Accueil High-Tech Mark Zuckerberg sur Facebook en 2018: nous avons changé, nous promettons

Mark Zuckerberg sur Facebook en 2018: nous avons changé, nous promettons

0
0

Mark Zuckerberg dans des moments plus heureux, il y a deux ans.

James Martin

C'est presque la nouvelle année, ce qui signifie qu'il est temps de réfléchir sur ce qui s'est passé et ce qui est à venir. Pour le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, cela signifie revenir sur une année très difficile.

Le jeune homme de 34 ans a connu des difficultés cette année, dans ce qui a sans doute été le plus dur des 14 dernières années depuis qu'il a cofondé Facebook dans son dortoir de Harvard.

Il y a eu le scandale Cambridge Analytica, suivi du témoignage de Zuckerberg sur Capitol Hill, un piratage massif qui a touché 29 millions de personnes. Et n'oubliez pas le rapport de la bombe du New York Times mettant en cause le leadership de Zuckerberg et de la chef de l'exploitation, Sheryl Sandberg. En quelques années à peine, Zuckerberg est passé de candidat possible à la présidence à une parodie de SNL. C'est dur.

Dans son billet de fin d'année vendredi, Zuckerberg est optimiste, bien qu'un peu défensif.

Il a coché les modifications apportées par la société – ou, comme il a dit, "nous avons fondamentalement modifié notre ADN" – pour se concentrer davantage sur la gestion des mauvaises actions de Facebook. Cela implique de lutter contre l'ingérence de la Russie dans nos élections, de mettre un terme aux postes dangereux et d'intimidation et de promettre de donner aux gens plus de contrôle sur leurs données. Il a également noté que Facebook compte désormais 30 000 personnes travaillant sur des questions de sécurité et de harcèlement, et qu'il investit des milliards de dollars dans la sécurité chaque année.

Il a reconnu que ces problèmes prendront plus d'un an à résoudre. Mais il a ajouté que les plans pluriannuels de la société avaient commencé à y remédier. Cela ne veut pas dire qu'il pense que Facebook est totalement au courant. "Dans le passé, nous ne nous sommes pas concentrés autant sur ces questions que nécessaire, mais nous sommes maintenant beaucoup plus proactifs", a-t-il écrit.

"J'ai beaucoup appris en me concentrant sur ces questions et nous avons encore beaucoup de travail à faire", a ajouté Zuckerberg. "Je suis fier des progrès que nous avons accomplis en 2018 et je remercie tous ceux qui nous ont aidés à atteindre cet objectif: les équipes de Facebook, nos partenaires, les chercheurs indépendants et tous ceux qui nous ont donné tant de retours. engagés à continuer à progresser sur ces questions importantes en ce début d'année ".

Cela laisse Zuckerberg dans une position étrange pour son défi personnel annuel, qui au fil des ans a tout compris, de la lecture à l'apprentissage du mandarin. L’année dernière, son défi était de créer un logiciel d’assistant personnel comme Jarvis, le comics AI-sidekick pour Iron Man. (Seulement, au lieu d'être exprimé par la star de cinéma des Avengers, Paul Bettany, celui de Zuckerberg a été exprimé par Morgan Freeman. Parce que, pourquoi pas?)

Au début de cette année, Zuckerberg a choisi de relever son défi annuel concernant la réparation de Facebook. À sa propre mesure, il reste encore du travail à faire. C'est pourquoi certains utilisateurs de Twitter lui ont suggéré d'essayer quelque chose de moins intimidant tout en continuant de travailler sur Facebook.

Lisez le post complet de Zuckerberg ci-dessous.

La lune de miel est terminée: Tout ce que vous devez savoir sur les raisons pour lesquelles la technologie est sous le microscope de Washington.

Cambridge Analytica: Tout ce que vous devez savoir sur le scandale de l'exploration de données sur Facebook.

Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans High-Tech

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

Polk aura la première barre de son pour supporter Alexa multiroom

Sarah Tew / Camaraderielimited Sonos: Polk a annoncé mardi que sa barre de commandes serai…