Connectez-vous avec nous

Actualité

L’Irak reconsidère sa collaboration avec les troupes dirigées par les États-Unis après des frappes aériennes | Nouvelles du monde

L’Irak a condamné lundi les États-Unis pour avoir lancé des frappes aériennes contre une milice soutenue par l’Iran sur son sol et a averti que cette action pourrait nuire aux relations.

Le Conseil national de sécurité du pays a déclaré qu’il devrait reconsidérer sa collaboration avec la coalition dirigée par les États-Unis contre l’État islamique.

Les troupes américaines, britanniques et étrangères ne peuvent opérer en Irak qu’avec la permission du gouvernement. Tout examen de la relation pourrait entraîner le retrait de l’autorisation.

L’avertissement est venu alors que les forces américaines en Irak étaient en état d’alerte pour d’éventuelles attaques de représailles. Des avions de guerre ont ciblé le groupe de milices du Kataib Hezbollah dimanche soir dans une escalade des tensions.

Un officier militaire a déclaré à l’agence de presse Reuters: « Je pense qu’ils riposteront ».

Le fondateur de la milice – qui est étroitement lié à l’Iran – a juré de se venger.

« Le sang des martyrs ne sera pas vain et notre réponse sera très dure envers les forces américaines en Irak », a déclaré Jamal Jaafar Ibrahimi, connu par son nom de guerre Abu Mahdi al Mohandes, dans un communiqué.

Dimanche, le gouvernement irakien assiégé a condamné l’action américaine contre la milice approuvée par l’État dans l’ouest de l’Irak comme une « violation flagrante » de sa souveraineté.

Image:
Le quartier général désormais détruit de la milice du Kezib Hezbollah dans l’ouest de l’Irak

L’Iran, qui est enfermé dans une impasse de plus en plus amère avec les États-Unis, a accusé Washington d’un « acte de terrorisme » à cause des attaques, alors même que des responsables américains l’avaient averti qu’ils étaient prêts à lancer des actions plus offensives pour défendre le personnel et les intérêts américains si nécessaire.

On craint de plus en plus que l’Irak devienne un nouveau champ de bataille pour Téhéran et Washington pour mener une guerre par procuration

Dans une déclaration de son bureau, le Premier ministre Adel Abdul Mehdi « a décrit l’attaque américaine contre les forces armées irakiennes comme une agression vicieuse inacceptable qui aura des conséquences dangereuses ».

Mais des responsables américains ont déclaré que toute violation de la souveraineté avait été commise par la milice soutenue par l’Iran lorsqu’elle aurait pris pour cible une base dans la ville de Kirkouk, dans le nord du pays, lors d’une attaque à la roquette qui a fait un entrepreneur américain mort.

Le quartier général de la milice du Kezib Hezbollah a été pris pour cible lors d'une frappe aérienne
Image:
Le quartier général de la milice du Kezib Hezbollah a été pris pour cible lors d’une frappe aérienne

Le secrétaire d’État adjoint américain, David Schenker, a déclaré que les frappes de dimanche étaient un message adressé à l’Iran après des mois de « retenue » de la part de l’administration américaine.

« Nous avons pensé qu’il était important d’atteindre un objectif important pour leur envoyer un message très clair sur le sérieux avec lequel nous prenons des vies américaines », a déclaré M. Schenker aux journalistes lors d’une conférence téléphonique.

« C’était une réponse qui était sérieuse, mais qui était, je pense, à bien des égards, proportionnée », a-t-il dit. « Nous ne voulons pas d’escalade ici, nous voulons une désescalade. »

Brian Hook, l’envoyé américain en Iran, a déclaré que Washington s’était retenu de répondre malgré une série d’attaques liées aux milices liées à Téhéran.

Le président Donald Trump « a été très patient. Il a fait preuve de beaucoup de retenue », a déclaré M. Hook lors du même briefing.

Les Irakiens brûlent un drapeau national américain le 30 décembre 2019, lors d'une manifestation pour dénoncer les attaques de la nuit précédente par des avions américains sur plusieurs bases appartenant aux brigades du Hezbollah près d'Al-Qaim, un district irakien limitrophe de la Syrie. - Les frappes aériennes américaines contre un groupe pro-iranien en Irak auraient tué au moins 25 combattants, déclenchant la colère dans un pays pris dans les tensions croissantes entre Téhéran et Washington. (Photo de Haidar HAMDANI / AFP) (Photo de HAIDAR HAMDANI / AFP via Getty Images)
Image:
Les Irakiens brûlent un drapeau américain lors des manifestations de lundi

« Nous espérions beaucoup que l’Iran ne ferait pas une erreur de calcul et ne confondrait pas notre retenue pour la faiblesse. Mais après tant d’attaques, il était important que le président ordonne à nos forces armées de réagir d’une manière que le régime iranien comprendra ».

