Accueil auto Marquez n’a eu « aucun problème » mentalement au crash corner Jerez MotoGP

Marquez n’a eu « aucun problème » mentalement au crash corner Jerez MotoGP

0
0

Le sextuple champion du monde de MotoGP s’est cassé l’humérus droit dans une vilaine chute au virage gauche du virage 3 lors de l’ouverture de la saison 2020, qui a entamé une mise à pied pour blessure qui se poursuivrait jusqu’au GP du Portugal il y a quinze jours.

Marquez a élu contre une course contre la montre en FP2 et a terminé vendredi 16 au général, mais a admis qu’il n’avait aucun problème à franchir le virage qui a mis fin à sa saison en 2020 – notant même qu’il était la Honda la plus rapide de cette section en FP1.

«J’ai vérifié les données aujourd’hui, surtout après le FP1 car après le FP2, je n’avais pas le temps», a commencé Marquez.

«Mais en FP1 dans les virages 3 et 4, j’étais le gars le plus rapide de Honda, ce sont les virages à gauche, ce sont les virages que j’aime.

«Peut-être que dans le premier tour où je suis passé là-bas, j’étais peut-être un peu [steady], mais depuis, je roule normalement et j’étais le gars le plus rapide de Honda dans ce virage en FP1, en FP2, je n’ai pas vérifié.

«Mais aussi, T1 [sector one] est mon plus fort pour le moment, ce coin est en T1.

«Donc, il n’y avait pas de problème pour rouler du côté mental. Vous n’avez pas besoin d’avoir peur du moment. « 

Lisez aussi:

Marquez a déclaré que sa décision de renoncer à une attaque contre la montre en FP2 était due à sa volonté de conserver son énergie pour la course de dimanche, ayant ressenti un manque de «puissance» dans son bras droit après un FP1 sans problème.

Malgré cela, il note qu’il est capable de pousser son bras quand il en a besoin et admet qu’il se sent mieux après vendredi à Jerez qu’après la première journée de course au Portugal.

«Aujourd’hui, j’étais tellement concentré du FP1 au FP2 sur l’évolution de mon corps et en FP1 immédiatement je me suis senti bien», a-t-il ajouté.

«Puis tout de suite en FP2, j’ai senti que quelque chose était en train de changer, et en FP1, j’ai pu rouler comme je le voulais avec le coude.

«Je jouais avec le corps, mais tout à coup tout de suite en FP2 je sors et j’ai senti quelque chose comme si je ne roulais pas comme toujours.

«Et puis juste j’ai fait quelques tours juste pour comprendre ma position sur mon vélo et tout de suite je ressens un manque de puissance dans le muscle, surtout au niveau du triceps, de l’épaule sur le dos, du manque de puissance et de la position du coude. n’était pas pareil [as in FP1].

«C’est juste une question de temps pour m’habituer au muscle, mais quand je veux utiliser [it], Je peux utiliser; quand je veux pousser, je peux pousser.

«Mais aujourd’hui, mon approche était totalement différente de celle de Portimao.

«À Portimao, j’ai commencé vendredi et ensuite je donne, pas tout, mais j’ai poussé tous les tours et je roulais bien et aujourd’hui je me sentais bien.

« Mais juste je roulais, poussant quelques tours, pas poussant sur le nouveau pneu parce que vous insistez davantage sur la condition physique. »

Charger plus d'articles connexes
Charger plus dans auto