritons pas de vous servir".

Il a ajouté: les «actions les plus importantes pour éviter que cela se reproduise aujourd'hui, nous avons il y a déjà des années ».

"Mais nous avons aussi fait des erreurs", a-t-il dit, "il y a plus à faire, et nous devons le faire."

Cambridge Analytica, qui a été engagé par Donald Trump Facebook recueille actuellement les données personnelles de 50 millions d'utilisateurs de Facebook.

Facebook fait actuellement l'objet d'enquêtes par les autorités britanniques, européennes et américaines et M. Zuckerberg a reçu une demande officielle de comparution devant les parlementaires et de répondre à des questions. 19659003] Facebook essaye actuellement de comprendre "exactement ce qui s'est passé" afin d'empêcher de nouvelles violations de cette nature, a déclaré le fondateur de l'entreprise.

La déclaration décrit une chronologie des événements menant à la situation actuelle.

"En 2013, un chercheur de l'Université de Cambridge nommé Aleksandr Kogan a créé une application de quiz sur la personnalité, qui a été installée par environ 300 000 personnes partageant leurs données ainsi que celles de leurs amis. a pu accéder à des dizaines de millions de données de ses amis ", a déclaré M. Zuckerberg.

En 2014, Facebook a apporté des modifications qui ont considérablement limité les données auxquelles ces applications pouvaient accéder.

Image:
Le directeur de Cambridge Analytica, Alexandre Nix, a été suspendu

Cela signifiait que les applications "ne pouvaient plus demander de données sur les amis d'une personne à moins que leurs amis aient également autorisé l'application". Facebook a appris par des journalistes du journal The Guardian que M. Kogan avait partagé des données de son application avec Cambridge Analytica, ce que Facebook a déclaré "est contre nos politiques", et donc "immédiatement" banni l'application de M. Kogan de sa plateforme.

M. Kogan et Cambridge Analytica suppriment toutes les données incorrectement acquises, mais dit qu'il a appris la semaine dernière qu'ils n'avaient pas supprimé les données comme ils l'avaient précédemment certifié, ce qui a conduit Facebook à leur interdire immédiatement d'utiliser l'un de nos

Cambridge Analytica dit qu'il a effacé les données quand on lui a demandé de le faire

Son énoncé énonçait un plan en trois étapes pour protéger les utilisateurs de Facebook.

Il commencera par examiner toutes les applications qui ont accès à »

« Si nous trouvons des développeurs qui ont mal utilisé des informations personnellement identifiables, nous les interdirons et informerons toutes les personnes concernées par ces applications », a-t-il dit.

accès, par exemple, si un utilisateur n'a pas utilisé une application au cours des trois derniers mois, l'accès des développeurs aux données sera supprimé.

Des modifications seront également apportées pour permettre aux utilisateurs de comprendre plus facilement quelles applications accèdent à leur

Facebook le fera en affichant un nouvel outil en haut du fil d'actualité qui permettra aux utilisateurs de voir et de révoquer facilement l'accès d'une application s'ils le souhaitent.

Cet outil existe déjà dans les paramètres de confidentialité, mais en le mettant en haut du fil d'actualité va "faire s Un sondage réalisé par Sky Data a révélé que 61% des utilisateurs de Facebook ne comprennent pas à quelles données le réseau social peut accéder.

 Un sondage réalisé par Sky Data a révélé que 61% des utilisateurs de Facebook don & # Je ne comprends pas à quelles données le réseau social peut accéder.

En plus de cela, 80% ont dit ne pas comprendre ce que Facebook a fait avec les données obtenues et 65% ont dit avoir moins confiance en Facebook maintenant qu'ils ne l'ont fait une semaine. Un sondage de Sky Data a révélé que 61% des utilisateurs de Facebook ne comprennent pas à quelles données le réseau social peut accéder. « />

 Un sondage réalisé par Sky Data a révélé que 61% des utilisateurs de Facebook ne le font pas. t comprendre à quelles données le réseau social peut accéder.

Sky Data a interrogé un échantillon nationalement représentatif de 1 035 clients Sky par SMS le 21 mars 2018. Les données sont pondérées en fonction du profil de la population.

Pour les tableaux complets de données du ciel, veuillez cliquez ici .