Accueil Actualité L'Iran teste un nouveau missile de croisière Hoveizeh à l'occasion de l'anniversaire de la révolution islamique | Nouvelles du monde

L'Iran teste un nouveau missile de croisière Hoveizeh à l'occasion de l'anniversaire de la révolution islamique | Nouvelles du monde

0
0

L’Iran a testé avec succès un nouveau missile de croisière d’une portée de 1 300 km à l’anniversaire de la révolution islamique de 1979, ont rapporté les médias officiels.

Le ministre de la Défense, Amir Hatami, a déclaré que le missile Hoveizeh "avait été exécuté avec succès à une distance de 1 200 km" avant qu'il "atteigne exactement l'objectif fixé".

Le lancement a été diffusé à la télévision publique.

Image:
L’essai de missile faisait partie d’une exposition d’armes à Téhéran

M. Hatami a déclaré que le missile constituait "le bras long de la République islamique d'Iran" pour se défendre, avant d'ajouter "qu'il peut être prêt dans les plus brefs délais et qu'il vole à très basse altitude".

Le politicien a déclaré que le missile faisait partie du groupe de missiles Soumar, qui ont été dévoilés pour la première fois en 2015.

L’Iran a volontairement limité la portée de ses missiles à 2 000 km, mais ils sont toujours en mesure d’atteindre les bases israéliennes et occidentales de la région.

Le ministre de la Défense, Amir Hatami (au centre) a déclaré que le Hoveizeh pourrait être prêt dans les "plus brefs délais".
Image:
M. Hatami (au centre) a déclaré que le Hoveizeh pourrait être prêt dans les plus brefs délais

Le test du missile Hoveizeh fait partie d’une exposition sur les armes intitulée «40 ans d’explications défensives» qui se tient à Téhéran.

Le pays a lancé vendredi 10 jours de célébrations pour marquer la révolution islamique qui a renversé le shah pro-occidental.

Washington et ses alliés ont accusé l'Iran de rechercher de nouvelles capacités en matière de missiles, ce qui pourrait menacer l'Europe.

Le pays a lancé vendredi 10 jours de célébrations pour marquer la révolution islamique
Image:
Le pays a lancé vendredi 10 jours de célébrations pour marquer la révolution islamique

Cependant, le secrétaire du conseil de sécurité nationale de Téhéran, l'amiral Ali Shamkhani, a déclaré que le pays n'avait "pas l'intention d'augmenter la portée" de ses missiles.

L'Iran insiste sur le fait que ses programmes de développement de missiles sont "purement défensifs" et conformes à la résolution de 2015 des grandes puissances.

Donald Trump a sorti les États-Unis de l'accord historique en mai dernier et a imposé des sanctions au pays, citant le programme de missiles parmi ses raisons.

Les pays européens sont restés fidèles à l'accord, mais certains ont réclamé un ajout pour traiter du programme de missiles balistiques de Téhéran et de ses interventions dans les conflits dans la région.

Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

Le vice-président américain Mike Pence déclare que l'EI est "décimé" jusqu'au dernier kilomètre Nouvelles du monde

Le califat de l'Etat islamique a été "décimé" et le dernier kilomètre du ter…