Accueil auto Mercedes forme « inacceptable » dans la lutte pour le titre de F1

Mercedes forme « inacceptable » dans la lutte pour le titre de F1

0
0

Après des week-ends difficiles à Monaco et à Bakou, Wolff pense que son équipe a sous-estimé et doit revenir à son A-game du Grand Prix de France s’il veut empêcher Red Bull de s’éloigner.

Wolff a déclaré que ses malheurs à Bakou, qui comprenaient Valtteri Bottas n’ayant pas de rythme et Lewis Hamilton perdant la victoire avec un blocage au redémarrage après avoir accidentellement appuyé sur un mauvais bouton de son volant, l’ont laissé « détruit » et frustré.

« Je pense qu’il y a beaucoup de choses qui ne se passent pas bien comme elles l’ont fait ces dernières années », a déclaré Wolff.

« Sur le plan opérationnel, nous ne sommes pas à notre A-game. Nous n’avons pas vraiment trouvé le point idéal de la voiture lors des qualifications et de la course, d’avoir une voiture de qualification rapide et une voiture de course rapide.

« Il y a tellement de choses que nous devons améliorer, que je veux juste m’y mettre dès maintenant, après cet appel, afin de m’assurer que nous sommes réellement en mesure de concourir pour ce championnat.

« Vous ne pouvez pas continuer à perdre des points, comme nous l’avons fait à Monaco et ici. Ce n’est tout simplement pas acceptable pour nous tous. »

Wolff a déclaré que faire face à la déception de Monaco, où Bottas a été contraint à une erreur d’arrêt au stand et Hamilton n’a pas réussi à terminer dans le top six, en plus des difficultés à Bakou, l’avait laissé face au plus grand défi depuis qu’il a pris le relais chez Mercedes.

Lire aussi :

Lorsqu’on lui a demandé s’il s’agissait des semaines les plus difficiles dont il se souvenait, il a répondu : « Oui, ce sont les plus dures. Parce que ne pas avoir de performance à Monaco, et Valtteri, qui l’aurait fait solide sur le podium, ayant besoin d’un arrêt au stand de 36 heures, est pas vraiment une grande réussite, sur la base des normes que nous nous fixons.

« Puis la voiture qui était presque toutes les sessions [in Baku] nulle part. Ensuite, pour être honnête, rouler en troisième et même essayer de le faire était bien.

« Mais il n’est tout simplement pas acceptable que nous ne mettions pas la voiture dans une position performante après le départ, ou hors des arrêts au stand. C’est juste que nous perdons des secondes après les secondes. »

Alors que la retraite de Max Verstappen de la tête à Bakou a au moins assuré la stabilité des positions au championnat du monde, Wolff a déclaré que la nature de la sortie de Hamilton à Bakou avait été particulièrement pénible à endurer.

« Nous sommes tous les deux détruits, pour être honnête », a déclaré Wolff. « Pour lui, évidemment, en tant que pilote, vous l’avez, c’est si proche, et puis tout est parti.

« Nous devons juste être les meilleurs, les meilleurs d’entre nous et les meilleurs que nous ayons. Et nous n’avons pas donné aux pilotes un package compétitif ce week-end. C’était loin d’être un package compétitif. »

« C’est la frustration. Il n’y a pas que l’incident à la fin qui frustre. Cela ne répond globalement pas à nos propres attentes. Nous tous ensemble : Lewis, les ingénieurs, moi-même, tout le monde dans l’équipe. »

Charger plus d'articles connexes
Charger plus dans auto