Accueil Actualité Manifestations au Myanmar: une jeune femme blessée à la tête par la police meurt à l’hôpital | Nouvelles du monde

Manifestations au Myanmar: une jeune femme blessée à la tête par la police meurt à l’hôpital | Nouvelles du monde

0
0
  • Au palais de la femme 1 à 3 séances de soin exfoliant visage par dermapen à l'institut Au palais de la femme
    Un soin visant à réduire les imperfections de la peau pour lui rendre luminosité et uniformité
    49,90 €
  • Marie Doremus Une séance individuelle d'initiation à la sophrologie d'1h au cabinet Marie Doremus
    Un accompagnement personnalisé pour apprendre les techniques de la sophrologie, dans un cabinet situé au cœur d’Aubagne
    19,90 €

Une jeune femme qui a reçu une balle dans la tête par la police alors qu’elle manifestait au Myanmar est décédée

Mya Thwate Thwate Khaing, qui vient d’avoir 20 ans, était sous assistance respiratoire depuis son transport à l’hôpital le 9 février, après avoir été touchée par une balle lors d’une manifestation dans la capitale, Naypyitaw.

Une vidéo sur les réseaux sociaux la montre en train de s’abriter des canons à eau avec sa sœur derrière un arrêt de bus quelques instants avant la fusillade.

Veuillez utiliser le navigateur Chrome pour un lecteur vidéo plus accessible

La vidéo montre des policiers lançant ce qui semble être des pierres et tirant des armes. Le type de cartouches utilisé n’est pas clair

Une fissure peut être entendue avant d’être vue tomber au sol.

L’armée du Myanmar a pris le pouvoir lors d’un coup d’État le 1er février, forçant la dirigeante élue Aung San Suu Kyi à la détention.

La junte au pouvoir a coupé les connexions Internet, imposé un couvre-feu et une loi interdisant à plus de cinq personnes de se rassembler dans le but d’arrêter les manifestations qui ont éclaté depuis leur prise de pouvoir.

Certains membres des forces de sécurité ont déjà utilisé la violence contre les manifestants – conduire des chars dans les grandes villes et ouvrir le feu sur la foule.

Près de 400 personnes ont été arrêtées depuis le coup d’État.

Un canon à eau est utilisé sur les manifestants Naypyitaw la veille du jour où Mya Thwe Thwe Khaing a été abattu dans la même ville
Image:
Un canon à eau est utilisé sur des manifestants à Naypyitaw la veille du tir de Mya Thwe Thwe Khaing

Le jour du tournage de Mya, photographies montrer qu’au moins un officier lors de la manifestation était armé d’une mitraillette, bien qu’il n’y ait aucune confirmation que la balle qui a touché Mya provenait de son arme.

L’armée a déclaré dans un communiqué: « Alors que les manifestants ont commis des actes d’agression contre des membres de la police vers 12h30, les membres de la police ont dû tirer inévitablement. »

Le frère de Mya, Ye Htut Aung, a dit qu’il se sentait « vraiment triste ».

Mya a été la première victime grave connue des manifestations et ses blessures ont rallié son soutien au mouvement cherchant à inverser le coup d’État – et à libérer Mme Suu Kyi et ses alliés de la détention.

La dirigeante de la jeunesse Esther Ze Naw a déclaré: « Nous ne pouvons pas rester silencieux. S’il y a du sang versé pendant nos manifestations pacifiques, il y en aura plus si nous les laissons prendre le contrôle du pays. »

  • Centre Hippique de la Mer Une promenade à poney ou à cheval de 2h pour 2 ou 4 personnes au Centre Hippique de la Mer
    Balade à cheval ou à poney et visite du marais breton, du chemin côtier et de la Côte de Jade
    39,90 €
  • Tête-à-Tête Formules menus au choix sur la carte aux saveurs asiatiques, pour 2 personnes au restaurant Tête-à-Tête
    Voyager à deux le temps d’un repas autour d’une table et découvrir une cuisine atypique aux couleurs et saveurs épicées
    29,90 €
Charger plus d'articles connexes
Charger plus dans Actualité