Accueil Actualité Manifestation à l'occasion de la visite de Trump à Pittsburgh après le massacre de la synagogue

Manifestation à l'occasion de la visite de Trump à Pittsburgh après le massacre de la synagogue

0
0

Le président américain Donald Trump a dû faire face à des protestations lors de sa visite à Pittsburgh pour rendre hommage aux victimes de la fusillade à la synagogue.

Onze personnes sont mortes après qu'un homme armé ait ouvert le feu dans la synagogue de l'Arbre de vie lors d'une cérémonie de baptême pour bébé samedi.

Robert Bowers a été inculpé de 29 chefs d'activité criminelle, y compris les crimes motivés par la haine et l’utilisation d’une arme à feu pour commettre un meurtre.

M. Trump est sorti de l'Air Force One mardi, accompagné de son épouse Melania, de sa fille Ivanka et de son mari Jared Kushner, tous deux juifs.

Image:
Des centaines de personnes ont protesté, déclarant que Donald Trump ne devrait pas se rendre

La visite du président américain a eu lieu le même jour que le premier des funérailles des victimes et intervient alors que de plus en plus d'accusations étaient formulées selon lesquelles sa rhétorique aurait encouragé l'antisémitisme.

Environ 2 000 manifestants, y compris de nombreux membres de la communauté juive de Pittsburgh, l'attendaient.

Certains ont tenu des pancartes disant "Président Hate, quitte notre État" et "Trump lies kill".

Plus tôt, plus de 74 000 personnes avaient signé une lettre ouverte d'un groupe de dirigeants juifs disant à M. Trump: "Vous n'êtes pas le bienvenu à Pittsburgh jusqu'à ce que vous dénonçiez pleinement le nationalisme blanc".

Des gens qui protestent contre le président américain Donald Trump se rassemblent près de la congrégation de Tree of Life le 30 octobre 2018 à Pittsburgh en Pennsylvanie
Image:
Les manifestants étaient prêts à rencontrer le président lors de sa visite à Pittsburgh
La police patrouille devant la synagogue Tree of Life à Pittsburgh
Image:
Onze personnes ont été tuées lors d'une fusillade dans une synagogue de Pittsburgh

Le maire démocrate de Pittsburgh, Bill Peduto, avait précédemment refusé l'invitation à se joindre aux Trumps, déclarant au Washington Post que l'attention "devrait être portée sur les victimes".

"Nous n'avons pas assez de responsables de la sécurité publique pour assurer une protection suffisante lors des funérailles et pour pouvoir en même temps attirer l'attention sur une éventuelle visite présidentielle", a-t-il ajouté.

  Une femme qui proteste contre le président américain Donald Trump attend près de la congrégation de Tree of Life le 30 octobre 2018 à Pittsburgh en Pennsylvanie
Image:
Les manifestants ont rencontré Donald Trump lors de sa visite aux personnes en deuil à Pittsburgh
Le président des États-Unis, Donald Trump, et la première dame, Melania Trump, aux côtés du rabbin Jeffrey Myers alors qu'ils déposent des pierres sur un monument commémoratif improvisé à l'extérieur de la synagogue Tree of Life, à la suite de la fusillade à la synagogue où 11 personnes ont été tuées et six autres blessées à Pittsburgh. Pennsylvanie, États-Unis, le 30 octobre 2018
Image:
Donald Trump et First Lady Melania ont posé des pierres sur un mémorial à l'extérieur de la synagogue

La première étape de M. Trump a été la synagogue où s'est déroulée la fusillade. Le rabbin Jeffrey Myers et l'ambassadeur d'Israël, Ron Dermer, l'ont rejoint.

Il a allumé des bougies pour chaque victime à l'intérieur avant de se diriger vers le devant du bâtiment, où elle et lui ont déposé des roses blanches et des pierres sur un monument à la mémoire des victimes.

Ensuite, ils se sont rendus au centre médical de l'Université de Pittsburgh pour rendre visite aux personnes encore sous traitement. Six personnes ont été blessées et quatre d'entre elles sont toujours hospitalisées.

Le président américain Donald Trump s'entretient avec l'ambassadeur israélien auprès des États-Unis, Ron Dermer et le synagogue Tree of Life, le rabbin Jeffrey Myers, alors qu'il arrive avec sa fille Ivanka Trump, le gendre Jared Kushner et la première dame Melania Trump devant la synagogue un homme armé a tué onze personnes
Image:
M. Trump a rencontré l'ambassadeur d'Israël, Ron Dermer, et le rabbin Jeffrey Myers, synagogue de l'Arbre de vie
Les conseillers principaux de la Maison Blanche, Jared Kushner et Ivanka Trump, discutent avec le rabbin Jeffrey Myers alors que le président américain Donald Trump et la première dame Melania Trump saluent devant la synagogue de l'Arbre de vie à la suite de la fusillade à la synagogue où 11 personnes ont été tuées et six personnes ont été blessés à Pittsburgh, Pennsylvanie, États-Unis
Image:
Six personnes ont également été blessées dans la fusillade, dont quatre à l'hôpital

La Maison Blanche a déclaré que le président était en visite pour "exprimer le soutien du peuple américain et pour faire son deuil avec la communauté de Pittsburgh".

Paul Carberry, âgé de 55 ans, vit près de la synagogue et a déclaré que M. Trump n'aurait pas dû se rendre avant les funérailles.

Il a critiqué les paroles de division du président, affirmant: "Il n'a pas appuyé sur la gâchette, mais son verbiage et ses actions ne sont d'aucune aide."

Barry Werber, âgé de 76 ans, a survécu au massacre en se cachant dans un placard de rangement.

Il a ajouté qu'il espérait que M. Trump ne se rendrait pas sur place, accusant le président de "bigots sortant du bois".

Mais d'autres étaient plus accueillants du président.

David Dvir, 52 ans, a déclaré que la politique devrait faire une pause, mais il a ajouté: "C'est notre président et nous devons lui souhaiter la bienvenue."

Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

La Chine lance deux nouveaux satellites de navigation

La Chine a lancé avec succès une paire de satellites de navigation afin d'étendre le s…