Accueil Actualité Nicki Minaj quitte le Jeddah World Fest en Arabie Saoudite pour manifester son soutien aux droits des femmes | Nouvelles du monde

Nicki Minaj quitte le Jeddah World Fest en Arabie Saoudite pour manifester son soutien aux droits des femmes | Nouvelles du monde

0
0

La chanteuse Nicki Minaj s'est retirée d'un festival de musique en Arabie saoudite pour manifester son soutien aux droits des femmes, à la communauté LGBTQ et à la liberté d'expression dans le royaume conservateur.

Dans une déclaration, le chanteur et rappeur de 36 ans a déclaré: "Après mûre réflexion, j’ai décidé de ne plus avancer avec mon concert prévu au Jeddah World Fest.

"Bien que je ne veuille rien de plus que de présenter mon émission à des fans en Arabie saoudite, après m'être mieux renseigné sur ces questions, je pense qu'il est important pour moi d'exprimer clairement mon soutien aux droits des femmes, à la communauté LGBTQ et à la liberté d'expression. . "

Minaj, originaire de Trinité-et-Tobago, devait se produire au Jeddah World Fest, présenté comme "l'un des plus grands événements musicaux jamais organisés au Moyen-Orient", le 18 juillet.

Mardi, le nom de la star était absent du line-up sur le site officiel du festival. Parmi les autres artistes énumérés figuraient Liam Payne de One Direction et le musicien américain Steve Aoki.

Suite à l'annonce de Minaj, le festival a déclaré que la chanteuse avait annulé sa performance "pour des raisons personnelles".

La semaine dernière, la Human Rights Foundation, une organisation à but non lucratif basée à New York, a appelé Minaj à se retirer, à "refuser l'argent du régime" et à utiliser son influence mondiale pour parler des violations des droits de l'homme en Arabie saoudite.

"A quoi pense Nicki Minaj? Comment participe-t-elle à World Pride une semaine puis à bord d'un avion à réaction pour collecter des millions de dollars auprès d'un régime qui a décapité cinq hommes homosexuels en avril dernier?" a déclaré le président et fondateur de la fondation Thor Halvorssen dans un communiqué. "Minaj n'a aucune raison de faire affaire avec la dictature saoudienne."

Mardi, la fondation a remercié Minaj d'avoir annulé sa performance et son "leadership", ajoutant que "des millions de personnes dans le monde sont inspirées par votre dévouement pour les droits de l'homme et la dignité humaine".

L'année dernière, le prince héritier saoudien Mohammed bin Salman, dirigeant de facto du Royaume, a promulgué un certain nombre de réformes sociales et économiques, notamment le retrait de la police religieuse de la rue, une interdiction de conduire des femmes et leur permettant d'assister à des matchs de football ainsi qu'à la réouverture de cinémas publics.

Mais il a également été accusé d'étouffer la dissidence interne et de poursuivre les militantes des droits des femmes.

Le mois dernier, un expert des Nations Unies chargé d'enquêter sur le meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi a déclaré qu'il y avait "preuve crédible" le prince héritier est responsable de l'assassinat, qui a suscité des critiques internationales de son régime.

En Arabie saoudite, l'homosexualité est toujours passible de la peine de mort et, dans le système de tutelle masculine en place, les femmes doivent toujours demander l'autorisation de leur tuteur pour des questions telles que le mariage et les voyages à l'étranger.

  • LIVING LIFE GOLDEN
    Elliphant est une jeune artiste suédoise installée aux Etats-Unis et signée sur le label de Dr Luke (producteur de Kesha,…
Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

Circle K s'excuse sur 'l'offre de préservatifs' pour les secrétaires | Nouvelles du monde

La chaîne de magasins de proximité Circle K s'est excusée pour une promotion de cadeau…