« Nous ne tolérerons pas les attaques contre les citoyens américains, nos militaires ou nos partenaires et alliés dans la région », a ajouté M. Hook.

Les frappes aériennes du dimanche soir auraient tué au moins 25 miliciens, selon des sources irakiennes.

Les avions de guerre F-15 ont frappé trois cibles en Irak et deux de l’autre côté de la frontière en Syrie.

Le quartier général de Kataib Hezbollah dans le district frontalier irakien d’Al Qaim a été touché, ainsi que d’autres bases et installations de stockage d’armes.

Des images de drones publiées par le Pentagone ont montré l’impact des frappes dans l’ouest de l’Irak.

Des responsables américains ont déclaré que cette décision faisait suite à des tirs de roquettes sur une base militaire dans la ville de Kirkouk, dans le nord de l’Irak, qui ont fait un entrepreneur américain mort.

Les Irakiens marchent sur un drapeau national américain le 30 décembre 2019, lors d'une manifestation pour dénoncer les attaques de la nuit précédente par des avions américains sur plusieurs bases appartenant aux brigades du Hezbollah près d'Al-Qaim, un district irakien limitrophe de la Syrie. - Les frappes aériennes américaines contre un groupe pro-iranien en Irak auraient tué au moins 25 combattants, déclenchant la colère dans un pays pris dans les tensions croissantes entre Téhéran et Washington. (Photo de Haidar HAMDANI / AFP) (Photo de HAIDAR HAMDANI / AFP via Getty Images)
Image:
Les Irakiens marchent sur un drapeau national américain lors d’une manifestation

Les troupes américaines et les milices soutenues par l’Iran ont largement évité la confrontation directe en Irak au cours des cinq dernières années, car elles ont toutes deux combattu un ennemi commun dans l’État islamique.

Mais une impasse mondiale croissante entre Washington et Téhéran sur les ambitions nucléaires de l’Iran pourrait voir une flambée des hostilités sur le terrain en Irak où les deux pays ont beaucoup d’intérêts, de personnel et d’influence.

Le gouvernement irakien étant également en crise après des mois de manifestations publiques, c’est une période particulièrement vulnérable dans un pays déjà instable.

Plus de 5 000 militaires américains sont basés en Irak ainsi que quelque 400 forces britanniques.

Le président Trump a discuté de la menace iranienne contre les forces en Irak lors d’une réunion avec M. Esper, le secrétaire d’État américain Mike Pompeo et le général Mark Milley, le plus haut officier militaire américain, dimanche à son complexe de Mar-a-Lago en Floride.

S’exprimant par la suite, M. Pompeo a accusé les forces soutenues par l’Iran d’avoir ciblé des installations en Irak abritant du personnel américain pendant des semaines.

« Ce que nous avons fait, c’est prendre une réponse décisive qui montre clairement ce que le président Trump a dit pendant des mois et des mois et des mois, à savoir que nous ne défendrons pas la République islamique d’Iran pour prendre des mesures qui mettent en danger les hommes et les femmes américains », il a dit aux journalistes.

L’Iran a nié toute implication dans de telles attaques.

« Nous nions fermement tout rôle dans l’attaque contre les forces américaines. Cette affirmation sans aucune preuve ne peut justifier le bombardement et le meurtre de personnes en violation du droit international », a déclaré le porte-parole du gouvernement iranien Ali Rabiei, cité par l’agence de presse semi-officielle Fars.

Un porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a condamné les frappes aériennes américaines comme un « cas évident de terrorisme » et a appelé Washington à respecter l’intégrité territoriale de l’Irak.

S’exprimant lors d’un voyage à Moscou, le ministre iranien des Affaires étrangères Javad Zarif a déclaré: « Les récentes actions des Américains en Irak sont inacceptables.

« Les Américains le font, mais l’Iran et la Russie ont fait des efforts pour établir la paix en Syrie et en Irak. »

Depuis le 28 octobre, au moins 11 attaques ont visé des bases militaires irakiennes où des militaires ou des diplomates américains sont déployés.

Alors que les attaques précédentes avaient tué un soldat irakien et blessé d’autres personnes, celle de vendredi était la première à tuer un Américain, visant une réunion entre les commandants de la police irakienne et la coalition internationale qui a combattu l’EI.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Sport11 heures ago

Prix Dally M de la LNR : Les chocs de l’équipe de l’année, le coup de gueule de Todd Payten, le classement final

High-Tech12 heures ago

Cyberattaque d’Optus : Des milliers de numéros d’assurance-maladie accessibles par des pirates informatiques

Sport3 jours ago

Actualités du cricket 2022 : réponse de Charlie Dean à la vidéo controversée de « Mankad », troisième ODI Angleterre – Inde.

Voyages3 jours ago

Qantas : Les problèmes de repas et les hausses de prix ne dissuaderont pas les Australiens de prendre l’avion.

