Accueil auto Les droits de réserve joueront un rôle plus important que le DTM dans le retour F1

Les droits de réserve joueront un rôle plus important que le DTM dans le retour F1

0
0

Albon a été abandonné par l’équipe senior Red Bull au cours de l’hiver pour ne pas avoir toujours égalé son coéquipier Max Verstappen au cours de la saison 2020, avec l’ancien pilote de Racing Point, Sergio Perez, embauché pour le remplacer.

Contrairement à ses prédécesseurs Daniil Kvyat et Pierre Gasly, qui ont été placés dans l’équipe de Toro Rosso à la suite de leur rétrogradation de Red Bull Racing, Albon n’a pas encore eu une deuxième opportunité en F1 sur ce qui est maintenant AlphaTauri.

Au lieu de cela, le pilote thaïlandais disputera des manches sélectionnées de la nouvelle série DTM dans une Ferrari 488 GT3 dirigée par AF Corse en 2021 tout en restant en F1 en tant que pilote de réserve / d’essai pour les équipes Red Bull et AlphaTauri.

Le joueur de 25 ans a eu son premier vrai goût d’une voiture GT3 plus tôt ce mois-ci sur le circuit de Spa-Francorchamps, avant de courir sous sa ceinture lors du test officiel de pré-saison à Hockenheim cette semaine.

Alors que le succès en DTM renforcerait son profil, Albon insiste sur le fait que l’objectif principal de son programme est de rester en forme, et il ne voit pas la série comme un moyen de revenir aux courses de Grand Prix.

Interrogé par Motorsport.com comment il peut utiliser ses sorties en course DTM pour remporter un retour en F1 en 2022, Albon a déclaré: «Pour être honnête, pas tellement. Sur mon rôle, il s’agit plus de faire mon travail du mieux que je peux dans le championnat lui-même.

«Une grande partie de la Formule 1 dépend probablement un peu plus de la performance des autres pilotes et de l’existence d’opportunités de ce côté-là. Mais oui, il n’y a pas tellement d’exigence ici.

«Cela dépend en grande partie de la façon dont cela fonctionne avec BoP [in the DTM]. Tant que je fais mon travail de mon côté… Bien sûr, mon rôle aussi dans le pilote de réserve, les tâches de simulateur et les tests, c’est un rôle beaucoup plus important [in getting back to F1]. »

Lisez aussi:

Albon sera l’un des trois anciens pilotes de Grand Prix sur la grille du DTM 2021 aux côtés de Timo Glock (Rowe Racing BMW) et Christian Klien, ce dernier ne s’inscrivant que pour une partie de campagne dans une McLaren avec JP Motorsport.

Lorsqu’on lui a demandé s’il considérait les courses de voitures de sport comme une option viable à long terme, Albon a déclaré: «Sérieusement [speaking], pas vraiment. Je veux dire que c’est bon pour le moment. Ça me garde en forme, ça me garde en forme, si vous pouvez l’appeler.

«Mais je veux toujours [be in F1]. Si la F1 ne fonctionnait pas, alors une sorte de … nous verrons. Ce n’est certainement pas quelque chose à quoi je dirais à 100% non. »

Albon a expliqué qu’il avait dû réajuster ses points de freinage pour les machines GT3, admettant que son expérience passée en F1 signifiait qu’il avait «surmultiplié» la Ferrari.

«Les courses de GT en général sont différentes», a déclaré le joueur de 25 ans. «Eau Rogue n’est certainement pas aussi plat que je le pensais. Mais c’est une courbe d’apprentissage.

«J’aime ça, c’est un défi différent et un style de conduite complètement différent. Pour commencer, il s’agissait en grande partie de surmultiplication parce que vous avez en quelque sorte cette mémoire musculaire de la façon de faire certains virages et de conduire, et c’est presque comme redémarrer ce processus.

«Mais en fin de compte, c’est une voiture. Il a un volant, des pédales et vous pouvez vous y adapter assez rapidement. Ça va bien. Bien sûr, il reste du temps sur la table pour savoir comment le conduire. Mais non, j’aime ça.

Alex Albon, AF Corse, Ferrari 488 GT3 Evo

Photo par: DTM

Charger plus d'articles connexes
Charger plus dans auto