Accueil auto Monaco FE gagne un soulagement après une montée en pression

Monaco FE gagne un soulagement après une montée en pression

0
0

Le pilote DS Techeetah a gagné par une marge quelque peu flatteuse de 2,848 secondes après la fin des conflits énergétiques pour Mitch Evans qui a ensuite retardé le finaliste Robin Frijns.

Le champion en titre da Costa n’avait définitivement pris la première place que dans le dernier tour lorsqu’il s’est lancé à l’extérieur d’Evans au freinage dans la Nouvelle Chicane.

Il s’agit de la deuxième victoire, avec son coéquipier Jean-Eric Vergne triomphant à Rome, pour la DS E-Tense FE21 récemment homologuée.

Lisez aussi:

Il a également lancé da Costa de la 14e place du classement à la quatrième, et il ne compte que 10 points de moins que le nouveau leader Frijns.

Da Costa a déclaré que la victoire avait été un grand soulagement après s’être mis sous pression la semaine précédant la course.

Il a expliqué: «Je me suis mis beaucoup de pression juste pour obtenir un résultat cette année.

« Ayant remporté le championnat l’an dernier, nous avons bien fait cette année, mais rien de spécial. Je le voulais vraiment ici. Toute la semaine, je me suis senti mal.

«J’ai travaillé un peu avec un psychologue du sport et nous avons fait du bon travail tout au long du week-end étape par étape et avons pu franchir toutes les étapes.

« Vous le sentez juste ici de votre instinct. Toute la semaine, c’est quelque chose là-bas. Le retirer est incroyable. »

Da Costa a estimé qu’une combinaison de différents scénarios s’était déroulée pour que le résultat tombe en sa faveur. Cela incluait le passage tardif d’Evans, qui, selon lui, « ne fonctionnerait probablement pas ».

« Il y a tellement de détails qui m’ont amené à être chanceux, tellement de choses se sont passées avant la course pour mener à cette situation », a-t-il déclaré.

« J’avais un peu plus d’énergie que [Evans] et je savais que dans le dernier tour, cette différence allait augmenter. Et je l’ai juste attendu.

« Pour être honnête, je me suis lancé dans ce dernier tour du virage 12 en me disant » OK, je vais y aller mais ça ne marchera probablement pas. Il en a assez pour me couvrir.  » Mais c’était juste assez pour l’avoir. « 

Da Costa a également soutenu qu’à mi-parcours de la saison, aucun schéma clair ne s’était dégagé quant aux équipes les plus fortes.

Il a déclaré: « Gagner une course de Formule E ces jours-ci est si difficile. Surtout cette année, je ne pense pas qu’une équipe ait un avantage sur qui que ce soit.

« Nous avons tous une si grande compréhension de la façon de courir et de gérer toutes nos énergies et tout. »

Charger plus d'articles connexes
Charger plus dans auto