Accueil auto Marquez «inquiète» du rythme de qualification de Honda en MotoGP

Marquez «inquiète» du rythme de qualification de Honda en MotoGP

0
0

Le pilote de la LCR a eu du mal à se mettre en forme sur la RC213V lors de sa saison recrue en 2020, ne se classant que deux fois dans le top 12 de la grille au cours de la campagne.

La Honda est généralement une moto difficile à extraire au maximum lors d’une attaque contre la montre, mais Marquez estime qu’il a fait un pas en avant dans ce domaine pour 2021.

Cependant, il n’a pu gérer que 16e sur la grille du GP du Qatar le week-end dernier – dont il s’est écrasé – et admet qu’il doit encore comprendre comment maximiser un pneu neuf.

«L’an dernier, c’était assez difficile», a-t-il déclaré à propos des qualifications de Honda.

«Cette année, avec les améliorations électroniques, c’est un peu plus facile sur un tour.

«Maintenant, ce n’est pas que ce soit plus facile, mais nous avons raté moins, environ deux dixièmes, pas comme l’an dernier quand nous étions à une seconde.

«Peut-être que la Honda n’est pas la moto la plus facile en un tour, mais je dois aussi faire un pas en avant avec le nouveau pneu.

«Dans le passé, en Moto2, j’étais bon sur un tour, je suis un peu inquiet parce que c’est important, mais avec le temps je le comprendrai et j’espère que cela ne prendra pas trop de temps.

Pol Espargaro, équipe Repsol Honda

Photo par: Gold and Goose / Images de sport automobile

Les qualifications sont un sujet de préoccupation pour le remplaçant de l’équipe d’usine de Marquez, Pol Espargaro, qui était 12e pour ses débuts sur la moto le week-end dernier.

Espargaro dit qu’il est encore «loin» de là où la moto doit être pour se battre pour de meilleures positions, le pilote Honda n’ayant pu récupérer que huitième dimanche dernier malgré un rythme comparable à celui du vainqueur de la course Maverick Vinales sur Yamaha.

«C’est le point qui m’inquiète le plus», a-t-il répondu à la question des qualifications.

«Si nous voyons les temps au tour, nous sommes très, très proches de Maverick sur le rythme de course – très proche, plus que ce à quoi je m’attendais.

«Mais ensuite dans les temps au tour rapides [in qualifying], nous sommes bien trop loin.

«Mais exactement la même chose avec les Ducatis: par exemple, regardez Jack [Miller’s] tour samedi et où il était en course (parti cinquième, terminé neuvième), ou Valentino [Rossi] et où il a terminé la course (parti quatrième, terminé 12e).

«Donc, pour moi, j’ai l’impression que la première priorité en ce moment est un tour samedi.

«En fait, je peux plus ou moins expliquer pourquoi c’est arrivé.

«J’ai fait sept jours à cheval [at Losail], mais combien de fois ai-je fait l’attaque contre la montre?

Lisez aussi:

«Avant le samedi, j’ai fait 12 attaques contre la montre. Donc, seulement 12 fois pousser à la limite, ce n’est rien.

«Donc, c’est le point que je cherche en ce moment et j’analyse pourquoi et comment nous pouvons faire un meilleur travail samedi.

« Et si nous pouvons le faire, dimanche sera beaucoup plus facile qu’il ne l’était et nous pouvons nous battre pour quelque chose de beaucoup plus grand. »

Charger plus d'articles connexes
Charger plus dans auto