Accueil Actualité L’offre de Google pour Fitbit étudiée par l’UE au milieu des craintes concernant les données de santé | Actualités scientifiques et techniques

L’offre de Google pour Fitbit étudiée par l’UE au milieu des craintes concernant les données de santé | Actualités scientifiques et techniques

0
0
  • Singer Safety x10 Gants de maîtrise fourré pour l'hiver Singer Safety
    Ce gant de travail hiver Singer Safety est idéal pour les travaux intermédiaires en milieu sec et froid puisqu'il est entièrement doublé de coton molleton chaud et confortable. Ce gant de manutention en cuir pleine fleur offre une bonne dextérité. Gant type maîtrise, normé EN 388 2.1.1.1. Vendu par 10 paires.
  • Méthode Rose 1ère année (version traditionnelle)
    Piano ou Clavier Recueil Van de Velde

Le rachat prévu par Google de 2,1 milliards de dollars (1,6 milliard de livres sterling) du fabricant de montres intelligentes Fitbit fera l’objet d’une enquête de la Commission européenne.

Cela vient au milieu des inquiétudes quant à la façon dont les données sur la santé pourraient renforcer la puissance du moteur de recherche dans la publicité en ligne.

Les régulateurs de l’UE craignent que l’accord ne donne Google un avantage sur ses concurrents en ayant accès aux données des trackers de fitness Fitbit qui peuvent être utilisées pour des publicités personnalisées.

Image:
La commissaire européenne Margrethe Vestager veut s’assurer que l’accord ne fausse pas la concurrence

La Commission a déclaré: «Les données collectées via des appareils portables portés au poignet semblent, à ce stade de l’examen de la transaction par la commission, être un avantage important sur les marchés de la publicité en ligne.

« En augmentant l’avantage de données de Google dans la personnalisation des publicités qu’il diffuse via son moteur de recherche et affiche sur d’autres pages Internet, il serait plus difficile pour les concurrents de faire correspondre les services de publicité en ligne de Google.

« Ainsi, la transaction lèverait des barrières à l’entrée et à l’expansion des concurrents de Google pour ces services, au détriment ultime des annonceurs et éditeurs qui seraient confrontés à des prix plus élevés et auraient moins de choix. »

La commission se concentrera sur la publicité de recherche en ligne où, selon elle, Google est dominant dans la plupart des pays d’Europe et sur les annonces graphiques en ligne où elle affirme que la société occupe une position forte sur le marché dans 20 pays européens, dont le Royaume-Uni.

L’enquête examinera également les soins de santé numériques et si Google rendrait difficile le fonctionnement des appareils portables concurrents avec son système d’exploitation pour smartphone Android.

:: Écoutez le podcast quotidien sur les podcasts Apple, Google Podcasts, Spotify, Spreaker

Google a annoncé en novembre dernier avoir conclu un accord d’achat Fitbit, une société basée en Californie qui a contribué à la pionnière du marché des trackers de fitness.

Google, dont la société mère est Alphabet, a promis de ne pas utiliser les données de santé collectées sur les appareils Fitbit pour cibler les publicités et les placera séparément dans un « silo de données », qui est un stockage virtuel de données.

Mais l’UE estime que ces assurances ne sont pas suffisantes, car les informations que le moteur de recherche s’est engagé à mettre dans le silo « ne couvraient pas toutes les données auxquelles Google aurait accès à la suite de la transaction et seraient précieuses à des fins publicitaires ».

Entraînement Fitbit
Image:
Fitbit a contribué au pionnier du marché des trackers de fitness

Dans un article de blog, Google a insisté sur le fait que « l’accord concerne les appareils et non les données ».

Il a déclaré: « Il y a une concurrence vive en ce qui concerne les montres intelligentes et les trackers de fitness, avec Apple, Samsung, Garmin, Fossil, Huawei, Xiaomi et bien d’autres offrant de nombreux produits à des prix variés. Nous ne fabriquons ni ne vendons actuellement d’appareils portables. comme ceux-ci aujourd’hui. « 

S’exprimant à propos de l’enquête approfondie, la chef de la concurrence de l’UE, Margrethe Vestager, a déclaré: «Ces données fournissent des informations clés sur la vie et la situation sanitaire des utilisateurs de ces appareils.

« Notre enquête vise à garantir que le contrôle par Google des données collectées via des appareils portables à la suite de la transaction ne fausse pas la concurrence. »

La commission dispose de 90 jours, jusqu’au 9 décembre, pour achever son enquête.

  • Unyque Serviettes Extrafines Normal 10 unités
    Unyque 10 serviettes Extrafines Normal Descriptif : - Une serviette 100% coton, ultra mince parfaitement adaptée aux flux normaux (de milieu de cycle par exemple), qui vous offre une absorption exceptionnelle tout en respectant votre intimité pour une sécurité et un confort optimal. - Ses bandes adhésives
  • World of Warcraft Chronicle Volume 3
    Dark Horse Comics
Charger plus d'articles connexes
Charger plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *