Accueil Actualité L'Iran affirme que les Etats-Unis ont arrêté le journaliste Marzieh Hashemi

L'Iran affirme que les Etats-Unis ont arrêté le journaliste Marzieh Hashemi

0
0
  • Robinet à boisseau sphérique haute pression en Laiton BSPP 1-1/2" Poignée Jaune 2 voies
  • Chaussure de sécurité U Power Lion S3 SRC

Un présentateur américain à la télévision iranienne a été arrêté par le FBI à son arrivée aux Etats-Unis, a annoncé le radiodiffuseur.

Le FBI n'a publié aucune déclaration à la suite de la détention du journaliste Marzieh Hashemi, née Melanie Franklin, de la Nouvelle-Orléans.

Mme Hashemi, qui travaille pour la chaîne iranienne Press TV depuis 25 ans, a été arrêtée dimanche aux côtés de son fils, Reza, à l'aéroport international St Louis Lambert, a annoncé la chaîne de télévision.

L'arrestation présumée survient alors que l'Iran fait face à ses propres critiques concernant la détention de personnes ayant la double nationalité et d'autres personnes ayant des liens avec l'Ouest, telles que Nazanin Zaghari-Ratcliffe, un Britannique iranien emprisonné, qui a mis fin à sa grève de la faim de trois jours mercredi. Elle protestait contre le fait de ne pas avoir accès à un médecin et à des médicaments.

Utilisant des techniques de campagne similaires pour les proches de personnes détenues en Iran, la République islamique d’Iran a tenu une conférence de presse et lancé un hashtag pour souligner le cas de Mme Hachemi.

"Nous n'épargnerons aucune action en justice" pour l'aider, a déclaré Paiman Jebeli, chef adjoint du radiodiffuseur iranien IRIB.

Image:
L'Iran a lancé des appels à la libération de Marzieh Hashemi

Press TV a déclaré que Mme Hashemi s'était rendue en Amérique "pour rendre visite aux membres de sa famille, y compris à son frère, qui souffrait d'un cancer".

Il affirme qu'aucune raison n'a été fournie quant à la raison de sa détention et qu'il aurait été contraint d'enlever son hijab, la forçant à se couvrir les cheveux avec un t-shirt.

Le frère de Mme Hashemi, Milton Leroy Franklin, qui vit à la Nouvelle-Orléans, a déclaré à Associated Press qu'il ne connaissait que ce que sa nièce avait publié sur Facebook, affirmant qu'il était en garde à vue depuis dimanche.

"Nous ne disposons d'aucune information détaillée si ce n'est qu'elle est détenue. Et son fils est détenu dans un hôtel à (Washington) et elle est détenue dans une sorte de prison ou dans une zone d'incarcération", a déclaré M. Franklin.

"Je suis très inquiet. Il n'y a aucun moyen de lui parler et elle ne peut pas en envoyer, apparemment. Nous sommes tous dans le noir et nous attendons et prions qu'ils la libèrent."

Le porte-parole de l'aéroport de Lambert, Jeff Lea, a refusé de commenter et a renvoyé des questions au FBI. Il a dit qu'il ne pouvait pas confirmer sur quel vol elle était arrivée ni quand.

La police de Saint-Louis a déclaré qu'ils n'étaient pas impliqués et que le siège du FBI à Washington n'avait pas répondu aux demandes de commentaires, a fait savoir l'agence AP.

L'Iran a confirmé la semaine dernière Michael R White, ancien combattant de la marine américaine dans une prison du pays, faisant de lui le premier Américain à être détenu sous l'administration du président Donald Trump.

  • Disjoncteur différentiel DX³ 4500 - 6 kA courbe C, protection de groupe Legrand
  • Perceuses-visseuses sans fil GSR 10,8-2-LI Professional
Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

Coronavirus: des craintes pour les tribus indigènes après qu’un médecin d’Amazon se soit montré positif | Nouvelles du monde

Il y a des craintes que les communautés autochtones éloignées ne soient décimées par le co…