Accueil Actualité L'Egypte tue 40 "suspects" un jour après l'attentat à la bombe contre un bus touristique

L'Egypte tue 40 "suspects" un jour après l'attentat à la bombe contre un bus touristique

0
0

Les forces de sécurité en Egypte ont tué 40 militants présumés un jour après que quatre personnes soient mortes dans un attentat à la bombe contre un bus touristique vietnamien.

Le ministère de l'Intérieur du pays n'a pas précisé si les militants présumés étaient liés à l'attentat de vendredi.

Les forces de sécurité ont tué 30 personnes lors de raids sur leurs cachettes à Giza, où des "éléments terroristes" préparaient une série d'attaques visant les institutions de l'Etat et l'industrie du tourisme.

Dix autres miliciens présumés ont été tués dans le nord du Sinaï, où le pays combat une insurrection dirigée par l'État islamique.

Selon l'agence de presse d'Etat MENA, les suspects ont été tués dans une fusillade.

Le ministère n'a donné aucune information sur l'identité des suspects ni sur les pertes ou les blessures subies par les forces de sécurité.

Des photos des corps ensanglantés aux visages flous ont été publiées par le ministère.

Trois touristes vietnamiens et un guide égyptien ont été tués lorsqu'une bombe placée au bord de la route a touché leur autocar de tourisme à moins de 4 km des pyramides de Gizeh.

Dix autres personnes ont été blessées.

Il s’agissait de la première attaque meurtrière contre les touristes étrangers depuis plus d’un an. Elle s’est produite alors que le secteur touristique du pays se remettait d’une forte baisse du nombre de visiteurs en 2011.

Le groupe était en route pour un spectacle son et lumière aux pyramides, où il s’était déjà rendu plus tôt dans la journée.

Le, 41 ans, qui était dans le bus mais qui n’a pas été blessé, a déclaré: "Nous allions au spectacle son et lumière puis, tout à coup, nous avons entendu une bombe. C’était terrible, les gens hurlaient.

"Je ne me souviens de rien après."

Le Vietnam a condamné l'attaque et a appelé l'Egypte à retrouver les responsables. Le Premier ministre égyptien a déclaré que le bus avait emprunté un itinéraire différent de celui sécurisé par les forces.

En février, l'armée et la police égyptiennes ont lancé une vaste campagne contre les groupes militants, visant la péninsule du Sinaï ainsi que les régions du sud et la frontière avec la Libye.

Le gouvernement a déclaré que la lutte contre les militants islamistes était une priorité, dans la mesure où il vise à rétablir la stabilité après des années de troubles suite aux manifestations du printemps arabe de 2011.

Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

Bonus pour les conducteurs alors que Uber cherche 90 milliards de dollars de valeur de vente d'actions | Actualité économique

Par James Sillars, journaliste d'affaires Uber cherche à obtenir une valeur de marché …