Accueil Actualité L'UE abandonne son plan fiscal numérique après l'opposition des Etats membres | Actualité économique

L'UE abandonne son plan fiscal numérique après l'opposition des Etats membres | Actualité économique

0
0

L'Union européenne doit attendre des réformes globales plutôt que de mettre en œuvre ses propres projets de taxe numérique à l'échelle de l'UE.

L'annonce a été faite, après des mois de discussions souvent difficiles, lors d'une réunion des ministres des Finances de l'UE à Bruxelles.

La France avait demandé un accord pour que les multinationales de la technologie paient leur juste part et mettent fin aux différends liés à l'évasion fiscale qui remontent à plusieurs années.

C’est parmi les pays, qui incluent également la Grande-Bretagne, l’Italie et l’Espagne, qu’il est désormais probable que leurs programmes nationaux vont de l’avant.

En effet, les travaux en cours pour le groupe des pays du G20 par le biais de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) n'ont pas encore abouti à un plan concret.

On espère qu'un système mondial sera créé d'ici 2020.

Image:
Emmanuel Macron avait suggéré que de nouveaux retards dans le prélèvement européen sur le numérique enverraient le mauvais message.

L'OCDE – comme l'UE avait tenté de le faire – veut taxer les entreprises dans un monde numérique où la valeur est créée dans un pays et taxée dans un autre.

Il travaille actuellement sur plusieurs propositions.

Le régime fiscal du Royaume-Uni n'a pas été épargné par les critiques selon lesquelles il pénalise actuellement les entreprises de briques et de mortier.

Le chancelier Philip Hammond a annoncé dans son dernier budget que le pays introduirait une taxe sur les services numériques sur les grandes entreprises rentables telles que Google et Facebook, telles que Google et Facebook, à partir d'avril 2020 – si aucun accord de l'OCDE n'était en vigueur.

M. Hammond pense que cela permettrait d'amasser 400 M £ par an.

Le plan de l'UE pour un prélèvement de 3% était similaire.

Il est tombé parce que plusieurs pays, la Suède, le Danemark et l'Irlande, s'y sont opposés.

L'UE a déclaré qu'elle rouvrirait la question si les réformes prévues par l'OCDE étaient retardées.

Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

Garuda Indonesia met fin à la commande de 49 Boeing 737 MAX 8 après un crash | Nouvelles du monde

La compagnie nationale indonésienne Garuda a annulé une commande de 49 milliards de Boeing…