High-Tech3 jours ago

Mise à jour sur la guerre en Russie et en Ukraine : Le plan de mobilisation de Vladimir Poutine est un échec retentissant et les analystes pointent du doigt ses failles

Sport6 jours ago

Opals Australie – France Coupe du monde de basket-ball féminin : Lauren Jackson revient et marque son premier panier, équipes, flux, TV, FIBA

High-Tech6 jours ago

Tremblement de terre en Nouvelle-Zélande : un séisme de magnitude 5,8 ressenti au large de l’île du Sud

Voyages1 semaine ago

Un touriste australien survit de justesse à un accident de scooter à Bali après avoir été attaqué par des chiens errants.

Beauté - Santé1 semaine ago

Comment acheter une montre de marque sans se ruiner ?

Sport1 semaine ago

Actualités AFL 2022 : Andrew Gaze condamne la consommation excessive d’alcool lors de la Brownlow Medal, Patrick Cripps

High-Tech1 semaine ago

Le VW T-Roc R est-il rapide ?

Voyages2 semaines ago

Nomade numérique : Les Australiens peuvent désormais vivre sans impôts à Bali

Sport2 semaines ago

Finales de l’AFL 2022 : Matthew Richardson laisse Tom Hawkins en plan, Geelong vs Brisbane

High-Tech2 semaines ago

Un camion de godemichés et de lubrifiants se renverse sur une autoroute de l’Oklahoma.

Sport2 semaines ago

Golf 2022 : photo de Sergio Garcia, championnat BMW PGA, actualités, amende DP World Tour

Voyages2 semaines ago

Disney Cruise Line annonce que le Disney Wonder naviguera vers l’Australie

High-Tech2 semaines ago

Les troupes azerbaïdjanaises tentent d’avancer en Arménie.

Sport3 semaines ago

NRL 2022 : défaite du Melbourne Storm, décisions controversées du Bunker, knock-on de Cameron Munster, pénalité de Harry Grant, victoire des Canberra Raiders.

High-Tech3 semaines ago

Pourquoi Google est-il gris ? Le Google Doodle rend hommage à la reine Elizabeth II

Voyages3 semaines ago

Décès de la Reine Elizabeth : Message lu dans les avions du monde entier

Sport4 semaines ago

US Open 2022 : Nick Kyrgios, actualités, scores, finale de Wimbledon, victoire au deuxième tour, conférence de presse après la victoire.

High-Tech4 semaines ago

Tempête de grêle en Espagne : Une fille est tuée, d’autres sont blessées par une forte grêle

Voyages4 semaines ago

L’hôtesse de l’air et le petit ami ne sont pas satisfaits du repas de la petite amie à bord.

High-Tech3 semaines ago

Les amis de la jeune fille tuée à Bali se réunissent en son honneur

Voyages3 semaines ago

Un « avion fantôme » privé autrichien s’écrase au large de la Lettonie.

Voyages3 semaines ago

Décès de la Reine Elizabeth : Message lu dans les avions du monde entier

High-Tech3 semaines ago

MG ZS EV : la voiture électrique la moins chère du marché

High-Tech3 semaines ago

Pourquoi Google est-il gris ? Le Google Doodle rend hommage à la reine Elizabeth II

Sport3 semaines ago

F1 2022 Grand Prix des Pays-Bas en direct : Daniel Ricciardo, grille de départ, Max Verstappen

Voyages2 semaines ago

Disney Cruise Line annonce que le Disney Wonder naviguera vers l’Australie

High-Tech2 semaines ago

Les troupes azerbaïdjanaises tentent d’avancer en Arménie.

High-Tech2 semaines ago

Un camion de godemichés et de lubrifiants se renverse sur une autoroute de l’Oklahoma.

Sport3 semaines ago

EPL 2022 : Thomas Tuchel limogé par Chelsea, réaction, Ligue des champions, qui sera le nouvel entraîneur ?

Sport3 semaines ago

NRL 2022 : défaite du Melbourne Storm, décisions controversées du Bunker, knock-on de Cameron Munster, pénalité de Harry Grant, victoire des Canberra Raiders.

Sport2 semaines ago

Finales de l’AFL 2022 : Matthew Richardson laisse Tom Hawkins en plan, Geelong vs Brisbane

Voyages2 semaines ago

Nomade numérique : Les Australiens peuvent désormais vivre sans impôts à Bali

Sport2 semaines ago

Golf 2022 : photo de Sergio Garcia, championnat BMW PGA, actualités, amende DP World Tour

High-Tech1 semaine ago

Le VW T-Roc R est-il rapide ?

Sport1 semaine ago

Actualités AFL 2022 : Andrew Gaze condamne la consommation excessive d’alcool lors de la Brownlow Medal, Patrick Cripps

Beauté - Santé1 semaine ago

Comment acheter une montre de marque sans se ruiner ?