Accueil Actualité Les États-Unis peuvent retenir les renseignements du Royaume-Uni sur les plans de Huawei 5G | Actualités scientifiques et techniques

Les États-Unis peuvent retenir les renseignements du Royaume-Uni sur les plans de Huawei 5G | Actualités scientifiques et techniques

0
0
  • Représentation des employés de la voix des travailleurs sur le lieu de travail en Australie Canada Allemagne au Royaume-Uni et aux États-Unis 19141...
    Ce livre informe les débats sur la participation des travailleurs dans la voix du milieu de travail ou travailleur en analysant des données historiques comparatives relat...
  • Nations nègres et culture: De l'antiquité nègre égyptienne aux problèmes culturels de l'Afrique Noire d'aujourd'hui

Les Etats-Unis pourraient avertir le Royaume-Uni de ne pas divulguer leurs informations sur leurs projets d'utilisation d'équipements Huawei dans des parties non essentielles du réseau 5G.

Robert Strayer, le sous-secrétaire adjoint aux technologies informatiques du département d'État américain, a déclaré que Huawei était un "fournisseur peu fiable" et qu'il était risqué d'impliquer la société chinoise dans le matériel 5G.

Il vient après La décision de Theresa May d'approuver l'offre de Huawei pour aider à construire le réseau britannique 5G.

L'ambassadeur de Chine au Royaume-Uni a a exhorté le gouvernement à résister aux pressions américaines et "agir de manière indépendante" sur le différend croissant sur le point de savoir si la société pourrait faciliter l'espionnage à Beijing.

M. Strayer a déclaré: "Si d'autres pays inséraient et permettaient à des fournisseurs non fiables d'établir et de devenir les fournisseurs de leurs réseaux 5G, nous devrons réévaluer la possibilité pour nous de partager des informations et d'être connectés avec eux comme nous le sommes aujourd'hui."







La Chine exhorte le Royaume-Uni à "agir de manière indépendante" sur Huawei

La suggestion selon laquelle des renseignements pourraient être retenus du Royaume-Uni montre à quel point les tensions entre les deux membres de l’alliance du renseignement Five Eyes se sont estompées à ce sujet.

Des préoccupations similaires n'ont pas été soulevées concernant les services de renseignements américains à la suite de nombreuses fuites de documents secrets britanniques, notamment par Edward Snowden.

Suivant fuite de renseignements après l'attentat de Manchester en 2017, le Royaume-Uni a cessé de partager des informations pendant une courte période – une cessation extraordinaire de la coopération dans le cadre d'un partenariat normalement ouvert et engagé en matière de lutte contre le terrorisme.

Des sources de Whitehall ont confirmé à Sky News que le Premier ministre avait pris sa décision à l’encontre de Huawei malgré les pressions considérables exercées par les États-Unis et l’Australie, ainsi que par les préoccupations de certains ministres de son cabinet.







Les ministres conservateurs nient être à l'origine des fuites de Huawei

La décision met évidemment à rude épreuve les relations entre l’alliance des agences de renseignement Five Eyes, dont le Royaume-Uni fait partie aux côtés des États-Unis, de l’Australie, de la Nouvelle-Zélande et du Canada.

Les États-Unis en particulier font valoir que Huawei, en tant que société chinoise, est légalement obligée de coopérer avec les services de renseignement de l'État.

Washington soutient que le fait de lui attribuer un rôle dans la construction d’une infrastructure numérique crée un risque accru d’espionnage qui menace toute l’alliance.

  • Thor Irbm Les États-Unis et le Royaume-Uni en partenariat par John Boyes
    Dans la mid1950s face à se soucier des avances dans la technologie des missiles soviétiques aux États-Unis a cherché à développer un IRBM d’agir comme un st...
  • Sapiens : Une brève histoire de l'humanité
Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

Le Premier ministre français Edouard Philippe a démissionné | Nouvelles du monde

Le Premier ministre français Edouard Philippe a démissionné, selon l’Elysée. Son dép…