Accueil auto Les déménagements de Mazepin et Norris m’ont coûté la récupération à la sixième place

Les déménagements de Mazepin et Norris m’ont coûté la récupération à la sixième place

0
0

Perez a abandonné en Q1 à Zandvoort samedi après avoir échoué à obtenir un dernier tour lors de la séance d’ouverture, ce qui a incité Red Bull à prendre une nouvelle unité de puissance qui a résigné le Mexicain à un départ dans la voie des stands.

Le Mexicain a réussi à se frayer un chemin jusqu’à la huitième place sous le drapeau à damier après qu’un relais tardif en pneus tendres l’ait vu dépasser Daniel Ricciardo, Lando Norris et Esteban Ocon pour se frayer un chemin dans les points.

Mais Perez avait été contraint à un arrêt précoce au stand après avoir crevé ses pneus durs en essayant de dépasser le pilote Haas Mazepin, passant aux médiums après seulement huit tours.

Perez a ensuite eu un accrochage avec Norris dans les phases finales en essayant de contourner l’extérieur au virage 1, entraînant un contact entre les deux pilotes.

Alors que Perez estimait que l’équipe avait « réussi à minimiser les dégâts » après son revers en qualifications, il pensait qu’un classement parmi les six premiers aurait été envisageable sans les deux incidents.

« Notre course a été très compliquée », a expliqué Perez.

« Avec Nikita au début, j’ai crevé mes pneus. Il s’est déplacé très tard au freinage, et juste pour l’éviter, j’ai crevé mes pneus, j’ai dû rentrer et recommencer notre course, et je pense que cela nous a probablement coûté la sixième place.

« En dehors de cela, c’était une course raisonnable, à part le contact avec Lando également, qui a coûté beaucoup de côté droit du sol, cela a été perdu et je pense que cela nous a également coûté la 6e place.

« Mais le positif c’est évidemment Max [Verstappen] gagné la course pour l’équipe, et nous avons notre nouveau moteur donc nous sommes bons pour le reste de l’année.

Perez a estimé qu’il n’avait « nulle part où aller » grâce au mouvement de Norris au virage 1, le qualifiant de « inutile », mais le pilote McLaren a clairement indiqué qu’il n’était pas disposé à abandonner simplement la position sans se battre.

« Je ne vais pas lui rendre la vie facile, tu sais ? dit Norris.

« Je pense que nous pouvons simplement être heureux de le faire courir. Il est dans une Red Bull, il est dans la voiture la plus rapide en piste. Je pense que n’importe quel pilote, peu importe qui c’est, peu importe si nous courions simplement contre Max ou Lewis [Hamilton] ou quiconque sur la bonne voie, vous devez les traiter tous de la même manière.

«Je ne vais pas lui rendre la vie facile parce que je veux ces points autant que lui. Alors oui, j’ai essayé, je l’ai serré un peu mais je ne l’ai pas forcé à sortir de la piste ou quelque chose comme ça alors nous nous sommes tous les deux battus durement.

« Il a pas mal reculé dans le virage 1 et je ne voulais tout simplement pas lui laisser beaucoup de place. Je lui ai donné assez, mais pas tout le monde. Il a quand même réussi à passer, aucun de nous n’a chuté, et je pense qu’il a quand même dépassé un autre, alors oui, rien à dire.

Le directeur de l’équipe Red Bull, Christian Horner, a félicité Perez pour une récupération « fantastique » après avoir pris la pénalité et le premier tour plat.

« Il était le seul gars que je pouvais voir vraiment dépasser », a déclaré Horner.

« Pour y revenir dans les points [and score] points importants pour nous aujourd’hui, oui, c’était une course très forte pour lui.

Lire aussi :

Charger plus d'articles connexes
Charger plus dans auto